Bilan mondiaux Budapest

Thème abordé : les compétitions de tous niveaux
MADC
Supporter
Supporter
Messages : 125
Enregistré le : mer. 7 sept. 2011 14:20
Niveau : comme je peux
Localisation : Paris

Bilan mondiaux Budapest

Message par MADC » jeu. 3 août 2017 10:50

Bonjour à toutes et à tous,
J'ouvre un petit sujet pour voir si vous avez des commentaires / des réflexions autour du bilan qu'on peut tirer des mondiaux de Budapest ; j'avoue (et ça n'enlève rien au mérite des athlètes qui ont œuvré sur les autres disciplines, comme l'eau libre ou le plongeon :applaudissements: ) j'ai surtout suivi les compétitions de natation course, et je suis non pas déçue, nos athlètes ont bien sûr tout donné :requin: , mais un peu interrogative car après avoir été au sommet on a l'impression que la natation française (natation course) est au creux de la vague et que les équipes qui ont fait nos beaux jours n'ont pas vraiment trouvé leur relève :muscu2:
Assez symptomatique pour moi, le fait qu'on n'ait pu faire aucun relai : forcément, avec seulement 9 nageurs, c'est difficile, mais quand même quel dommage :triste: !
A votre avis, dans quelle mesure la FFN porte la responsabilité de cela ?
Et pensez-vous que l'attribution des JO 2024 va permettre de relancer la "machine à champions" ? :fr:
Bon, une fois qu'on a dit tout ça on a quand même vu de très belles choses :coupe: , et puis, ils avaient l'air finalement plus humains (Mélanie Hennique disant "en plus j'ai craqué ma combi ! " :unhappy: ), pour les jeunes pousses (mes deux enfants font de la compét) c'est aussi intéressant de voir que finalement les grands champions bien sûr sont à un autre niveau qu'eux mais qu'ils sont passés par les mêmes efforts, les mêmes galères, les mêmes erreurs... En terme de pédagogie, je trouve ça assez enrichissant finalement ! :fleurs:
*** celui qui connait les autres est perspicace, celui qui se connaît est intelligent ***
nageondu
Messages : 231
Enregistré le : jeu. 4 août 2016 23:52

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par nageondu » jeu. 3 août 2017 11:15

Le haut de la vague à été principalement porté par des gabaries hors norme de 2m environ.
Il ne reste plus qu'a retrouver des nageurs de 2.50m pour revenir au plus haut niveau.
Puis après ça sera 3m, 3.50m 4m 4.50m etc :mrgreen:
Avatar du membre
licorne7
Messages : 54
Enregistré le : mer. 2 août 2017 21:07
Niveau : nationale
Localisation : ile de france

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par licorne7 » jeu. 3 août 2017 19:52

je trouve que l'équipe de France n'est pas très bonne comparé a l'ancienne c'était difficile de faire mieux ... :(
MADC
Supporter
Supporter
Messages : 125
Enregistré le : mer. 7 sept. 2011 14:20
Niveau : comme je peux
Localisation : Paris

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par MADC » ven. 4 août 2017 12:20

Je ne sais pas si les champions de la précédente génération étaient si "hors norme" que ça, oui bien sûr mais par rapport à la concurrence internationale ? Chez les garçons Nathan Adrian fait 2 m, Phelps 1.93, Popov 1.97 ; chez les filles à l'étranger on tourne autour de 1.80, voire plus, et du coup Charlotte Bonnet et Mélanie Henique paraissent "petites". Mais bon, est-ce la seule explication ???

Et tu as raison Licorne7 on avait plus de très bons nageurs il y a quelque temps ; il faut créer "la relève", faire monter les jeunes au plus haut niveau mais pour ça il faut que la FFN ait la bonne stratégie et aide les clubs à développer les potentiels. !!! !!! !!!
*** celui qui connait les autres est perspicace, celui qui se connaît est intelligent ***
nageondu
Messages : 231
Enregistré le : jeu. 4 août 2016 23:52

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par nageondu » ven. 4 août 2017 15:55

Tant que la France ne se dotera pas d'infrastructures pour le haut niveau associant études scolaires et universitaires comme aux US avec des piscines d'entrainement genre 50*200 :ouah , ça sera très difficile. A 16 ans un jeune ne peut plus raisonnablement passer tout son temps dans l'eau. Une première en math c'est 1.5 fois une seconde. Une terminale toujours dans la même matière c'est deux fois une seconde. Il suffit de comparer l'épaisseur des livres de révision disponibles en grande surface pour s'en convaincre. D'ailleurs le lycée sur trois ans c'est trop court et un diplôme en contrôle continu plus personnalisable serait plus adapté. :idea:
MADC
Supporter
Supporter
Messages : 125
Enregistré le : mer. 7 sept. 2011 14:20
Niveau : comme je peux
Localisation : Paris

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par MADC » ven. 4 août 2017 16:10

