Chronique d'une maitre nageur ...

Thèmes abordés : tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs...
Darjeeling
Supporter
Supporter
Messages : 1244
Enregistré le : lun. 16 nov. 2009 12:32
Niveau : 4 nages
Localisation : Jamais loin de l'eau

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Darjeeling » mer. 11 févr. 2015 14:19

end of the story

la suite de ma chronique...

En poste piscine, après un problème de chloration, j'ai fait une intoxication.
Choc, du mal à respirer la nuit à devoir rester en position demi assise toute la nuit, toux, sueurs, vomissements aussi, sensation de panique, d'étouffement... juste l'enfer
rendez vous en urgence chez le médecin le lendemain, ventoline, puis rendez vous chez le pneumo.

10% de capacité respiratoire en moins, asthme avéré dû à un accident d'intoxication, traitement de 1 mois (puis 5 mois) et bien sûr arret...
Puis reprise, et re arret....
impossibilité de me dire si cet asthme sera permanent ou pas.

je n'ai pas le droit d'aller nager même une fois par semaine alors enchainer les heures sur un bassin... on oublie.
Nager, je le pourrai peut être dans un an environ, pour l'instant, il me reste les lacs, la mer et les piscines à l'ozone à condition de pas y passer ma vie.

De toute façon j'ai plus vraiment envie de nager en piscine.
J'ai redécouvert avec plaisir les sports de combat, et quand je peux taper un peu des poings ça me calme. Sinon je vais courir ( :-- )... pour me défouler un peu.

Passé l'onde de choc cataclysmique que ça m'a fait, je m'interroge.

En milieu naturel, maitre nageur c'est encore possible pour moi et je veux garder mon diplome. Le sauvetage est une partie de mon taf que je ne cèderai pour rien au monde.
En piscine à l'ozone, je peux, aussi, a priori. Je me pose, et cherche des cdd ou des saisons, non pour mettre du beurre dans les épinards, mais pour me payer les épinards !
Mais je ne veux plus subir une hierarchie parfois inconsciente ou peu soucieuse de ses employés. Fini la darjee sympa qui fait tout pour ouvrir le bac pour pas que son employeur ait un manque à gagner.
Mes poumons, personne ne me les rendra, et la merde financière sans nom dans laquelle je me trouve, ils sont pas nombreux à m'aider à m'en sortir. ( amis mis à part)

voilà.

Amertume ?

J'ai souvenir aussi de reflexions de parents qui ont entendu une bribe de conversation à la volée, et qui n'ont pas hésité à me pourrir alors que les gamins ( tous mes gamins ) ont tous été ravis après leur séance.
Je n'ai jamais économisé ni mon temps, ni mon énergie en cours pour faire monter les plus faibles, éteindre le feux des panique et des pleurs inutiles, rassurer, faire avancer et faire progresser.
J'ai le souvenir de complicités, de discussions avec les gamins que j'ai eu. j'ai même eu une petite qui pleurait à la moindre difficulté. En un an, on a travaillé aussi la confiance en soi, le dépassement de soi et, c'est fière d'elle qu'elle est venue me remercier de lui avoir ouvert les yeux et permis de prendre plus confiance en elle. Elle avait une stratégie de gestion du stress, ne se tapait plus la honte à pleurer pour un rien et elle gagnait un peu plus en confiance à chaque obstacle franchi.
Et que dire de ce t shirt que j'ai toujours avec le nom de tous mes ados, qu'ils m'ont fait pour me dire aurevoir à la fin de l'année, sachant que je quittais mon club...

Reflexions machistes et ambiance inconvenu ... entre collègues oui, souvent.
Irrespect d'autrui... parfois et des deux côtés de la barrière : public comme collègues.

Mais aussi bon moments, bonnes rencontres, belles journées, et beaux endroits découverts en france pendant mes saisons.

J'hésite entre amertume et fatalisme... perplexité aussi, au regard de tous les sacrifices que j'ai fait pour cette (courte) carrière. Je me dis que je suis un chat noir ... d'où la panthère ( pour faire un brin d'ironie.)
J'y pense et puis j'oublie... c'est la vie c'est la vie
L'amertume c'est juste l'envers de la colère, et la colère passe comme un orage : en faisant beaucoup de bruit, ou de dégâts mais en ne durant pas aussi longtemps que le beau temps.

Alors, je me dis qu'assumer mes choix c'est aussi assumer ce qui n'est pas un échec, mais un tournant. Un tournant difficile à négocier mais nécessaire.

Un métier à vie ?

Je me dis aussi qu'on ne fait pas ce métier toute sa vie tel qu'il est. Sans évoluer, sans changer, rester maitre nageur tient du sacerdoce : horaires décalés, pas de vie sociale en dehors de ses collègues de boulot, difficile de tenir un sport autre que la natation, vie de famille pas évidente... il arrive un moment où ces contraintes finissent par pourrir le quotidien.
Pour moi qui ait une vie en dehors du bac, et des passions autres que la natation, maintenir ainsi un rythme totalement décalé peut être assez touchy.

Philosophe...

Epictète, dans son "manuel", disait que toute sa vie on est face à des portes. Pour les ouvrir on a le choix entre choisir le côté où se trouve la poignée, et essayer du côté où il n'y en a pas... c'est une belle métaphore pour dire qu'il arrive un moment où il faut rebondir et laisser certaines choses derrière soi, et qu'on ne décide pas forcément de franchir une porte, en revanche on décide de se donner les moyens de la franchir sans s'y cogner.

Mon avenir ne se fera pas sans ce métier que j'aime, mais il ne sera plus jamais le coeur de mon activité. Reste, pour moi, à savoir tourner la poignée et me lancer vers la nouvelle perspective qui s'offre à moi.

(et... avant tout me refaire niveau thune avant parce que j'ai plus de carburant )

La vie c'est comme la bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre . A-Einstein
Eole
Supporter
Supporter
Messages : 430
Enregistré le : jeu. 20 févr. 2014 23:18

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Eole » mer. 11 févr. 2015 22:12

Darjeeling, quoi te dire à part que cette histoire est très triste. Je suis désolée de lire cet épisode : je prenais plaisir à sous-mariner sur ce post où tu nous racontais ton métier. Triste de voir, encore une fois, que la santé des gens est mise de côté pour d'autres impératifs. Ce chlore c'est une vraie saloperie et il est anormal que l'on doive en utiliser autant et avec autant de légèreté. Nous sommes mauvais en France à ce sujet, très mauvais. C'est la deuxième fois que j'entends parler d'un tel cas. Dans la piscine de la ville d'à côté (banlieue parisienne) c'est une ventilation défaillante qui a fait que plusieurs personnes ont été intoxiquées et ne peuvent plus exercer leur métier. C'est triste et injuste.

Pour ma part je suis une nageuse quasi quotidienne et j'enrage quand je vois les gens qui ne se douchent pas, les bonnes femmes qui se tartinent de crème avant d'aller se baigner, les gamines du club (jamais douchées) qui arrivent au bord du bassin avec leur doudoune sur le dos, les gens qui ferment les baies vitrées que les maîtres nageurs viennent juste d'ouvrir histoire d'aérer. Si tous ces gens savaient, peut-être qu'ils changerait d'attitude...Je pense tous les jours aux méfaits du chlore sur la santé, à sa dangerosité, à ses produits de sous chloration classés cancérigènes probables ou avérés et j'enrage encore plus surtout en voyant le directeur de la piscine qui se ballade au bord du bassin en chaussures de ville.

Je te souhaite beaucoup de courage pour surmonter ça, de trouver très très vite de quoi acheter des épinards et surtout un poste sympa dans une piscine à l'ozone qui te permettra de nager à nouveau :fleurs:

Eole
Modifié en dernier par Eole le jeu. 12 févr. 2015 06:47, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Babeth
Supporter
Supporter
Messages : 5009
Enregistré le : lun. 12 janv. 2009 20:51
Niveau : DEBUTANTE
Localisation : Lattes (34 Hérault)

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Babeth » jeu. 12 févr. 2015 00:20

Je ne trouve pas mes mots... ce que je te dire c'est "COURAGE DARJEELING, ON EST TOUS AVEC TOI !!!" :(
Je ne suis pas celui que vous croyez !!!
Avatar du membre
saumon
Modérateur
Modérateur
Messages : 3037
Enregistré le : jeu. 16 déc. 2010 18:52
Niveau : sous-marin
Localisation : 78/27/14/95

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par saumon » jeu. 12 févr. 2015 11:36

Oh non :triste: . Je suis sincèrement désolée pour toi... Vu ton caractère de combattante je suis certaine que tu vas vite rebondir quoi qu'il en soit.

J'espère que cela a bien été reconnu comme un accident du travail, et que tout a été fait pour que cela ne se reproduise pas?

Comme je le dis toujours la Santé prime sur la passion, et ici le travail. On a qu'un souffle. Soigne-toi bien. Tiens nous au courant.

Plein de bisous de notre part.
"Celui qui veut réussir doit apprendre à combattre, persévérer et souffrir" Bruce Lee
Ogusta Val
Supporter
Supporter
Messages : 1504
Enregistré le : mar. 23 oct. 2012 16:46
Niveau : Reprise cool
Localisation : GAP 05

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Ogusta Val » jeu. 12 févr. 2015 11:53

Darjeeling je suis désolée pour toi mais confiante, on voit ds ton post que tu vas rebondir ;--)
Et je me retrouve bien ds tes mots et ta juste "colère" ou "amertume" envers la mauvaise gestion des substances dangereuses ds le piscines, l'attitude irresponsable de certains nageurs et surtout de certains pro pas si pros que ça :unhappy:
J'ai du moi aussi arrêter la piscine au chlore pr d'autres pbs essentiellement dus à l'hygiène. Qd on ne dde pas au gens de mettre un bonnet, ils ne le mettent pas et ts les pdts vont ds le bassin ... Qd il fait 21° au bord du bassin et que l'eau des douches est variable les gens ne se lavent pas pas et voilà, voilà plus d'autres erreurs.

Vraiment, c'est triste pour les nageurs, je suis persuadée que tu étais une une super pédagogue.
Choisir c'est renoncer ...
et mon carnet : http://www.natationpourtous.com/carnet- ... arnet=7048
Swimforgood
Supporter
Supporter
Messages : 124
Enregistré le : lun. 11 août 2014 17:21

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Swimforgood » jeu. 12 févr. 2015 20:27

Heureusement que les 'filles' ont trouvé les mots justes, ils me manquent également, j'espère que tu trouveras un futur plus radieux dans lequel tu pourras incorporer ce métier ou certains éléments.

Deux anecdotes en lien avec ton post (permets moi le décalage) : sur la pause déjeuner en hiver (2013, 2012 ?), je vais nager à Neuilly car toutes les piscines sont fermées (vidange etc.), au bout de quelques minutes les maîtres nageurs nous demandent de sortir en urgence du bassin, pas de communication, nous nous retrouvons tous les nageurs et nageuses hors de l'eau et cloitrés près ou sur la terrasse en plein hiver, interdiction de rejoindre les douches, d'aller dans les vestiaires, de quitter la piscine.. au bout de quelques minutes les mots de substance dangereuse, mélange etc. circulent, aucune annonce officielle et nous nous retrouvons comme des damnés en quarantaine (avec juste un slip de bain et les serviettes pour ceux qui avaient pensé à venir avec leur sac) .. les minutes s'égrainent, des sirènes dans tous les sens dans la rue, et dans une vision un peu surréaliste on voit arriver des pompiers en mode hiroshima avec bottes, tenues étanches et masque à gaz au bord du bassin en train de demander leurs chemins aux mns... l'heure passe, je vais voir un mns et lui dit : écoutez j'ai qu'une seule question, est-ce qu'il y a eu une subsance toxique diffusée dans l'eau ? réponse non, c'est un mauvais mélange dans les sous-sols, un employé a été évacué... nous sommes finalement "relâchés" .. à la sortie, je vois des personnes dans des couvertures de survies.. et plus d'une quinzaine de camion de pompiers d'intervention (dont des de couleur vert..).. bref de journée (qui fera l'objet d'une courte brève dans le journal local)

Sinon dans la petite piscine où je vais nager, l'autre jour après une séance, le mns me fait un signe puis s'approche ('vous croisez les bras quand vous nagez..', 'ha bon ? blabla) puis discussion avec la mns qui me conseille sur le plongeon etc., comme ça, gratuitement, juste peut-être parce qu'à force de me voir m'acharner tous les jours ou presque... bref je suis content que la glace ait été brisé, je suis un peu sauvage, dans mon coin. Lorsque ma séance était terminé je les ai salué, de loin.. petit signe du pouce échangé, c'était top, je suis content de leur regard, et oui je réalise à quel point il s'agit d'un métier et d'une relation humaine à tout âge finalement, comme tu nous le fait comprendre si bien dans ton fil.

En revenant à ton sujet, je me dis, "chat noir" (c'est l'expression que tu as employée), je veux bien le croire (cf. Epictète), si tu ajoutes à cela tes grandes capacités d'écriture, je me dis qu'il y a peut-être de beaux projets à écrire et pourquoi pas à propos de l'apprentissage de la natation pour les enfants ?

take care, j'espère que tu vas vite te remettre et trouver un équilibre
MOME
Supporter
Supporter
Messages : 4267
Enregistré le : dim. 2 août 2009 13:41
Niveau : doucementmaisurement

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par MOME » jeu. 12 févr. 2015 20:54

Ah flûte alors :triste: Voilà une bien mauvaise nouvelle ! J'espère que dans un premier temps , tu vas bien te soigner :+ Et puis je suis sure que tu vas vite trouver un autre moyen d'exercer ton métier (piscine ozone ou piscine d'été )
En tous je suis de tout cœur avec toi et tu as bien fait de reprendre vite une autre activité :+
:hello:
http://www.natationpourtous.com/carnet- ... arnet=3828



Il vaut mieux prêter à sourire que donner à réfléchir.
Gilles06
Supporter
Supporter
Messages : 267
Enregistré le : ven. 1 juin 2012 14:35
Niveau : a bulle
Localisation : Alpes Maritimes

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Gilles06 » ven. 13 févr. 2015 09:23

Ah merde.
Désolé messieurs mesdames les censeurs, j’essaie de rester poli mais là faut que ça sorte.
Quel coup dur, quand on a vécu ton évolution en directe ton envie d'avancer vers ce métier, tes débuts et ce post où tu nous livre ton quotidiens, on est pris au cœur par cette injustice.

C'est une honte dans notre pays, c'est une honte politique. Je traine un peu dans le monde des piscine, surtout des centres aquatique ou des grosses installations, lorsque l'on voit les demandes en termes d'image de gadget et le manque de sérieux par rapport à la gestion de la qualité de l'eau.

Des solutions existent mais elles ont un cout, en installation mais aussi en exploitation, il faut du personnel de maintenance qualifié, on ne doit pas laisser un maître nageur s'occuper de cela car ce n'est pas sa fonction. Il doit contrôler la qualité de l'eau du bassin mais ne doit pas intervenir dans la mise en œuvre des installations. Il faut séparer le fournisseur du bassin (technicien d'exploitation et de maintenance) de l'utilisateur (maitre

Darj, je suis de tout cœur avec toi, j'espère que tu vas trouver la force et les opportunités pour avancer de nouveau.
Gilles.
L'imagination est plus importante que le savoir (Einstein).
Mon carnet.
Swimforgood
Supporter
Supporter
Messages : 124
Enregistré le : lun. 11 août 2014 17:21

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par Swimforgood » ven. 13 févr. 2015 18:12

ben là c'est tout chaud, fuite de chlore, risque d'explosion, c'est à Boulogne cette fois..

http://www.leparisien.fr/boulogne-billa ... 531149.php

à mon avis dans la sécurité/conformité/qualité piscine, il y a des places à prendre..
Avatar du membre
aquarelle
Supporter
Supporter
Messages : 1569
Enregistré le : sam. 8 juin 2013 21:42
Niveau : Flottaison au top

Re: Chronique d'une maitre nageur ...

Message par aquarelle » sam. 14 févr. 2015 17:52

Purée, c'est dur et c'est nul.
J'admire ton récit et sa richesse de ce qui se passe pour toi dans l'après coup de cette épreuve qui pourtant reste encore bien d'actualité. Je suis touchée depuis le début de ton témoignage mais là, c'est encore plus sensible.
J'ai d'ailleurs pensé comme swimforgood que ta qualité d'écriture pourrait être mobilisée aussi dans ta reconversion.
Raconte nous comment ça se passe pour toi ces prochains temps.
Ça me fait penser à cette frustration que je ressens parfois avec le turn-over des professionnels à la piscine que je fréquente le plus, de ne pas pouvoir dire au revoir, salut, c'était chouette de vous croiser et que vous fassiez de votre travail de ce qui me permets de vivre de vrais bons moments pour moi. Merci pour ça et pour la bienveillance spontanée qui fait qu'on est bien quand on vient. Même si beaucoup restent des inconnus, ils n'en deviennent pas moins des familiers qui existent et qui comptent.
Je suis sûre que tu as apporté beaucoup et que tu as aussi l'air d'avoir beaucoup reçu, je te souhaite de trouver l'élan et l'environnement qui te permette de mobiliser ta générosité et ton désir pour créer ça autrement.
Et surtout, je te souhaite le meilleur rétablissement possible.
:fleurs:
Répondre