Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Avant-bras et mains bien orientés

Natation pour tous
Le livre

Natation : méthode d'entraînement pour tous

Découvrez une méthode d'entraînement complète avec un accompagnement sur une centaine de séances et de nombreux exercices techniques.

Voir la présentation du livre

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter


Vous êtes ici : Accueil > Technique > 5 défauts en crawl et leurs corrections



5 défauts en crawl et leurs corrections

1. Les fesses (et les jambes) qui s'enfoncent

Pourquoi est-ce un défaut?

La position du bas du corps créé une résistance et se déplacer va donc demander plus d'énergie.

Comment le corriger

Certaines tensions musculaires, notamment au niveau des épaules (muscles grands dorsaux), des jambes (droits antérieurs) ou des lombaires (longs dorsaux), sont quasiment toujours en cause lorsque ce défaut est présent. Pour corriger sa position, il faut d'abord chercher à se relâcher au maximum. Les jambes doivent rester "souples" et les bras doivent être détendus lorsqu'ils n'exercent pas une action propulsive.

Le fait de relever la tête et d'étirer le bras en le plaçant juste au niveau de la surface de l'eau favorisent ces tensions musculaires. Au contraire, rentrer la tête (en regardant vers le fond) et baisser la main (en la plaçant une trentaine de centimètres sous la surface lorsque le bras s'étire vers l'avant) améliorent généralement la position du corps.

Exercices possibles

  • Nager en crawl avec un tuba frontal. Avec le tuba, il est plus facile de se concentrer sur sa position.
  • Costal jambes. Cet exercice permet de tester l'influence du placement de la tête et du bras sur la position générale du corps

2. Le bras qui plonge au moment de l'inspiration

Pourquoi est-ce un défaut?

Avec ce défaut, le mouvement de bras ne créé pas de propulsion. La force est dirigée vers le bas dans le but de sortir la tête et pas vers l'arrière ce qui permettrait d'avancer. De plus, lorsque le haut du corps se soulève pour respirer, le bas du corps a tendance à s'enfoncer dans l'eau.

Comment le corriger

L'inspiration en crawl doit se faire sur le côté en profitant du roulis du corps. Il ne faut pas hésiter à faire passer largement le corps sur le côté à chaque mouvement et à se servir de cette rotation pour placer l'inspiration. Ceci doit permettre de respirer sur le côté en ne sortant qu'une partie du visage de l'eau. Cette respiration plus facile permet de garder le bras relâché devant.

Il est aussi important de bien souffler dans l'eau pour limiter le temps où le visage sort de l'eau. Lorsque la bouche arrive à la surface, il faut être prêt à inspirer.

Exercices possibles

Dans tous les exercices, faire attention à ne pas appuyer sur le bras qui est devant au moment de l'inspiration. Celui-ci devra rester devant et être relâché.

3. Les jambes qui s'écartent

Pourquoi est-ce un défaut?

Le corps perd son alignement et prend plus de place en largeur. Comme lorsque les jambes coulent, cela augmente les résistances et il faut plus d'énergie pour se déplacer.

Comment le corriger

L'écartement des jambes permet de rattraper les déséquilibres du corps. La correction doit donc viser les causes de ces déséquilibres. Les mouvements de jambes s'amélioreront naturellement une fois que ces causes seront supprimées.

Les mouvements de la tête peuvent en partie être responsables car ils ont tendance à se répercuter à tout le corps. Pour garder le corps rectiligne et les jambes proches l'une de l'autre, il faut donc tout d'abord garder la tête fixe en dehors des phases d'inspiration.

Les mouvements de bras peuvent aussi perturber la position du corps si les appuis sont latéraux. Attention notamment à ne pas diriger le bras vers l'extérieur au début du mouvement sous l'eau ou à le faire passer ensuite sous le corps. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l'article Le gainage en crawl et en dos

Exercices possibles

Le matériel est assez utile pour amplifier les sensations et ainsi mieux percevoir les déséquilibres du corps.

  • Nager en crawl avec un tuba frontal.
  • Crawl avec pull et élastique (ou avec pull entre les chevilles)
  • Crawl avec une planche entre les genoux

4. Le coude qui part vers l'arrière

Pourquoi est-ce un défaut?

La main et l'avant-bras ne sont pas orientés vers l'arrière. Cette position ne permet donc pas de prendre un appui efficace pour se propulser vers l'avant.

Comment le corriger

Il faut orienter l'avant-bras et la main le plus possible vers les pieds avant de commencer la partie propulsive du mouvement de bras. Ceci doit permettre d'éprouver une sensation de résistance (comme si l'eau était dure) au niveau de la main dès que le bras commence son appui vers l'arrière. Cette sensation de résistance est le signe que l'appui est efficace.

Ce défaut est souvent visible chez les personnes qui commencent leur mouvement avec la main trop près de la surface. Il ne faut donc pas hésiter à descendre la main vers le fond du bassin avant d'appuyer vers les pieds.

Exercices possibles

Dans tous les exercices, il faudra prendre le temps de préparer le bras en plaçant la paume de la main et l'avant-bras vers les pieds avant de se propulser

5. L'entrée de la main vers l'intérieur

Pourquoi est-ce un défaut?

L'entrée de la main vers l'intérieur peut être source de déséquilibre. Mais, c'est surtout le signe d'un retour aérien difficile qui entraîne souvent des positions traumatisantes pour l'épaule.

Comment le corriger

Il y a deux causes possibles. Certains nageurs entrent la main dans l'eau avec le pouce en premier (la main est tournée vers l'extérieur), ce qui entraîne une rotation de l'épaule et une entrée de la main vers l'intérieur. La main doit rentrer dans l'eau sans avoir pivoté d'un côté ou de l'autre et donc par le majeur en premier. Rappelons que cette rotation accroit en plus le risque de blessure au niveau de l'épaule (voir Comment prévenir les blessures de l'épaule en natation?).

La deuxième cause possible est un roulis du corps insuffisant. Dans ce cas, le bras commence généralement son retour aérien normalement mais il y a un blocage lorsque le coude passe au niveau de l'épaule. La deuxième partie du retour aérien se fait difficilement, le coude descend vers l'extérieur et la main part vers l'intérieur. C'est le cas illustré sur la photo. Un roulis suffisant doit permettre de faire avancer le coude sur la deuxième partie du retour aérien, de façon à faire rentrer la main plus loin et en face de l'épaule.

Exercices possibles

Ces exercices ne seront efficaces qu'à condition que le roulis soit suffisant. La correction peut donc aussi passer par les exercices vus précédemment pour améliorer la respiration.

A lire également