Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous
File de nageurs

Crédit photo : Mark Spencer

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter


Vous êtes ici : Accueil > Espace pro > Un entraînement pour chaque âge

Un entraînement pour chaque âge

La formation d'un nageur de compétition est un processus long et complexe. Année après année, il faudra avoir construit les compétences qui lui permettront d'exprimer tout son potentiel. A chaque âge doit donc correspondre un enseignement ou un entraînement différent dont nous allons vous présenter les grandes lignes dans cet article. Nous nous appuierons pour cela sur les différentes étapes de la croissance et du développement de l'enfant et de l'adolescent.

La construction d'une carrière de nageur s'articule en 3 phases aux objectifs bien différents.

  • Une phase d'apprentissage de 6 à 11 ans au cours de laquelle on construit surtout les bases de la technique de nage.
  • Une phase de formation qui s'étale de 12 ans à 15 ans environ où le nageur apprend à s'entraîner.
  • Une phase de maturité ensuite où le nageur s'entraîne et peut exprimer tout son potentiel en compétition.

L'apprentissage

Cette phase correspond à l'enfance et à la scolarité en primaire. L'enfant va découvrir le milieu aquatique, s'y adapter et le maîtriser. Il ne s'agit pas pour l'instant à proprement parler d'entraînement mais d'apprentissage technique et de la construction de compétences de bases.

L'école de natation (à partir de 6 ans)

Porte d'entrée du club, c'est souvent le premier contact de l'enfant avec le milieu de la natation. L'enseignement y est similaire à celui pratiqué en milieu scolaire mais le nombre de séances proposées est plus important. A cet âge, l'enfant a une très bonne capacité d'apprentissage pour des mouvements simples. Par contre sa capacité à fixer ces apprentissages est nettement moindre que celle de l'adulte, il aura donc besoin de répétitions pour consolider ses progrès. Le plaisir doit cependant rester au centre de l'activité, les enfants doivent avoir envie d'apprendre et de continuer à pratiquer longtemps la natation.

L'école de natation permet de se familiariser avec le milieu aquatique et d'acquérir les bases de la natation (immersion, respiration, équilibres, …). Des bases solides permettront à l'enfant de tirer ensuite le maximum de profit des périodes d'apprentissage. On y apprend ensuite ses premières nages qui peuvent être le dos, la brasse ou le crawl, le choix des nages enseignées étant variable d'un club à l'autre.

Tous les enfants de l'école de natation n'intègrent pas ensuite les groupes compétitions. Les enfants montrant des qualités particulières seront orientés vers les groupes avenirs ou poussins selon leurs âges. Ces qualités peuvent être d'ordre technique (aisance aquatique), psychologique (capacité d'apprentissage) voire physique (taille). Chaque club et chaque équipe pédagogique pouvant avoir ses propres critères mais il est souhaitable qu'ils soient définis à l'avance.

Les avenirs (7-8 ans)

L'enseignement est en continuité directe avec celui proposé en école de natation. Il s'agit en fait surtout de proposer une ou deux séances supplémentaires afin de favoriser les apprentissages. Selon le temps disponible, le crawl, le dos et la brasse sont perfectionnés tandis que le papillon peut déjà être abordé en commençant par des ondulations et des éducatifs. Il faudra toujours s'efforcer de construire des compétences fondamentales qui seront réutilisées ensuite au cours des futures étapes de l'apprentissage (placement de la tête en crawl et en dos par exemple).

A cet âge, l'enfant a besoin de multiplier les expériences et il est souhaitable que la natation ne soit pas le seul sport pratiqué. D'autres activités permettront de diversifier ses habiletés et sont favorables à sa progression sur le long terme.

Les poussins (9-10 ans)

L'entrée dans le groupe poussin se fait généralement après le groupe avenir mais on peut également retrouver des enfants qui étaient auparavant en école de natation. A cet âge, l'augmentation de la carrure entraîne des proportions corporelles plus harmonieuses, la force s'accroît et la maîtrise physique s'améliore. C'est une période très favorable aux apprentissages qui doit être exploitée pour l'assimilation de gestes plus précis.

L'objectif sera d'obtenir une bonne maîtrise des 4 nages, des départs et des virages à allure lente avec des bases solides (gainage, coordination) sur lesquelles on pourra ensuite s'appuyer pour commencer l'entraînement. Comme en avenirs, la pratique d'autres activités permettra un développement harmonieux de l'enfant. Le club pourra organiser ces activités en proposant par exemple quelques séances de sports collectifs.

La formation

Cette période correspond à la scolarité au collège. Les objectifs principaux resteront techniques et on cherchera à maintenir l'efficacité de la nage à des vitesses plus élevées. C'est à cette période que l'enfant commence à s'entraîner et ceci va nécessiter l'acquisition de savoirs-faire particuliers.

Les benjamins (11-12 ans)

Il est généralement encore nécessaire de perfectionner les 4 nages, les virages et les départs à vitesse lente. Mais on va ensuite transférer ces acquis à des allures plus rapides. Pour cela, le travail intermittent (alternance de parcours à différentes vitesses) peut être une forme d'entraînement très efficace. En variant son allure tout en maintenant sa technique, l'enfant apprend à maîtriser sa nage et à gérer son rythme. Attention, à cet âge, les enfants ne disposent pas encore des structures pour recycler l'acide lactique. De nombreuses études montrent donc qu'un entraînement intensif sollicitant cette filière n'est d'aucune utilité au niveau physiologique. Par contre, c'est un âge propice au développement de la fréquence gestuelle et l'entraînement devra donc inclure des exercices de vitesse en vue de l'améliorer.

Des séances à sec de renforcement musculaire général peuvent être mises en place avec des ateliers variés (gainage, corde à sauter, exercices avec charges légères...). Elles permettront un développement harmonieux de la musculature sans déséquilibre. Globalement, il est important que l'enfant apprenne à s'entraîner : savoir utiliser la pendule, connaître les étirements, savoir réaliser un échauffement à sec sont des compétences qu'il doit avoir acquises à la fin de cette catégorie d'âge. Enfin, le besoin de socialisation est fort et la cohésion de groupe est importante, tout ce qui peut la renforcer aura un impact positif sur la motivation.

Les minimes (13 ans – 14 ans)

L'adolescence correspond à des modifications profondes tant au plan physique que psychologique. Les performances peuvent connaître une progression spectaculaire surtout si les étapes précédentes ont été correctement effectuées. Sous l'effet des hormones de croissance, certains organes comme les muscles ou le foie vont se modifier et l'organisme de l'adolescent va augmenter sa capacité à recycler l'acide lactique. De nouvelles possibilités d'entraînement, plus intensives, vont alors progressivement s'ouvrir. C'est en particulier un âge privilégié pour le développement du VO2 max (consommation maximale d'oxygène). Cependant, la maîtrise technique devra toujours être un critère de réussite primordial dans chacune des séries. Les séances à sec sont identiques à celles des benjamins : il s'agit de renforcement musculaire général avec des ateliers variés.

Les modifications sont aussi importantes au niveau psychologique. Le développement de l'esprit critique et une remise en question de l'autorité peuvent en être l'illustration. Les besoins d'autonomie jouent un rôle essentiel et l'entraînement devra les accompagner. Celui-ci doit devenir un projet personnel et l'adolescent devra, par exemple, apprendre à se fixer lui-même des objectifs réalistes ou être capable de prendre en charge des parties de ses séances.

La maturité

Avec la fin de la puberté, les performances du nageur se rapprochent de son potentiel. La recherche de progression qui se situait auparavant uniquement dans le long terme peut désormais s'envisager davantage dans le court terme.

Les cadets (15 ans – 16 ans)

La croissance se ralentit fortement, la rapide augmentation de la taille est remplacée par une augmentation de la carrure. L'entraînement est alors semblable à celui des adultes et l'ensemble des qualités nécessaires à la performance peut être développé y compris par un travail spécifique. La planification annuelle prend alors de l'importance pour que toutes ces qualités puissent être développées harmonieusement. Parallèlement au travail de renforcement musculaire général, une initiation à la musculation spécifique peut être mise en place en insistant sur les bonnes positions et les règles de sécurité.

C'est aussi un âge où le nombre d'abandons est important. Les contraintes scolaires ou une certaine lassitude peuvent en être les causes. Il faut donc guetter les premiers signes de décrochage et essayer de trouver les adaptations nécessaires.

Les juniors/seniors (17 ans et plus)

Les progrès deviennent alors plus difficiles. L'ensemble des paramètres nécessaires à la réalisation d'une performance spécifique doit être développé grâce à une planification annuelle individualisée en fonction de la nage et des objectifs. Le programme de musculation à sec et dans l'eau peut prendre de l'importance. L'entraînement devient très spécialisé.

 

Conclusion

A chaque âge correspond donc un entraînement différent. Il doit permettre de développer dans un ordre logique les qualités du nageur tout en tenant compte de ses capacités d'apprentissage et de développement du moment. Ces étapes doivent cependant être adaptées au contexte de chaque club et elles varieront en particulier selon les moyens matériels et le nombre de créneaux dont il dispose. Il faut également pouvoir s'adapter à chaque enfant ou adolescent car chacun avance à son rythme et l'âge biologique n'est pas toujours équivalent à l'âge civil.

A lire également :