Page 1 sur 3

Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : lun. 16 sept. 2019 22:36
par fabien_du_66
Bonjour,
Je souhaiterai nager en mer toute l'année... J'aimerai savoir comment vous organisez votre pratique notamment que faites vous sorti de l'eau . Comment vous réchauffez vous ?
Merci

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : mar. 17 sept. 2019 13:01
par fabien_du_66
... J'ai lu des sujets concernant l'usage de la combinaison, du sac bouée, du bonnet fluo mais aucun sujet concernant sur comment vous organisez votre pratique('avant et après avoir nagé)... Et comme je ne connais personne qui pratique la natation en mer en saison froide, je viens poser la question ici ...
Si vous avez connaissance de sujet de discussion correspondant à mon questionnement, merci de m'en préciser le lien

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : mar. 24 sept. 2019 17:59
par fabien_du_66
1ere astuce que je découvre :
J'apprends que beaucoup de plages disposent d'une webcam que l'on peut visionner depuis le net.
Je trouve cela bien pratique pour voir l'état de la mer avant de parcourir les 40 km qui me sépare de la mer...

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : ven. 27 nov. 2020 11:43
par Frog
Je remonte un peu ce sujet car j'ai la même envie de pouvoir nager toute l'année en mer, et c'est d'autant plus facile pour moi qu'il s'agit de la Méditerranée qui ne descend pas sous les 10°C.
Donc actuellement, vu que la mer est inaccessible à cause du confinement j'ai continué à nager dans ma piscine sans combinaison, pour m'acclimater progressivement à la baisse de la température de l'eau.
En ce moment elle est à 7°C et ça commence à piquer au niveau des mains et des pieds, et forcément la perte de chaleur est bien plus rapide qu'au dessus de 10°C, donc je reste moins longtemps. Mais contre toute attente le corps s'adapte vraiment bien, moi qui suis frileux je n'aurais pas imaginé ça. J'ai une autre échelle de la température de l'eau maintenant :

- au-dessus de 18°C : eau "chaude".
- de 14 à 18°C : eau "un peu fraîche" :)) .
- de 9°C à 14°C : eau "fraîche" :roll: .
- de 7°C à 9°C : eau froide :ouah .

En-dessous pas encore testé. Je parle là de nager sans combinaison, avec maillot classique, bonnet silicone, bouchons d'oreilles et lunettes.
Le but pour moi est aussi de préparer une compétition de nage hivernale, c'est pourquoi je me passe de la combinaison.
Par contre en mer, pour allonger la séance la combinaison est la bienvenue, avec éventuellement chaussons et gants néoprène.
Une chose capitale et qui change tout : les bouchons d'oreilles, sinon c'est des vertiges dus à l'eau froide sur le timpan.
Au niveau sécurité :
Connaître les premiers signes de l'hypothermie : dextérité manuelle (impossible de faire passer le pouce d'un doigt à l'autre rapidement), difficultés à articuler, sensation de bien-être dans l'eau froide,...
Nager si possible accompagné.
Nager près du rivage pour pouvoir sortir rapidement.
Utiliser une bouée de repérage fluo.

Il est important d'apprendre à connaître les réactions de son corps et à adapter la séance en conséquence, notamment la durée, et à sortir même si on se sent parfois très bien et qu'on aimerait continuer.
Pourquoi ? Parce qu'il faut connaître l'afterdrop. C'est la chute de la température corporelle après la sortie de l'eau, où on va commencer à grelotter parfois violemment. En combinaison ça sera moins flagrant bien sûr, mais en maillot l'afterdrop sera proportionnel à la durée passée dans l'eau et à la température basse. En fait pendant la nage on n'a pas froid du tout car la vasoconstriction périphérique transforme la peau en combinaison naturelle, pour utiliser la chaleur du sang au centre du corps. C'est quelques minutes après la sortie de l'eau que le sang recircule à la périphérie, se refroidit et va ensuite faire chuter la température centrale.
Donc le réchauffement est très important après la sortie de l'eau.
Il faut se sécher et s'habiller rapidement et chaudement pendant les quelques minutes qui précèdent l'afterdrop et où on se sent très bien. Prendre une boisson chaude pour réchauffer de l'intérieur. Si possible marcher ou s'activer pour créer de la chaleur.
Ne pas non plus se réchauffer trop vite avec une douche très chaude par exemple, sinon on accélère la chute de la température centrale.
L'idéal est de pouvoir accéder rapidement à son véhicule et mettre le chauffage à fond.
Voilà quelques éléments qui me paraissent importants à connaître. J'apprécie maintenant beaucoup mes nages en eau froide, et dès que c'est possible ce sera en mer :))