Ah ben je partage tout à fait :unhappy: : mon fils va entrer en 1ère S, il n'est pas en horaires aménagés : on a considéré qu'aller dans un établissement plus loin de la maison, moins bien, ne valait pas "le coup", d'autant qu'on a de la chance l'établissement où mes deux enfants, nageurs tous les 2, sont scolarisés, est assez compréhensif par rapport à l'engagement sportif et aux difficultés d'organisation que ça crée parfois en lien avec la scolarité
je vous dirai dans deux ans s'il a réussi à casser la minute au 100 NL avant le bac ou pas :twisted:
*** celui qui connait les autres est perspicace, celui qui se connaît est intelligent ***
nageondu
Messages : 231
Enregistré le : jeu. 4 août 2016 23:52

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par nageondu » ven. 4 août 2017 17:31

On ne peut pas vivre de la Natation sportive sauf cas exceptionnel. A partir de là tout est dit. Mais il est toujours possible de garder un pied dans l'eau jusqu'à une situation stabilisée, puis de rempiler avec les Anciens en Master :hello:

On pourrait avoir: 1er Natation intensive jusqu’à 16 ans => 2em Break avec un pied dans l'eau pendant le lycée puis les études universitaires puis le job => 3em Situation stable et retour en Master après 25 ans.
Avatar du membre
licorne7
Messages : 54
Enregistré le : mer. 2 août 2017 21:07
Niveau : nationale
Localisation : ile de france

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par licorne7 » ven. 4 août 2017 20:14

nageondu a écrit :
ven. 4 août 2017 17:31

On pourrait avoir: 1er Natation intensive jusqu’à 16 ans => 2em Break avec un pied dans l'eau pendant le lycée puis les études universitaires puis le job => 3em Situation stable et retour en Master après 25 ans.
moi je suis prise en sport étude l'année prochaine au lycée Jean de la Fontaine à Paris, qui est un très bon lycée, où je nagerais avec le racing club de France mais là bas le niveau est très élevé donc il y a beaucoup de nageurs qui abandonnent mais ce qui y reste après rentre au CN Marseille, là où il y a les plus grands nageurs, et donc nagent au JO, Championnats du monde ... jusqu'à 30 ans et après arrivent a très bien gagné leur vie parce qu'il faut dire que quand tu es en sport etude tu apprends vite a t'organiser et il ne te garde pas si tu a de mauvaise note donc la pluparts sont de bon élèves et arrivent à, après la natation, a trouvé un bon métier :D :+
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5614
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par Matthieu » dim. 6 août 2017 09:18

En France, on a :

- peu de moyens pour les nageurs "loisirs". Avec une pratique de très mauvaise qualité, pas forcément bon marché et qui ne remplit aucun objectif de santé publique (généralité bien sûr mais les exceptions sont rares et les caricatures nombreuses)

- peu de moyens pour les nageurs de très haut niveau, ceux qui peuvent prétendre un jour à une finale olympique. Les Etats-Unis, l'Australie, la Grande-Bretagne ont des structures véritablement d'élite, où sont concentrées les meilleurs moyens et les meilleurs nageurs, au niveau scolaires et sportifs (si on veut être meilleur que les autres, il faut les meilleurs moyens, et cela a un coût)

- mais on met globalement en France, énormément de moyens pour ceux qui sont entre les deux (niveau régional à national). Là les nageurs bénéficient souvent d'une cotisation très réduite, au regard du coût réel de leur pratique.

Avec cette organisation, le niveau de Budapest est très honorable. Et il est assez logique que ce soit le niveau moyen de la France, si l'on considère une période de quelques décennies.
jaja63
Supporter
Supporter
Messages : 1289
Enregistré le : mer. 5 déc. 2012 21:47
Niveau : Plaisir de nager
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Bilan mondiaux Budapest

Message par jaja63 » dim. 6 août 2017 11:33

Ca fait des mois que je ne suis pas venue sur le forum mais je vais aussi "mettre mon grain de sel". Faisant partie du bureau de mon club, nous constatons également une baisse du niveau et des compétititeurs. J'y vois quelques raisons.

1. Les piscines doivent maintenant être rentable ou, du moins, réduire leur déficit. Pour ce faire elles proposent de plus en plus d'activités et notamment les cours de natation pour les enfants. Avant les enfants venaient au club dès 5-6 ans permettant ainsi au club de former de futurs nageurs. Aujourd'hui le club inscrit des enfants de 8-9 ans ayant appris à nager avec la piscine mais il est souvent trop tard pour en faire des nageurs sportifs de bon niveau. En plus qui dit plus d'activités à la piscine dit moins de lignes pour les clubs. Un cercle vicieux.

2. Les parents (et/ou les enfants) qui ne veulent plus ou ne peuvent plus "s'investir". Parmi les nageurs de 17-20 ans nous engageons encore entre 15 et 30 sur chaque compétition. Sur les plus jeunes (10-14 ans) nous en engageons 3 ou 4 grand max partiellement pour la raison donnée ci-dessus mais aussi parce que les parents ne veulent pas / ne peuvent pas passer leurs week-ends sur des compétitions.

3. Une culture de zapping qui s'étend au sport. Je connais beaucoup de familles dont les enfants (souvent les moins de 12 ans) changent d'activité sportive tous les ans ou 2 ans. Dans ce contexte comment former une élite sportive ? Pour cela il faut commencer jeune et persévérer.
Répondre