Tradition slave au bord de l'eau : la fête d'Ivan Kupalo

Thèmes abordés : tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs...

Vous trouvez cette fete :

géniale : on devrait faire pareil !
7
100%
gnan-gnan : couronnes de fleurs et feu de joie c'est vieillot
0
Aucun vote
inutile : fête de la musique, 14 juillet on a deja plein de fetes
0
Aucun vote
décalée : ça sent la liqueur de crapaud et les doubitchous !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 7
Volkov

Tradition slave au bord de l'eau : la fête d'Ivan Kupalo

Messagepar Volkov » jeu. 14 juil. 2011 20:24

La nuit d'Ivan Kupalo est célébrée dans le monde slave oriental, de la Pologne (rare) à la Russie avec quelques différences locales.
Ce rite païen a lieu le soir du 6 juillet, veille de la St Jean selon le calendrier julien.
C'est une des fêtes les plus poétiques du calendrier rituel slave et elle rencontre un petit succès qui va croissant dans l'Ukraine actuelle.
En raison de son caractère fantastique où se mêlent sorcellerie, animisme et jeux érotiques, elle fut révérée par le peuple et combattue de tous temps par les autorités.

Origine :
Cette tradition qui précède l'ère chrétienne trouverait son origine dans le culte païen préchrétien de Kupalo, divinité de l’amour et de la fertilité, célébrée pendant des siècles en été au début des moissons.

C'est une fête de nuit d'été païenne qui célébrait un rite de fertilité censé provoquer une bonne récolte. Dans les chroniques anciennes elle est décrite avec un caractère un peu sauvage lié à toutes sortes d’exces de plaisirs charnels…
Le temps a fait son œuvre et les mœurs ce sont assagies, mais c'est toujours un moment de rencontres pour les célibataires, qui y trouvent des opportunités de rapprochements.

La nuit d’Ivan Kupalo est fêtée principalement en Russie et en Ukraine la veille du 7 juillet du calendrier grégorien, qui correspond au 24 juin du calendrier julien (utilisés par certaines églises orthodoxes) c'est-à-dire le jour du solstice d’été et de la nativité de Jean.
Le nom de cette fête réunit les mots d'Ivan (le nom slave de Ivan=Jean pour Jean-Baptiste), et Kupalo, un mot slave pour désigner la baignade (kupat=baigner), car elle désignait le 1er jour de l'année où l'église autorisait la baignade et la nage dans les rivières et les étangs. Ce qui coïncide avec l’image de Jean donnant le baptème dans les eaux du Jourdain.
Comme cela arrive souvent dans la culture ukrainienne les traditions chrétiennes et païennes ont fusionné pour donner naissance à cette fête d'Ivan Kupalo

A la fin du XIXème siècle, elle demeurait à nouveau comme la fête des moissons, puis le régime soviétique tenta sans succès de la muer en fête de la jeunesse. Mais la tradition l’emporta et la nuit d’Ivan Kupala revit désormais avec une vigueur renouvelée.

La tradition :

Les célébrations ont lieu habituellement le soir, surtout dans les campagnes.
Les jeunes célibataires, filles et garçons, se rassemblent hors du village près d’un cours d’eau (rivière, ruisseau, étang, lac), y allument des feux de joie et dansent en farandole des sarabandes rituelles, en entonnant des chansons érotiques.
Ils sautent par dessus les brasiers, se baignent dans la rivière pour se purifier et s’adonnent à des jeux amoureux.
Autour du feu c’est la joie et la gaieté.
Beaucoup des rites liés à cette fête sont liés au rôle de l'eau dans la fertilité et la purification rituelle.

Rites et présages :
(selon les régions il y a de nombreuses variantes...)

Si une jeune fille est malheureuse en amour, à minuit le soir de cette fete, elle doit courir nue, et faire trois fois le tour du champ de seigle. Ainsi son bien aimé la verra-t-il en reve. Le lendeman, il comprendra qu’elle est la seule et unique femme qu’il a cherché sa vie durant.

Les jeunes sont engagés dans des batailles d'eau et effectuent des farces impliquant essentiellement d’arroser quelqu’un.
Ils se baignent habillés également. Dans certaines régions ils sont nus.

Les filles chantent des chansons spéciales ("kupalni"), avec beaucoup de références à l'amour et au mariage.

Jadis avait lieu une collecte massive d'herbes médicinales. Une guérison particulière liée au pouvoir des herbes de Kupalo avait lieu au lever du soleil, selon l’adage «Dieu récompense celui qui se lève tot ».

Traditionnellement, les femmes célibataires, portent des couronnes de fleurs dans leurs cheveux, symbole de virginité. Elles les font flotter sur l'eau et leur confient leur destin amoureux. Si elles sombrent dans les flots c’est le présage d’amours malheureuses.
Les hommes peuvent tenter de capturer les couronnes, dans l'espoir de capter l'intérêt de la femme qui a placé la couronne dans la rivière

Les jeunes sautent aussi par-dessus les flammes des feux de joie, ce qui est un rite de passage.
Pour porter bonheur à leur amour, les garçons et les filles sautent au-dessus du feu main dans la main.
Selon la légende, le couple restera ensemble aussi longtemps que leurs mains sont restées jointes au dessus du feu.

