Fantaisies piscinistes

Thèmes abordés : tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » sam. 4 juin 2016 17:53

En revenant de Nager...

Et au milieu....

Coule la rivière

Passer par la forêt complice,

encore toute humide des

pluies de ces derniers jours...

séance fatigante,

de monde et de petits choux

prendre un autre chemin

pour sortir des bassins,

passer du bleu des carrelages,

au vert du végétal,

trouver ici encore du liquide,

mais qui précipite des nuages,

trop noirs de cette semaine,

de l'eau encore, avec du bois,

votre serviteur ne s'en lasse pas,

et puis, au sortir à l'orée,

Ô, surprise: un ruisseau,

on dirait un ruisseau, un bébé rivière :love: :love:

une source discrète au milieu d'un chemin

descendant vers la rue,

de l'onde qui s'écoule sans bruit,

une eau, pure, mais oui, pas de la boue,

pure, qui s'en va, en plein milieu,

s'est creusée une vallée, micro vallée,

mais une vallée tout de même,

avec ses canyons et ses rapides :love:

pas de quoi fouetter un chat avec ce ruisselet,

mais quel bonheur, une surprise de Dame Nature !!!

Ma vile autrefois était pleine de sources qui s'écoulaient

depuis le bois, les trombes qui se sont

abattues auront redonné vie à quelques-unes d'entre elles,

je ne voudrai pas qu'elle se tarisse,

et je voudrai qu'elle dure assez longtemps pour rejoindre la mer
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » sam. 23 juil. 2016 16:29

Esquif, esquif

Tout comme les vagues,

mes trop profondes pensées

m'ont submergé,

à quelques encablures

de ma Schéria rêvée... :ops:

Comment ???

Vais-je longtemps patauger

devant ces côtes envoutées

par les traits de Phébus révéré ???

indifférent comme toujours

à l'écume de mes espaces temps,

dont les flots trop lourds,

m'ont souvent imposé le commandement !!!

Tant d'énergie déployée

pour tenter de surnager

pour progresser mètre après mètre,

vers les rivages dorés,

om m'attend encore une Nausicaa adorée

mais où que je porte le regard,

entre deux souffle en ces eaux si bleues,

aucun havre sûr

pour le rafiot de votre poète...

pour lui encore, la houle et les tempêtes

dans sa mince coque de noix...
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » mer. 2 nov. 2016 18:12

Ô, les bras trop lourds, les jambes trop molles...

mais l'port est loin de et toute façon, il faut ramer :((

Pourtant l'on m'avait dit, c'est un bras de mer...

mais tout bonnement, c'est tellement grand, c'est l'Océan :ops:

Mais ptit Moussaillon, cesse d'être amer !!!

Cette houle de cauchemar , présentement, c'est l'Enfer

Aucune place pour les nefs folles

ni pour les pauvres esquifs fin comme un cheveu,

retour en arrière, n'y pense pas, n'y pense plus,

Fends l'onde, fends l'Onde :ops:
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » jeu. 22 déc. 2016 17:15

Pétrification...

Un bref songe sous la douche d'un retour de séance de 50 m

Après avoir parcouru la ligne dans tous les sens au maximum

de vitesse que l'on peut faire, juste comme cela.

Sous la douche, l'eau de me dégringoler sur le crâne,

de ruisseler sur tout mon corps... je me prend

d'immobilisme d'un seul coup :siffle:

bras croisés sur la poitrine et regard porté vers le vague

je me statufie, je me change en granite... je suis d'un

coup devenu Atlante, ,statue mâle servant de colonne,

mais de colonne entre un lac et le ciel :siffle:

Dans cette vapeur insondable issue de quelque source

depuis longtemps tarie dont le spectre referait surface

dans une piscine, j'ai changé de lieu, comme téléporté,

au bord d'un lac, entouré d'arbres, filtrant le soleil,

je suis un bloc de forme humaine près d'une fontaine

dont les eaux se répandent sur moi avant de terminer leur

course dans le lac, puis vers la mer...

la vie semble m'avoir déserté et je dois être couvert de

mousses et de lichens et mes traits sont burinés...

je fais alors partie de la terre dont je réceptionne les

eaux, résurgence magnifique, Fontaine de Vaucluse mentale,

c'est un débit immense, le début d'un fleuve, je ne saurais dire,

là, immobile, statue, au risque d'être abrasé, épanelé, usé,

de rejoindre une forme encore plus naturelle...

Mais fin du rêve (ou du cauchemar)

je reprend le cours de mon existence :ouah
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » mer. 18 janv. 2017 18:03

Pour une Lune Complice

La Lune, compagne du Poète :love:

aperçue un soir, au cours de mes

sous marinages, me tendit ses rayons

au cours de ma nage...

espérant peu la présence d'un astre

dans un bassin couvert...

elle me fit signe par les verrières :love:

lors d'un canard que je trouvais amer...

relevant la tête, je vit son sourire,

qui d'un coup me fit oublier le pire,

le statut de l'Ornithorynque et tous ces

faux rires.