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : ven. 27 nov. 2020 20:34
par Leela
Merci beaucoup pour ce partage d'expérience.

Je ne crains pas l'eau froide mais étant très sèche, je me refroidis très rapidement aussi la combinaison est obligatoire pour moi. Au printemps j'ai très bien supporté des températures de 13 à 14° sans gants ni chaussons. Mais récemment j'ai renagé à 14° et j'ai du me déshabituer car j'ai vraiment été saisie au visage et sur les extrémités.
Merci pour tes indicateurs d'hypothermie et aussi pour les bouchons d'oreille, j'y penserai. Car lors de ma dernière expérience j'étais seule et j'avais vraiment peur d'être prise d'un malaise ou d'une tétanie bien que le plan d'eau n'était pas profond et que je longeais le bord.

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : ven. 27 nov. 2020 22:05
par portocéan
Merci pour ce retour d'expériences...

La mienne au Havre...


Je me suis mis à l'eau, au printemps par une T° de 12° en combi... puis en maillot de bain à la même température... en nageant qqs dizaines de m. Le bonnet est essentiel.
Il y a une rapide accoutumance. A 13° ou 14°, j'ai vraiment nagé. Mais à mon modeste niveau : 5 à 600 m

Là, j'ai encore nagé à la mi octobre à 14°. presque un plaisir...

Maintenant, avec le déconfinement, j'aimerais bien m'y remettre. Mais j'ai l'impression que cela va être dur. Eau annoncée à 12/13

Ici au Havre, des gens se baignent toute l'année. Je dis bien "se baignent". Une petite dame m'a dit qu'elle a déjà pris un bain à 4° !
Il y a aussi une théorie (très locale :) ) qui dit " on ne peut rester dans l'eau qu'une durée équivalente à la T°... autrement dit : à 10°, ne pas dépasser 10 minutes ! Je ne sais pas si c'est très scientifique.
Merci pour le conseil des bouchons...
Et la cagoule ?

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : sam. 28 nov. 2020 13:59
par Frog
La cagoule Néoprène peut être un excellent complément à la combinaison, avec les gants et les chaussons.
La vasoconstriction se produit partout sauf au niveau de la tête, donc il y a une importante déperdition de chaleur.
Pour le temps dans l’eau en fonction de la température je pense que la règle de 1° par minute est très approximative et qu’il vaut mieux apprendre à se connaître. Je connais un nageur qui peut rester une heure à 12°C, et il ne me viendrait pas à l’idée de l’imiter. Il s’y entraîne depuis des années et a nagé des 1km à 2°C. Donc il y a un apprentissage à faire, très progressif.
Pas question de se comparer ou de faire de la performance. Si on reste 30 secondes au début c’est bien. Ne surtout pas comparer les séances en piscine chauffée à 27°C et la nage en eau froide. Même avec une combinaison ça n’a rien à voir, il n’y aura jamais l’intensité physique de la piscine. Personnellement c’est le plaisir de la nage que je recherche, avec l’effet de l’eau froide qui est très dynamisant.

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : mar. 1 déc. 2020 12:35
par morse
Avec ma compagne , nous nageons toute l'année en maillot en mer, dans des lacs, rivières... Ces samedi et dimanche nous avons nagé dans la Manche (13°) chaque fois 30 minutes.
Nous partageons les divers remarques et conseils énumérés ci-avant.
Un double bonnet protège la tête du froid.
En plus, il nous paraît indispensable d'effectuer chaque année un examen médical cardio.
La durée dans l'eau varie en fonction de la personne. Pour débuter, la règle "nombre de degrés=durée d'immersion" est prudente.
Enfin, il est plus prudent d'entrer dans l'eau progressivement sans exclure les plongeon et saut.

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : mar. 1 déc. 2020 12:46
par morse
Leela a écrit : ven. 27 nov. 2020 20:34 Merci beaucoup pour ce partage d'expérience.

Je ne crains pas l'eau froide mais étant très sèche, je me refroidis très rapidement aussi la combinaison est obligatoire pour moi. Au printemps j'ai très bien supporté des températures de 13 à 14° sans gants ni chaussons. Mais récemment j'ai renagé à 14° et j'ai du me déshabituer car j'ai vraiment été saisie au visage et sur les extrémités.
Merci pour tes indicateurs d'hypothermie et aussi pour les bouchons d'oreille, j'y penserai. Car lors de ma dernière expérience j'étais seule et j'avais vraiment peur d'être prise d'un malaise ou d'une tétanie bien que le plan d'eau n'était pas profond et que je longeais le bord.
S'il est certain que la graisse protège du froid, la résistance au froid varie chez chaque individu. Ma compagne est aussi "sèche" mais supporte l'eau froide. Elle nage depuis l'âge de 6 ans toute l'année en maillot et son corps a donc acquis une endurance certaine. De plus en plus, nous rencontrons de nageurs/euses qui sont très à l'aise dans le froid et l'eau froide, même en statique !, grâce à diverses méthodes de respiration (WIMHOF, yoga TOUMO...).
Tu ressentiras toujours le froid au visage et extrémités mais avec l'habitude, la piqure sera très supportable.

Re: Pratiquer la nage en mer l'hivers. Vos astuces ..

Posté : mar. 1 déc. 2020 16:17
par Frog
Merci morse pour ces précisions. J'ai peu de graisse moi aussi, et il m'est maintenant assez facile d'entrer dans l'eau, même à 7°C.
Je trouve qu'en dessous de 8°C ce sont les pieds et les mains qui commencent à faire mal, mais en fait tant que je suis dans l'eau je n'ai pas de sensation de froid, juste des picotements.
Le corps s'adapte vraiment bien, c'est étonnant.
Pour l'entrée dans l'eau chacun a sa technique. Je donne la mienne si ça peut servir à d'autres :
En fait je rentre rapidement dans l'eau jusqu'au cou, en une seule fois (faut pas se poser de questions là ! :mrgreen: ). Là je gère mon souffle car plus l'eau est froide plus il y a un halètement réflexe, bien que maintenant avec l'habitude il n'y en a pratiquement plus (c'est ce halètement le danger quand on n'est pas habitué et que l'on plonge dans l'eau froide, car il se produit alors sous l'eau et c'est la cata). Ensuite je mets une fois la tête sous l'eau et je commence à nager en crawl. Entre le moment ou je mets un pied dans l'eau et le moment où je commence à nager il ne doit y avoir qu'une quinzaine de secondes. Au début c'était bien plus alors que la température était bien plus haute que maintenant, c'est là que je vois le chemin parcouru. Ma respiration se pose très rapidement et mon cœur ne s'emballe plus comme au début. Ensuite la nage n'est que du plaisir. Je préfère ne pas rester trop longtemps statique pour générer de la chaleur par le travail musculaire.
J'ai bien envie de m'inscrire sur une épreuve de nage hivernale, genre sur un 50 ou un 100 libre (j'aurais jamais cru dire ça un jour !). Pour les courageux il y a le championnat de France de nage hivernale organisé par la FFN début février à Samoëns dans le lac aux Dames, dans une piscine de 25m aménagée sur le lac.
J'avoue que ça me tente bien, pas pour faire des perf , juste pour le plaisir et le challenge...

https://ffn.extranat.fr/html/dossiers/2445.pdf