Certaines légendes suggèrent que le soleil joue à des jeux, que les arbres peuvent marcher d'un endroit à un autre, et que cette nuit est une occasion parfaite pour découvrir qui est la sorcière du village.
En effet, les sorcières du village rodent autour, pour dire la bonne aventure, vendre de philtres d'amour, et jeter des sorts qui assureront une récolte abondante ou des mariages.

Un legende précise que c'est la seule nuit de l'année où vous pouvez voir les lueurs des fleurs de fougère dans l'obscurité.
Les plus aventureux vont dans la forêt à la recherche de ces fleurs magiques, qui fleurissent seulement cette nuit-là. Celui qui la trouve obtient une richesse inimaginables et le bonheur.
Traditionnellement, les femmes célibataires, entrent les premieres dans la foret. Elles sont suivies par les jeunes hommes.
Après la quete de la fleur de fougère, - toujours infructueuse, les jeunes pouvaient trouver une autre récompense à travers les relations qu’ils pouvaient consommer.

Mais méfiez-vous! En cette nuit magique la forêt est pleine de démons et autres créatures effrayantes qui rodent pour s’emparer des imprudents. En particulier, il y a les nymphes des eaux, qui sont les âmes des noyés. Elles essaient de vous attirer dans l'eau, pour que vous les rejoignez dans la mort.

Autour du feu c’est la joie et la gaieté. Il y a des chansons, de la musique, et tout le monde danse et festoie.

Les jeunes hommes célibataires du village confectionnent préalablement une poupée Kupalytsia, qu’ils habillent comme une femme. De même, les jeunes femmes réalisent une poupée Kupala et l’habillent comme un homme.
A la fin de la soirée, la poupée Kupala est brûlée dans le feu de joie, et la Kupalytsia est noyée dans l'eau en offrande de leur adolescence désormais achevée.

Enfin se tient la banquet où l’on déguste essentiellement des oeufs et des raviolis.
Evidemment personne n’oublie de boire beaucoup d’alcool.

Référence culturelle :
Cette nuit de Kupalo a inspiré l’œuvre de Nikolay Gogol, mais aussi plusieurs autres écrivains et poètes.
Dans la nouvelle de Nicolay Gogol « La nuit d’Ivan Kupala », un jeune homme découvre la fabuleuse fleur de fougère mais se trouve de ce fait maudit.
Le sabbat des sorcières à la veille d'Ivan Kupala a aussi inspiré un célèbre compositeur russe Modeste Moussorgski qui a composé sa « nuit sur le mont Chauve ».

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Modifié en dernier par Volkov le ven. 15 juil. 2011 07:21, modifié 17 fois.
Avatar du membre
saumon
Modérateur
Modérateur
Messages : 2815
Enregistré le : jeu. 16 déc. 2010 18:52
Niveau : sous-marin
Localisation : 78/27

Re: Tradition slave au bord de l'eau : la fête d'Ivan Kupalo

Messagepar saumon » jeu. 14 juil. 2011 21:23

Volkov on attend la rédaction??? Parait qu'il y a une histoire de fertilité dans cette tradition?! J'ai voté génial! ;--)
« En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout. »Albert Camus
Avatar du membre
butterfly
Supporter
Supporter
Messages : 1669
Enregistré le : dim. 16 janv. 2011 12:54
Localisation : Normandie/Bretagne

Re: Tradition slave au bord de l'eau : la fête d'Ivan Kupalo

Messagepar butterfly » jeu. 14 juil. 2011 21:42

Alors moi j'ai mit génial :D
On connait son passé, on vit son présent, nul ne sait que sera son futur :)
Avatar du membre
Darjeeling
Supporter
Supporter
Messages : 1244
Enregistré le : lun. 16 nov. 2009 12:32
Niveau : 4 nages
Localisation : Jamais loin de l'eau

Re: Tradition slave au bord de l'eau : la fête d'Ivan Kupalo

Messagepar Darjeeling » jeu. 14 juil. 2011 23:12

j'adore, c'est génial, on dirait la fete de la sainte lucie dans les pays scandinaves... moi je trouve ça cool
ça me fait penser aux surfeurs aussi !

La vie c'est comme la bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre . A-Einstein
Avatar du membre
Babeth
Supporter
Supporter
Messages : 4888
Enregistré le : lun. 12 janv. 2009 20:51
Niveau : DEBUTANTE
Localisation : Lattes (34 Hérault)

Re: Tradition slave au bord de l'eau : la fête d'Ivan Kupalo

Messagepar Babeth » ven. 15 juil. 2011 00:56

Même chose pour moi : Génial !!! Alors où en es-tu de ta rédaction ? Tu nous mets plein les yeux avec ces photos mais pas de commentaires en vue :ange: Auraist-tu un problème technique ?
Je ne suis pas celui que vous croyez !!!

Retourner vers « bla bla »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité