Chronique d'une maitre nageur ...

Thèmes abordés : tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs...
Darjeeling
Supporter
Supporter
Messages : 1244
Enregistré le : lun. 16 nov. 2009 12:32
Niveau : 4 nages
Localisation : Jamais loin de l'eau

Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Darjeeling » mar. 3 déc. 2013 15:09

Hello !

ça fait bien longtemps que je ne fréquente plus que sporadiquement le forum. Je reste là, je lis vos post, mais j'ai moins le temps de poster.
Des petits nouveaux sont venus, et, depuis que je me suis inscrite, il y a qq années ( 3ou 4 , je ne sais plus ) j'ai pu constater que l'ambiance reste cool et ça me fait revenir.
Je pense souvent à ceux que j'ai eu en chat, le soir, jusqu'à des 2h du mat, à dire des bêtises et partager notre passion... le forum a fait du chemin, un site, une page facebook, et un bouquin ... ouha :ouah

Donc, je cède à la tentation d'un petit "jeracontemavie.com" pour partager mon expérience, parce que, moi aussi, j'ai fait du chemin dans la natation depuis mon inscription et que vous m'avez accompagné aussi, et le site continue à m'apporter professionnellement et personnellement.

Donc, je vous préviens, post kilométréen, courage, pour ceux dont la pause midi est un peu longue, bonne lecture !


Simple nageuse...

Voici 3/4 ans, je reprenais goût à la natation après pas mal d'années d'arrêt.
Donc, je faisais comme pas mal d'entre vous, je téléchargeais en utilisant mon portable comme modem ( chuuut faut pas le dire), des séances de nat toutes faites, pour progresser, reprendre les bases, m'éclater aussi.
J'ai fréquenté assidûment les piscines des alentours, et j'ai repris ma technique, appris le papillon seule, enfin sous les encouragements bienveillants de quelques forumeur(ses ) :)
Merci.
Puis j'ai passé mon BNSSA, pour faire des saisons, en parallèle de mon autre métier. Très vite, une évidence : je devais passer le diplôme de maitre nageur. Diplôme cher, financement incertain, ennui de santé, je suis restée longtemps simple BNSSA

C'est cool la vie d'un BNSSA !

En plage, le matin, au poste : personne. T'es d'ouverture, allez, hop, on enfile le maillot et on va dire bonjour aux poissons. Après, ce sont les tâches d'usage : le zodiac, l'inventaire du matos et la routine : oxy : check / dsa : check / telephone : check/ radio : check/ main courante : check / analyse de l'eau : check / etc la rigueur, et un peu de discipline c'est un atout dans ce métier. L'ouverture du poste à 09h00, tu sais que ta journée ne va pas ressembler à la précédente, que tout est possible, le meilleur et le pire. Dans tous les cas, t'es préparée ! C'est plus qu'un simple diplôme, c'est un choix, un peu comme pompier, ambulancier ou infirmier. Ce qui compte c'est le rapport humain, et le rapport à la nature ( en mer surtout bien sûr)... et les responsabilités qui vont avec... de grosses responsabilités.

Parenthèse : A l'attention de tous les jeunes de 18 ans qui veulent faire ça pour avoir des sous cet été : DANGER... certains d'entre vous peu consciencieux ont fini en taule... oui m'dame, au mitard !! car vous engagez votre responsabilité pénale et civile et s'il y a accident, mort ou handicap, vous allez au tribunal, c'est garanti. En fonction de votre action vous risquez de rien du tout à la prison et des amendes pouvant aller au dela de 75 000 e... Alors, quand on fait ce choix on le fait en connaissance de cause. :)

