Eaux Libres performance hommes/femmes

Thème abordé : les compétitions de tous niveaux
Répondre
guill56
Messages : 2
Enregistré le : ven. 3 juin 2016 15:55

Eaux Libres performance hommes/femmes

Message par guill56 » jeu. 16 juin 2016 11:59

Le tournoi de qualification olympique pour les épreuves d'eaux libre s'est déroulé au Portugal récemment. Les meilleurs temps hommes et femmes sur le 10km sont relativement proches. 1h52 pour les hommes et 1h55 pour les femmes. Les écarts de temps au championnat de France d'eaux libres sur 10km ou 25 km sont également assez proches.
Comparativement au marathon en course à pied, les femmes se situent beaucoup plus près des hommes pour un temps d'effort à peu prés équivalent. J'ai le sentiment qu'en natation , d'autant plus que la distance s'allonge, les femmes sont vraiment suceptibles d'accrocher les meilleurs temps masculins. A défaut d'avoir la même force, elles seraient plus endurantes et auraient de meilleures capacités aérobie.
Sachant que sur des distances plus courtes, une nageuse comme Katie Ledecky est capable de battre certains nageurs, que pensez-vous et comment expliquez-vous ces faibles écarts???
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1703
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Eaux Libres performance hommes/femmes

Message par Leela » jeu. 16 juin 2016 20:06

Parce qu'elles ont une meilleure flottaison ?

Pour être rigoureux il faudrait comparer des données numériques...

Plus globalement, ça fait un moment que les scientifiques se cassent les dents sur ce genre de sujet (idem pour les origines ethniques des coureurs).
D'un point de vue physiologique et biomécanique, rien n'empêche les femmes d'égaler les hommes sur le plan sportif pourvu qu'elles atteignent un développement musculaire équivalent. Pourtant, dans toutes les disciplines impliquant la force physique à des degrés divers, les meilleurs performeurs en valeur absolue sont des hommes. Les facteurs socio-culturels y sont sans doute pour beaucoup ce qui rend difficile l'interprétation des données biologiques.

Au passage, si on ramenait les performances proportionnellement à la taille ou à la masse corporelle du nageur mais indépendamment du sexe, cela serait bien plus équitable et changerait sans doute beaucoup de podiums !
Répondre