Manspreading des piscines ?

Thèmes abordés : tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs...
tête de phoque
Messages : 42
Enregistré le : ven. 28 avr. 2017 13:56
Niveau : barboteur confirmé

Re: Manspreading des piscines ?

Message par tête de phoque » jeu. 22 mars 2018 13:16

Je pense que cette journaliste devrait changer de piscine et de métier. Un article fondé sur des idées reçues, des clichés et une bonne dose de sexisme. Il y a 2 choses que je ne reconnais pas dans son article: le nageur masculin et le journalisme.
Manutls
Messages : 43
Enregistré le : jeu. 14 déc. 2017 14:38

Re: Manspreading des piscines ?

Message par Manutls » jeu. 22 mars 2018 17:26

Salut !
Je ne m'étalerai pas sur l'approche sexiste (au detriment des hommes pour une fois) de l'article, mais c'est vrai qu'on est plus rapide... :siffle: :lol:

Blague à part, toutes ces règles liées à l'usage des bassins municipaux, pourquoi ne sont-elles pas clairement affichées afin d'informer et "d'éduquer" l'ensemble des utilisateurs-trices ? Personnellement, je n'ai jamais vu dans une piscine écrit que:
- le sens de circulation dans une ligne d'eau est le sens anti-horaire/trigonométrique
- les lignes d'eau extérieures sont réservées aux nageurs les plus lents et plus on se rapproche du centre plus on est "sensé" aller vite (même si devant les lignes centrales il est souvent précisé nage rapide/palmes/plaquettes)
- les dépassements se font par le mileu (encore que, passer entre 2 nageurs qui nagent la brasse... c'est à ses risques et périls :)) )
- les attouchements répétitifs du (ou de la) nageur(se) qui vous suit sur votre voute plantaire signifient qu'il/elle va plus vite que vous et, de fait, il serait opportun de le/la laisser passer devant une fois arrivé en bout de ligne.. et ce même si vous êtes sensé encore enchainer 10 longueurs derrière et même si c'est une femme et même si c'est un vieux monsieur ventripotent !
- Quand on arrive en bout de ligne avec l'intention de faire une pause, on se met sur le côté et on jette un coup d'oeil derrière pour ne pas géner la personne qui suit
- Il faut être prêt à adapter ses temps de récup entre des series si la ligne d'eau est trop encombrée pour faire un 25m à fond (ou alors on le fait pas à fond)
- Il ne faut pas hésiter à changer de ligne d'eau en function de ce que l'on s'apprête à faire et de la vitesse que l'on aura. Personnellement, je fais toujours mes séries de battements sur les lignes extérieures avec les papi/mami parceque je me traine come une enclume, mes récups sur la ligne juste à côté et mes séries plus rapides au centre (ou pas) en function du niveaux des nageurs qui s'y trouvent.
- Quand on est plusieurs sur le point de partir, on prévient/demande aux autres avant de se lancer
- Quand on met une tarte accidentelle à quelqu'un, on s'excuse

Bref, juste des règles de savoir vivre qui semblent évidentes pour peu que l'on ne soit pas trop égocentrique... égocentrique qui s'écrit d'ailleurs pareil pour les hommes... et les femmes :+

(désolé pour les éventuelles fautes d'accents ou autre, mais mon ordi est convaincu que j'écrits en anglais et il corrige tout seul... je repasse derrière mais bon...)
MADC
Supporter
Supporter
Messages : 125
Enregistré le : mer. 7 sept. 2011 14:20
Niveau : comme je peux
Localisation : Paris

Re: Manspreading des piscines ?

Message par MADC » jeu. 22 mars 2018 20:04

Ça inspire ce sujet ! Je suis une fille, je fais (tant bien que mal) un peu de papillon et j'ai l'habitude de nager dans la ligne "rapide" de ma piscine de quartier, à 7h du matin donc avec des habitués mordus...
De fait les goujats et les relous peuvent appartenir aux deux sexes. Mais je constate que dans ma ligne où je suis souvent la seule fille certains matins ça joue dur. Et clairement au départ les mecs ils me calculent pas, ils doivent se dire que forcément je suis moins rapide qu'eux. C'est vrai quand je suis en dos mais en général je tiens bien mon rang en crawl et même en Pap. Le pelotage heureusement n'a pas cours dans ce bassin. La fois où je me suis fait draguer c'était dans une autre piscine dans les douches non-mixtes donc par une autre fille...
*** celui qui connait les autres est perspicace, celui qui se connaît est intelligent ***
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2066
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Niveau : C9-N3
Localisation : Morbihan

Re: Manspreading des piscines ?

