Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Départ de natation

Crédit photo : JD Lasica/Socialmedia.biz

Natation pour tous
Le livre

Natation : méthode d'entraînement pour tous

Découvrez une méthode d'entraînement complète avec un accompagnement sur une centaine de séances et de nombreux exercices techniques.

Voir la présentation du livre

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter


Vous êtes ici : Accueil > Enseignement > Diplômes > L'évolution du BEESAN au BPJEPS

Du BEESAN au BPJEPS : une évolution en questions

A partir de 2013, il ne devrait plus être possible de passer le BEESAN. Le BPJEPS activités aquatiques qui vient progressivement le remplacer offre-t-il les mêmes prérogatives? Que va-t-il advenir de ceux qui ont déjà passé le BEESAN? Pour les professionnels de la natation, les questions autour de cette évolution sont nombreuses, voici quelques éléments de réponse.

Contrairement au BEESAN, le BPJEPS n'aborde pas la question de l'entraînement. Un titulaire du BPJEPS pourra-t-il entraîner ? Faudra-t-il se diriger vers un autre diplôme si l'on souhaite assurer la fonction d'entraîneur ?

Un titulaire d'un BPJEPS n'a pas les prérogatives pour entraîner contre rémunération, pour assurer ces fonctions il faut être titulaire :

  • d'un BEESAN
  • d'un diplôme d'entraîneur fédéral (ou autre appellation) sous réserve d'une inscription de ce diplôme au Répertoire National des Certifications Professionnelles conformément à l'article L 212-1 du code du sport. Cette filière est également en rénovation.
  • du futur DEJEPS (textes non parus à ce jour)

La réforme des diplômes Jeunesse et Sport est une restructuration complète de la filière sport. Dans cette nouvelle filière, il n'y a pas d'obligation d'être titulaire du niveau IV pour entrer en formation niveau III. Par exemple, un candidat souhaitant se diriger vers le métier d'entraîneur, pourra postuler directement pour la formation DEJEPS activités aquatiques sans être titulaire d'un BPJEPS activités aquatiques (sous réserve de répondre aux exigences préalables à l'entrée en formation).

Pour résumer la nouvelle distribution des missions en fonction des niveaux de diplômes :

Niveau IV (bac) III (bac+2) II (bac +3/4)
Ancien diplôme BEESAN   BEES 2ème degré
Nouveau diplôme BPJEPS DEJEPS DESJEPS
Intitulés officiels de la description du métier Animateur, concepteur de projet d'animation. Entraîneur, Coach, Moniteur. Directeur, Directeur sportif, Directeurs technique, Cadre technique, Entraîneur cadre.
Traduction possible dans le milieu aquatique Enseignement de la natation, des activités aquatiques, auprès des différents publics. Garantir la sécurité des espaces de pratique et des publics. Entraînement des équipes de club, coordination des entraîneurs fédéraux, chef de bassin. Direction d'établissement, direction de club sportif, de structure départementale.

Que va-t-il advenir des titulaires du BEESAN? Auront-ils une formation à passer pour obtenir le BPJEPS?

Un titulaire du BEESAN a des prérogatives supérieures en nombre à celles d'un titulaire du BPJEPS, puisqu'il peut entraîner dans le cadre d'un projet sportif de club. Par contre les deux ont le statut de MNS vis-à-vis des missions de surveillance, d'enseignement et d'animation.
Les titulaires d'un BEESAN n'ont pas de démarches particulières à réaliser (administrative ou de formation) pour conserver leurs prérogatives.
Dans l'attente de la sortie de l'arrêté portant création du DEJEPS "Activités Aquatiques" on peut supposer que des passerelles seront proposées aux titulaires de BEESAN pour valider tout ou partie du DEJEPS activités aquatiques avec conditions particulières en terme d'expérience d'entraînement ou autre. Les conditions exactes seront déclinées dans l'arrêté à paraître.

Le BPJEPS a-t-il la même valeur que le BEESAN ? Les collectivités territoriales emploieront-elles les titulaires de ces deux diplômes dans le même cadre d'emploi ?

En terme de missions : du fait de l'équivalence des prérogatives hormis pour l'entraînement, une collectivité territoriale peut employer au choix un BEESAN ou un BPJEPS activités aquatiques. Le candidat le plus convainquant lors de l'entretien d'embauche fera la différence.
En terme de statut : pour les grilles indiciaires, les deux diplômes (BEESAN et BPJEPS activités aquatiques) sont de niveau IV, la différence de traitement dépendra comme avant de l'appartenance ou non au corps d'ETAPS et de l'avancement dans le grade.

Quelles sont les grandes différences entre les contenus de formation de ces deux diplômes ?

Les grandes différences ne se situent pas tant au niveau des contenus, qu'au niveau des méthodes de formation. Un des points les plus visibles est la disparition du tronc commun. Les contenus qui y étaient abordés, seront traités directement en lien avec le groupe de disciplines concernées, en l'occurence les "activités aquatiques".

Ce changement de diplôme préfigure-t-il une distinction entre les fonctions de surveillance qui pourraient éventuellement être assumées par des BNSSA et les fonctions d'enseignement qui pourraient être assurées par des titulaires du BPJEPS?

A la lecture de l'annexe I référentiel métier et fiche descriptive d'activité, il n'y a pas de doute quant à la poursuite des missions relatives à la sécurisation des espaces et des publics. La reforme des diplômes permet de mieux faire correspondre la formation aux réalités professionnelles. Le métier de MNS ne change pas et il faudra toujours un responsable de la sécurité pour encadrer les BNSSA en poste. Ce responsable sera titulaire d'un BEESAN ou d'un BPJEPS activités aquatiques. Si cette responsabilité existe dans le cadre d'emplois, les organismes de formation seront chargés d'y préparer les futurs titulaires d'un BPJEPS activités aquatiques. Le même niveau d'exigence sera conservé en terme de formation et de certification vis-à-vis de cette mission de "responsable de la sécurité des espaces et des publics".

A lire également :