Dans ces saisons, on se sent fondamentalement utile, garant, protecteur, et aussi vulnérable.
Il y a dans les incivilités des jeunes, des adultes envers nos métiers, quelque chose qui tient de l'ingratitude, de l'insulte, pur et simple. Il y a dans la violence des gens, celles qu'ils ont au fond d'eux, quand, au lieu de nous aider, ils nous entravent ou nous traitent d'incompétent, quelque chose de triste, de désolant. Mais l'envie d'aider passe sur tous ces comportements. Et le même gars qui vous a traité hier, quand il se retrouve dans l'brin, et bien, le premier réflexe c'est de l'aider. C'est le taf, et c'est plus que ça aussi.
Et puis, les collègues, super ! ambiance tranquille, avec le soleil et les blagues à deux balles ou les anecdotes sympa, qu'on se raconte de poste en poste. Ou parfois, le contraire, les prises de bec, les incompatibilités. Mais par dessus tout, c'est le taf qui réuni. Parce qu'on n'est pas en relation avec des biens, de l'argent. On ne travaille pas dans un bureau à monnayer un service, ou un bien, on bosse avec des gens, des situations où la douleur, la peur et l'urgence sont les maitres mots. Alors, ce n'est ni mieux ni pire, et il n'est pas question de juger, mais du coup, ici les valeurs ne sont pas les mêmes que si on vendait des petits pains. Du coup, tout a un autre sens. A force de côtoyer le risque, d'y penser, la vie, prend une autre saveur.

C'est un peu des instants curieux qui se succèdent, dont on est témoins ou partie:
... Comme ces gamins qu'on a cherché une matinée entière sur la mer, et qui étaient partis sur un bateau gonflable... en fait, ils avaient juste voulu jouer à Robinson Crusoé ! ça n'a pas fait rire leurs parents !!
... Comme cette dame qui venait récupérer son labrador tous les matins, alors qu'il s'échappait pour jouer sur la plage avec tous les gamins du coin ( au point que certains croyait que c'était un chien de sauvetage... bon, bref, entre un labrador et un terre neuve y a une différence !)
... Comme ces mamans affolées ravies de retrouver leur progéniture après une ou deux heures de panique parce qu'ils avaient échappé à leur surveillance
... moins drôle, comme ces gens, ces enfants dont les malaises, bobos, ou grosses frayeurs ont fini bien, au poste, et pour lesquels on a prodigué les premiers soins.

... BNSSA c'était cool, j'ai grandi, j'ai mûri, j'ai changé. Une belle aventure, que je recommencerai sans hésiter. A la rencontre des autres, c'est soi que l'on trouve, et puis on comprend mieux les autres aussi, les foules, les mécanismes d'autodéfense, toutes ces choses qu'on apprend parfois sur des bancs d'universités et qui n'ont de sens que quand on les vit. ça parait éculé de dire cela mais c'est vrai.

Désabusé...

Je me dis que c'est peut être ainsi qu'on fini quand il faut faire face à la bêtise, les réactions de paniques, les insultes... et puis solidaire envers ceux qui sont des pro du secours à la personne. D'un coup, apprendre qu'un camion de pompier s'est fait caillassé à 15 bornes de là où on surveille, ça prend un autre sens. On se demande à quoi cela sert d'être dans le secours.
Etre obligé de faire "la police" autour d'un bassin devient un non sens, celui où les gens n'ont plus à prendre leurs responsabilités puisque l'autorité est là pour la leur faire prendre. Me substituer à un agent de sécurité m'a toujours donné l'impression d'être en première ligne du principal échec de cette société : constater l'incapacité d'une partie des gens majeurs et responsables à se comporter comme tel et à l'enseigner à leurs gamins et obliger certaines profession à endosser un rôle qu'elle n'a pas à avoir... de fait.


Donc, Maitre Nageur.

C'est la suite de mon aventure... je change de région, et, il y a deux ans, décide de devenir pour de bon : maitre nageur.
Beau métier ! enseignement, rapport avec l'autre, avec l'eau, le sport tout ça quoi .

Oui, j'ai trouvé tout cela aussi.
Le quotidien d'un maitre nageur, c'est garantir aussi la sécurité des biens et des personnes, mais pas que. C'est enseigner la natation, sous différentes formes :
natation sportive pour les compétiteurs
natation loisir pour ceux qui veulent rester en forme
aquaphobie pour ceux qui veulent se dépasser
natation "arrangée", aquagym, aquabike, pour le côté ludique et bien être
natation rééducation pour soulager les cassés de partout de la vie moderne
natation ludique ou récréatives pour les enfants qui ne veulent pas nager mais que papa maman oblige à aller à la piscine
natation scolaire
natation de club
.... etc...

La piscine, c'est la tour de Babel des motivations à faire du sport dans l'eau... il y a tellement de gens différents qui s'y croisent qu'un sondage serait difficile à faire pour cerner tous les publics. Du coup, c'est un creuset, on y rencontre plein de monde.
Ce qu'il y a a vivre en terme d’interaction social y est intéressant et enrichissant.


ça c'est la réalité du métier dans ce qu'il y a de meilleur.

Et pourtant ! Si je vous disais ce que j'ai vu ...

- des règles de sécurité ou d' hygiène bafoués au nom de la rentabilité des établissements;
- la vétusté des installation qui rend difficile le respect des normes au niveau de l'eau ou de l'air
- des maitres nageurs englués dans la hiérarchie,
- des maitres nageurs qui finissent avec de l'asthme au bout de 10 ans à cause des mauvaises conditions de renouvellement d'air/ de l'eau ou autre
- un droit de retrait quasi nul
- des prérogatives en matière de secours à la personnes débiles : interdit de donner un sucre à un gamin qui fait une hypoglycémie, ou de donner sa vento à un asthmatique ( faut qu'il la prenne lui même !!) Bientôt on aura même plus un pansement dans les armoires de premiers secours sous prétexte que c'est un acte médical !! Et ça vaut de plus en plus pour les pompiers aussi....
- une rémunération en dent de scie, qui dépend des communes ( de 9 à + de 15 € de l'heure), et des clubs
- des contrats précaires, en temps partiels
- Une difficultés à évoluer dans ce métier sans passer par la fonction publique
- Des horaires décalés : le soir, les week end... cela signifie concrètement : vous ne nagerez plus en club, puisque vous serez sur le bord du bac ; exit les cours du soir de salsa, de foot ou autre, vous serez au bord du bac ; exit les cours du soir tout cours et la séance de 20h 45 au cinosh ; pas évident non plus la vie de famille ou de couple quand on finit tard, voire très tard, à l'heure où d'autres en sont aux 2/3 de leur feuilleton préféré et que les potes en sont à la fin de l'apéro...
- des clubs en danger soit, par manque de subventions soit par cause de vétusté des installations, dans tous les cas, une vraie difficultés à proposer des contrats décents ( autre que contrat de 3h en cdi avec 1h de 21 à 22h !!) malgré de bonnes volontés et un travail de direction essentiellement bénévole ( point qui mériterai amélioration au regard du temps passé et de l'implication fournie).
- une volonté politique plus accès sur la rentabilité des établissements et les réparations en bouts de ficelles qu'une vrai réflexion de fond
et puis, soyons honnête : comme partout, des maitres nageurs qui s'en foutent, qui ne suivent pas leur programme, qui pensent avant tout à encaisser des ronds en en faisant le moins possible.

C'est tout cela qu'il faut voir aussi dans ce métier. C'est aussi et surtout la précarisation de l'emploi, et la difficulté à monter sa propre affaire dans un pays qui fait tout pour qu'un entreprise soit tellement chargée, qu'elle n'en vaut pas la peine. Dans les dédales administratifs, et la lenteur générale, tout respire le climat d'un certain j'men foutisme lié à un ras le bol de ce système archaïque et kafkaïen.

Alors, quoi de neuf au pays des maitres nageurs mon cher Pangloss ? Tout est il pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ?

Je ne pense pas. Mais, s'il est vrai qu'il est inutile et une véritable perte de temps de trouver des coupables, ce métier, mériterai qu'on lui porte un autre regard que celui que je vois sans arrêt ou que j'entends ( je vous préviens, c'est sans langue de bois ):

- le maitre nageur est un branleur payé grassement par la mairie ou par le club de sport local pour ne rien faire ou pour apprendre à nager à nos petits anges blonds ( qui sont souvent de vrais petits monstres qui se foutent éperdument de savoir nager)
- Ou encore : qu'est ce qu'il nous fait chier à nous dire de nous doucher ce con en culotte rouge !! ça va, tranquille on est en vacances ! ( et ouais, mais bon, libre à vous d'avoir envie de choper un staphylo cet été pour manque d'hygiene ou qu'on soit obligés de sur chlorer pour rendre l'eau du bac aussi concentré que votre eau de javel qui trône sous l'évier.)
- Ils font chier à fermer le bassin, je pensais pouvoir faire les courses avec ma cops plutôt que de me trimballer mon gosse cet aprèm ( vous avez fait des minots, assumez le ! nous on garanti la sécurité de vos adorables têtes blondes, et on se fait taper sur les doigts alors qu'on est pas non plus des techniciens de maintenance des bassins )


et j'en passe, plein, plein...


En guise de conclusion provisoire

Ras le bol ? non ! moi ? rarement ... faut vraiment m'en faire...
Disons que mon état d'esprit est très différent aujourd'hui qu'il y a deux ans quand j'ai passé mon diplôme.
Il faudrait, lorsqu'on forme un jeune, lui expliquer qu'il est inutile de se faire des films sur son métier, que ce ne sera pas facile tous les jours.
Pourtant, dieu sait que j'aime voir les étoiles dans le regard d'un gamin qui a traversé tout seul la piscine en large parce qu'il a suivi mes cours et que "ça a marché"
et que j'aime ces petits et les ados aussi, quand ils ont fait une séance de marteau qui était " trop de la balle, de la mort qui tue" , partir à la douche, fatigués mais ravis en braillant " à la semaine prochaine !"
et que j'aime aussi quand une de mes compétitrice bat son record personnel en brasse, un jour de printemps, comme ça, en ayant bossé plusieurs mois dans cet objectif
ou, quand, parfois, au détour d'une conversation, de quelques blagues, d'explications, on passe, tout simplement, un bon moment ensemble.

C'est mon taf à présent, c'est un choix que j'ai fait. Je sais néanmoins que devant la dégradation de certains facteurs, en particuliers économique, une réflexion personnelle s'impose.

A tous les jeunes et moins jeunes qui veulent se lancer dans l'aventure : foncez ! Il y a plein de belles choses à vivre, mais les sacrifices que cela sous tends sont importants.

Pour tous les autres, j'espère que vous penserez aussi à mon article quand, au bord du bac, vous verrez un collègue manger sa salade à midi ou surveiller des marmots qui chahutent dans le petit bain.

Vous me direz, tout métier a ses inconvénients, nous sommes d'accord, mais celui ci fait partie de ceux qui attirent aussi, de la part de certains publics, des réactions injustifiées.
Enfin, comme ça, vous saurez un peu l'envers du décors, histoire de porter un autre regard sur le mec ou la nana, en rouge, qui fait rien au bord du bac ;)


La vie c'est comme la bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre . A-Einstein
Avatar du membre
saumon
Modérateur
Modérateur
Messages : 3037
Enregistré le : jeu. 16 déc. 2010 18:52
Niveau : sous-marin
Localisation : 78/27/14/95

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par saumon » mar. 3 déc. 2013 17:15

Très bonne idée ta chronique Darjeeling ! Merci pour le partage, ils sont rares, nos Mns, à nous autoriser le partage de leurs émotions sur leur lieu de travail... J'ai beaucoup aimé aussi les aspects positifs et négatifs du job.

Le métier de maître nageur a l'air bien plus compliqué que je ne le pensais, et c'est vrai que la vision des gens qui fréquentent les piscines n'est pas forcément très valorisante ...

J'attends avec impatience ton prochain récit. :+ !
"Celui qui veut réussir doit apprendre à combattre, persévérer et souffrir" Bruce Lee
Massalia
Supporter
Supporter
Messages : 1045
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 20:57
Localisation : près de Marseille

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Massalia » mar. 3 déc. 2013 17:23

Darjeeling, SUPER intéressant, ton témoignage ! Ca se lit très bien ;--)
On sent ta passion et l'envie de la transmettre, c'est génial ! Ne perds jamais ça !
Allez, je peux te l'avouer, c'est le sentiment que j'ai eu quand j'ai fait mes stages avec NPT : l'envie de faire partager sa passion et ses connaissances aux autres en tenant compte de leurs capacités !

En général, c'est toujours sympa de discuter avec les MNS de 'ma' piscine qui ne sont pas avares de conseils si on leur demande ... Et puis, lancer un p'tit "bonjour" quand on arrive, même de loin, ça fait plaisir !
MOME
Supporter
Supporter
Messages : 4267
Enregistré le : dim. 2 août 2009 13:41
Niveau : doucementmaisurement

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par MOME » mar. 3 déc. 2013 18:19

Super ton récit darjeeling et pas du tout ennuyeux à lire :+ J'aime son côté positif et négatif , sur ce beau métier :))

Mais moi je les aime bien ces MNS ;--) et puis il y en a de toute sorte, des imbus, des sages , des rigolos, des sérieux, des compétents + ou -, des imaginatifs et des grandes gueu ...(enfait c'est un peu comme dans tout métier :siffle: ) Çà dépend aussi un peu de l'établissement ! Perso j'ai toujours trouvé ceux d'une piscine ( Décines ), hyper approchables et sympas, alors que ceux d'une autre( BRon ) , Bof !!
Et j'avoue que nager avec un MNS à proximité me rassure fortement , nager sans serait improbable pour moi :ops:
Et puis réussir à apprendre à nager à quelqu'un n'est pas donné à tout le monde
Et enfin , ce sont un peu nos anges gardiens des bassins , Pas vrai ?
Je crois qu'il faut vraiment choisir ce métier, un peu pas vocation !! Désir d'enseigner, porter secours ,aller plus loin que la théorie, savoir aussi rester simple, y' a pas que le fait de bien savoir nager à mon avis qui compte pour devenir un bon MNS, i;l faut aussi de la passion ! Enfin moi , c 'est comme çà que je vois les choses ;--)

J'espère que tu viendras encore nous raconter plein de choses sur ce beau métier , darj :))


:hello:
http://www.natationpourtous.com/carnet- ... arnet=3828



Il vaut mieux prêter à sourire que donner à réfléchir.
shut up and swim
Supporter
Supporter
Messages : 402
Enregistré le : jeu. 18 avr. 2013 21:06
Niveau : Chmpt deFrance UGSEL
Localisation : Lille

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par shut up and swim » mar. 3 déc. 2013 19:18

J'ai adoré ton post Darjeeling ! Ça m'a beaucoup intéressé car ayant 15 ans, je dois DÉJÀ me renseigner sur mon orientation ( qui je l'espère se fera dans le domaine de la natation ) et ton post à confirmé le fait que ce métier m'intéresserai :-d

Soyons honnête, qui n'a jamais râlé contre un maître nageur :ops: mais moi personnellement tous les MNS de ma piscine sont trop trop trop gentils et Jamais en manque de conseils ! Ils m'ont aidé sur un bon nombre de point et je ne les remercierai jamais assez :lol2:

J'espère que tu continueras à poster sur le forum :hello: merci encore !
Les mecs jouent au foot, les hommes au rugby, les Dieux font de la natation
Avatar du membre
aquarelle
Supporter
Supporter
Messages : 1569
Enregistré le : sam. 8 juin 2013 21:42
Niveau : Flottaison au top

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par aquarelle » mer. 4 déc. 2013 13:09

J'ai aussi eu beaucoup de plaisir et d'intérêt à lire ce message!
Découvrir le vécu d'une maître-nageur, mais aussi j'ai trouvé intéressant que tu racontes comment tu en es venue à ce métier.
La piscine, c'est la tour de Babel des motivations à faire du sport dans l'eau... il y a tellement de gens différents qui s'y croisent qu'un sondage serait difficile à faire pour cerner tous les publics. Du coup, c'est un creuset, on y rencontre plein de monde.
Ce qu'il y a a vivre en terme d’interaction social y est intéressant et enrichissant.
Je trouve aussi ! Je me dis souvent que c'est un formidable terrain d'observation des comportements et motivations humaines. Il m'a fallu du temps pour y être à l'aise, mais après, j'ai aussi découvert tout ce que ça avait d'agréable. Quand on discute avec un nageur ou qu'on se dit quelque chose juste en une expression du visage. Quand on commence à dire bonjour à ceux qu'on reconnaît et qu'on partage le plaisir de nager. Ça participe aussi au plaisir d'aller à la piscine pour moi !

Sinon de mon côté j'ai eu la chance de trouver une piscine où je trouve les professionnels bienveillants, accessibles et prenant soin de la piscine (au sens large des gens, des lieux, d'un certain cadre). J'imagine aisément que leur travail ne doit pas toujours être une partie de plaisir, et ça dépend sûrement aussi beaucoup des conditions de travail.
Mais je me dis aussi que les maître-nageurs ne savent pas non plus comment les nageurs peuvent leur être reconnaissants sans forcément leur dire. Ceux de ma piscine n'imaginent probablement pas comme, très simplement, ils m'ont aidé à me sentir à l'aise dans cet endroit où j'avais si peur d'aller et comme je suis heureuse de pouvoir profiter maintenant des joies de la piscine.

Bon courage pour tous les mauvais côtés de ce travail, et merci pour ce partage !
Oldswimmer
Supporter
Supporter
Messages : 2201
Enregistré le : ven. 8 oct. 2010 15:34
Niveau : UP and DOWN
Localisation : Pyrénées Orientales

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Oldswimmer » mer. 4 déc. 2013 19:05

merci Darjeeling. Ton témoignage est un beau et vrai regard sur ton métier. Sans concessions, lucide. Ben oui, c'est pas toujours rose, comme beaucoup d'autres métiers, on choisit de faire cela ou cela avec des idées préconçues qui ne s'avèrent pas toujours. Mais comme tu le dis cela vaut le coup pour les étincelles que tu vois et que tu verras encore dans les yeux des gamins
Et si t'en as marre des momes, t'as vu on a fait un club master sur perpignan...ya plein de vieux qui veulent nager encore, péter des records, se crever en séance d'entrainement..si tu passes dans le coin , tu nous fais une séance d'entrainement, on te paiera une pizza à la sortie :ouah
Bon allez, deux pizzas...

P.S contente de te retrouver.. :hello:
H2O
Gilles06
Supporter
Supporter
Messages : 267
Enregistré le : ven. 1 juin 2012 14:35
Niveau : a bulle
Localisation : Alpes Maritimes

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Gilles06 » jeu. 5 déc. 2013 13:49

Bon ben vu la longueur du post on voit que les Mns n'ont rien a faire de leurs journées. :siffle:

Nan je rigole. Salut Darjeeling.

Mon point de vue, de l'autre coté de la barrière, du coté du public haineux : J'ai honte, tu ne nous as pas dit combien de personnes passent devant toi tous les jours sans un signe de tête ni un bonjour. Mais c'est vrai dans tous les domaines. Personnellement quand je vais à la piscine, si je passe devant un MNS je lui dit 'bonjour" (c'est mon coté vieille France). Ce qui me gène c'est que certains soient surpris qu'on leur dise bonjour.
Comme le dit Darjeeling "toute profession a ses avantages et ses inconvénients", mais je pense sincèrement que si les utilisateurs du service rendu par telle ou telle profession pensait un peu plus à l'être humain derrière la fonction et non à "j'ai payé c'est un dû", la vie serait quand même plus agréable pour tous.

Maintenant c'est vrai que ta vision nous permet de prendre en considération des points que l'on n'imaginait pas.
Donc merci. Et si tu t'ennuies vraiment tu peux venir taper la discut avec nous sur le forum. :ouah
L'imagination est plus importante que le savoir (Einstein).
Mon carnet.
M PA LO
Supporter
Supporter
Messages : 385
Enregistré le : mar. 23 nov. 2010 14:40

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par M PA LO » jeu. 5 déc. 2013 16:15

Merci Darjeeling pour cette chronique, tu as une âme d'écrivain :applaudissements:

C'est rare que l'on ait la vision du côté des MNS, surtout quand on les considère comme une autre espèce que nous, comme des poissons qui regardent les enclumes se remuer dans l'eau.
C'est d'ailleurs bizarre cette histoire : les poissons ne nagent pas, ils restent sur le bord.
Je me suis toujours demandé secrètement si les MNS "descendaient" quelques fois nager dans le bassin. Pas avec nous en tout cas, ce doit être en-dehors des créneaux publics, non ?

J'aurais aimé avoir la vision d'un MNS homme, car ce sont souvent eux qui crient sur les enfants et s'impatientent.
Et pourquoi cette manie de retirer les lignes 1/4h avant la fin :unhappy:
Quand on n'a que la fin du créneau pour nager, on aimerait bien pouvoir le faire jusqu'à la dernière seconde sans craindre les zig zag.
Surtout que la fois suivante, les lignes sont revenues et qu'il n'y a ni polo ni synchro :ange:

Mon rêve :love: ce serait que les MNS viennent de temps en temps me dire "là il y a un défaut récuurent qu'il faudrait corriger pour passer à un palier supérieur".
S'ils nous regardent, ils voient forcément les erreurs !
Ogusta Val
Supporter
Supporter
Messages : 1504
Enregistré le : mar. 23 oct. 2012 16:46
Niveau : Reprise cool
Localisation : GAP 05

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Ogusta Val » jeu. 5 déc. 2013 16:35

M PA LO a écrit :ce sont souvent eux qui crient sur les enfants et s'impatientent.
OK mais parfois les enfants ne sont pas de belles et sages petites têtes blondes ;--) Je suis bien placée pour en parler et certains parents adorent se reposer un peu au profit du MNS ou du prof qui sont bien obligés de se faire écouter et c'est pas tjs facile, crois-moi ...
M PA LO a écrit :Et pourquoi cette manie de retirer les lignes 1/4h avant la fin :unhappy:
Elle a répondu en fait je pense. Ils ont des horaires de Ouf et une vie après le boulot et nous, ben moi aussi :ops: , on n'est pas tjs très respectueux de ça. Parfois, on veut finir le prog et si les lignes restent on continue de nager et eux le temps de ranger, nettoyer et tout et bien il finissent 1h après leurs heures sans être payés davantage.
--------------------------------------------------------------
Bravo pour ta "chronique" Darjeeling, ton sens de l'humour et tes réflexions essentielles sur ce métier.
Comme j'ai partagé qqls années av MNS sur un plan privé je crois que je te comprends d'autant mieux.
Continue d'aimer et d'exercer ton métier av passion pr les bons côté en oubliant tous ceux qui pensent que tu t'éclates comme une dingue à regarder les autres, faire respecter des règles à des adultes en vacances et des enfants parfois mal briffés par les parents etc ...
C'est un peu comme qd la foule parle du boulot de prof ... Et c'est dommage !
Choisir c'est renoncer ...
et mon carnet : http://www.natationpourtous.com/carnet- ... arnet=7048
Répondre