Message par Aymar » jeu. 22 mars 2018 21:05

Manutls a écrit :
jeu. 22 mars 2018 17:26
toutes ces règles liées à l'usage des bassins municipaux, pourquoi ne sont-elles pas clairement affichées afin d'informer et "d'éduquer" l'ensemble des utilisateurs-trices ?
Très très bonne question.
Je me demande si dans ce cas les surveillants seraient obligés de faire appliquer ces règles ?
Actuellement les règles généralement affichées sont : le port éventuel du bonnet, la taille du maillot, ne pas courir, ne pas plonger dans le petit bain, ... et sont toutes strictement contrôlées par les MNS. J'ai une fois oublié de mettre mon bonnet, et un des MNS s'était immédiatement déplacé pour m'attendre à l'extrémité de la ligne :siffle:

Ceci dit ce sujet est intéressant et pourrait être débattu sur le chat, non ?
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 290
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Petit poisson carré

Re: Manspreading des piscines ?

Message par Tadanobu » ven. 23 mars 2018 12:00

Les MNS ont une mission principale, qui est que personne ne se noie, et la plupart du temps, ils sont un par bassin, avec un talkie pour demander un renfort à la réception, aux bureaux, etc... si ils ont besoin de plus d'yeux/bras; à la limite, si des gens s'embrouillent, s'invectivent, est ce qu'il "doivent y aller" - et du coup moins voir si quelqu'un se noie à l'autre bout du bassin ? Leur métier n'est pas d'être les garants d'une bonne expérience à la piscine, chaque humain amène son caractère avec lui et sa façon de régler ou pas les situations. L'humain, fatalement, râlera: "cette piscine c'est n'importe quoi !" . Mais la piscine n'est remplie que des gens qui y sont.

Dans un monde idéal, les MNS sont deux ou trois par bassin, ils surveillent, prodiguent des conseils aux nageurs, à la fois de natation, d'hygiène, de cohabitation natatoire. Dans ce monde idéal, les gens qui veulent nager ont des lignes spéciales pour nager (dans lesquelles il est obligatoire de nager :D ) , ceux qui veulent barboter ont un espace dédié, les gosses qui veulent plonger aussi, ceux qui jouent au ballon aussi, etc...
Dans un autre monde idéal, les infrastructures sont pas bien, mais quand il y a un accrochage, les gens se parlent, poliment, sans partir du principe qu'ils sont dans leur bon droit (on peut très bien s'engueuler en ayant raison des 2 côtés), ils savent accepter les désagréments mineurs et refuser les désagréments majeurs, bref ne pas transformer 2s d'inconfort en 3 heures de râlerie sur les forums, dans les douches, sur les parking. Ils savent sire "bah j'ai été éclaboussé mais j'ai rien de cassé, c'était une bonne séance malgré la foule".

Personnellement je n'ai aucun moyen de créer le monde idéal 1 (un responsable de bassin, un maire, un directeur de piscine les a peut être, ou peut essayer de les avoir, je pense qu'il les aura jamais :D ), mais je fais mon possible pour me rapprocher du monde idéal 2.
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1623
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Re: Manspreading des piscines ?

Message par Leela » dim. 25 mars 2018 23:11

Je connais deux piscines où les MNS font respecter les règles de civilité dont une qui affiche les règles de bon partage des lignes d'eau sur les murs et distribue même des tracts à l'entrée (sens de circulation, choix de la ligne selon son niveau, laisser virer le nageur le plus rapide etc.) ! Cela n'empêche pas évidemment d'avoir les inévitables barboteurs du dimanche dans la ligne rapide au prétexte qu'ils s'échauffent mais au moins on a plus d'autorité quand on leur demande gentiment de changer de ligne.

Quant au machisme rencontré en piscine il n'est certainement pas une généralité mais encore hélas une réalité. Si j'ai eu quelques altercations avec des femmes que j'avais doublé d'un peu près, cela n'a jamais dégénéré. Par contre il m'est arrivé trop souvent de me faire sciemment bousculer voire frapper (si si...) par des hommes que j'avais doublé et dont l'orgueil n'a pas supporté l'affront : "mais vous m'êtes passée devant !!"
Répondre