Comme pour m'encourager,

elle nimbait les nuages

d'une douce lueur, comme pour souligner

leur forme de vagues, ou leur allure de torrent...

tandis que je nageais, à chaque virage,

elle paraissait surfer,

heureuse sœur de notre douce planète bleue,

avant mon sortir de l'onde,

malgré Dame Diffraction, je la contemplais

sous marine, prenant plaisir des brouillages

que l'élément liquide sait faire mieux

que n'importe quel pauvre type qui nage.

Un éclairage pour les poissons,

une chose surréaliste comme pour dire,

que sur et dans les eaux aussi,

Dame Séléné assure sa légende !!!
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » sam. 10 juin 2017 11:56

Presque l'été lorsqu'Hélios le dieu Soleil darde à plein ses rayons

sur les blanches plages qui ne sont pas encor noires du monde qui viendra sous peu

la chaleur n'est pas encore montée qui transforme le ciel en acier

et l'Océan en monde de fusion contraire complètement à blanc où s'enflent les déferlantes,

des vagues à faire surgir en pleine lumière les mutantes....

Elle ouvrira son poste comme tous les jours et prendra son tour de garde, fidèle au poste,

fée puissante qui assurera une baignade tranquille à des milliers d'estivants...

Mais sous son hâle déjà franc, son front se plisse, et elle songe en caressant l'éternel

flotteur rouge des Life Guards: "So long, Nick, so long"
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Re: Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » dim. 1 oct. 2017 17:13

Encor hésitant, mais Hélios est parti,

les nuages sont arrivés et avec eux,

comme de juste la pluie...

qu'elle soit bruine ou franche averse,

c'est toujours de l'eau qui verse,

et flot retrouve le flot...

la tempête et les vagues, que d'histoires

communes entre le vent affolant

et les montagnes d'écume.

C'est le temps des chasse-marée

et des chevaucheurs de lames.

Pam est retournée à sa piscine couverte,

ce bassin chloré à l'eau muette.
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Re: Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » mar. 31 oct. 2017 18:10

Chercher des accords, trouver le mot juste, la rime qui sonnera...

Presque aussi éprouvant que de chercher et de travailler la bonne

posture dans mon crawl comateux.

Ce n'est pas évident vu que les cordes sont trop grosses

et que l'on aurait du mal à les faire vibrer...

reprendre son souffle comme on cherche un mot,

qui ne sera pas une répétition, une expression que

l'on voudrait ne pas être vaine... repartir dans un semblant

de coulée, prier pour ne pas aller donner dans le voisin...

recherche de cette plume qui des fois se trouve sèche

lorsque les palmes sont humides, quand même !!! !!!

que de souffrance souvent et de déception.

Ecrire est comme de nager, c'est exigeant et souvent éprouvant.

Une idée est comme un flux, elle effleure avant de repartir

et si l'on a pas de crayon sous la main, c'est fichu :ops:

Tes appréciations me manquent aussi, Ô, Mme Môme :ops:
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Re: Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » sam. 6 janv. 2018 15:52

De source sûre,

De source sûre, le Marquis voulait avoir fière allure,

Du Lac aux Dames, il rêvait pour tenure...

Mais garder le rang dans les couloirs plein de courants,

C'était trop dur.

Et la nappe à l'écrin de verdure

S'était éloignée, de source sûre :ops:

Souvent, il voulait abandonner,

Comme en ses temps enfantins,

Il voulait se replier

Sur un confort qu'il voulait certain.

Mais Dame Viviane s'était montrée inflexible

Et la Fille du Typhon lui avait asséné

La certaine et dure vérité:

Son nom est écrit dans l'eau,

Il faut qu'il y soit pour qu'il y reste

Son destin est une voie liquide....
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Ioreck
Supporter
Supporter
Messages : 1314
Enregistré le : ven. 25 févr. 2011 14:59

Re: Fantaisies piscinistes

Message par Ioreck » dim. 4 mars 2018 17:37

J'avais une boule de neige,

j'voulais une boule de neige,

mais elle a fondu, en pluie

résolue, pourtant j'aurais

prié, pour une boule de neige,

puis le lac avait gelé,

l'étang s'était englacé,

et quand je suis arrivé,

y avait des blocs de glace,

qui bêtement flottaient,

sur le miroir vert sombre,

couleur argentée,

pour un temps gris qui plombe :ops: :ops:

et au milieu, du blanc, du blanc, Lumière du jour

majestueusement, royalement, le Cygne voguait :love: :love:
Ô, Ma Mamie, ô, ma Grand mère adorée, que tu me manques déjà...
Répondre