Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Questions et débats sur la collection de 3 livres Nager un crawl, une brasse, un papillon efficace, ainsi que sur l'ouvrage Natation, méthode d'entraînement pour tous.
Lautho
Messages : 128
Enregistré le : mer. 24 mars 2021 17:46

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Lautho » ven. 14 janv. 2022 10:37

Bonjour à tous,

Même si j'ai eu quelques écueils par rapport à mon premier cycle du livre (j'ai eu 2 périodes d'une dizaine de jours d'arrêt et il a fallu reprendre progressivement derrière) et que je suis pas super enthousiasme des chronos actuels, je trouvais qu'au moins j'avais eu moins de difficultés et notamment moins de nécessité de refaire des séances "non validées" que lors du premier cycle.
Il suffisait que je me dise ça pour que ça arrive :siffle:

Hier j'avais prévu de faire l'avant dernière séance v1 de la période 4 (pour moi ça donnait 5x(2x133m)) mais en arrivant à la piscine je le sentais vraiment pas trop: à midi j'avais mangé quelque chose qui passait "moyen" et surtout je sentais que j'avais encore de la fatigue de la précédente séance de v1 de lundi. Ca plus le fait que la séance prévue est vraiment costaud par rapport à tout ce qui a été fait jusqu'à présent, j'appréhendais beaucoup.
Je fais mon échauffement normal, en essayant de ne pas forcer pour préserver mes maigres muscles.
Arrive le corps de séance et finalement c'est pas si mal que ça je suis agréablement surpris, j'arrive à systématiquement tenir le chrono cible sur le premier 133m avec un bon nombre de bras (souvent ça donnait quelque chose comme 20-23-21-22 donc "dans les clous"), sur le second je prends 3sec quasi systématiquement mais je préserve le même nombre de coups de bras. Je fais attention de ne pas trop forcer dans l'eau pour me préserver le plus longtemps possible.
Par contre je sens quand même de plus en plus de lassitude au fur et à mesure de l'avancée de la séance, mes dorsaux se tétanisent et je n'arrive plus à accélérer le mouvement. Bizarrement le chrono et le nombre de coups de bras souffrent vraiment peu, mais les sensations ne sont pas bonnes. Je me focalise sur des éléments techniques pour chercher à compenser: bon roulis et bonne respiration, je pense que ça a bien marché en fait.
Le dernier 133m du 4ème cycle je finis en 2min04 mais je décide de stopper là car musculairement ça ne suit plus du tout (en plus j'ai vraiment mal au ventre, j'ai peur d'être malade dans l'eau si je force trop...).

Donc échec car je ne termine pas la séance, mais quand même des éléments positifs. A voir si je la refais la semaine prochaine, mais je ne pense pas, je pense que je vais plutôt terminer le cycle rapidement et passer à la suite (comme j'ai fait mes 2 pauses de 10 jours au cours de ce cycle, ça fait vraiment longtemps que je suis dessus).

Petite analyse technique:
Je pense que j'ai tendance à surestimer le gain de vitesse d'un cycle où je suis "fort" musculairement par rapport à un cycle où je suis à mon maximum technique mais avec peu de force. A mon avis j'ai plus à gagner en me focalisant sur le geste dès le début de la séance et en me préservant musculairement le plus possible, plutôt que d'essayer de faire les deux en début de séance, puis de mourir musculairement à petit feu et d'essayer de me "raccrocher" à la technique (qui, je pense, sera dégradée par la fatigue et le manque de lucidité).
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5845
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Matthieu » ven. 14 janv. 2022 22:13

A te lire, je dirais que c'est plutôt bon signe.
Même avec de mauvaises sensations, tu restes dans les clous. Ca semble indiquer que ta nage est stable et que, finalement, les écarts se réduisent entre ta nage A et ta nage C ( https://www.natationpourtous.com/entrai ... es-abc.php )
Lautho
Messages : 128
Enregistré le : mer. 24 mars 2021 17:46

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Lautho » mar. 18 janv. 2022 16:28

Bonjour à tous,

Voilà, période 4 enfin finie, ouf!

Dernière séance (4x266) faite hier mais très mauvaise: complètement à l'ouest sur les chronos, par contre le nombre de coups de bras bien respecté.
J'y allais avec beaucoup d’appréhension après la dernière séance lors de laquelle j'avais été très vite en rupture musculaire, "si c'est pas passé sur des 100m ça passera jamais sur des 200m" + les réflexions que j'avais eues sur le forum ensuite (sur l'équilibre entre recherche de technique et de puissance) donc je décide qu'il faut que j'adopte une stratégie différente: je me focalise sur la technique uniquement et on verra ce que ça donne sur le chrono.
J'hésitais à faire des 200m plutôt que 266m (vu que sur des 200m pour une fois ça colle avec le bassin de 33m) mais comme depuis le début j'adapte mes séances, j'ai décidé de continuer jusqu'au bout.

Premier 266m: j'applique la stratégie à la lettre et le nombre de coups de bras est niquel, un peu mieux que la cible même, au niveau musculaire je me préserve et je sens bien que ça n'avance pas trop (c'est l'accélération qui n'est pas bien faite). Chrono 4min12 c'est très loin de la cible (sous les 4min05 on va dire). Point positif, je ne suis vraiment pas entamé musculairement donc je vais essayer d'accélérer un peu plus le mouvement sur le deuxième.
Autre point technique: habituellement je respire en 3 temps tout le temps, et je trouve qu'une partie de la difficulté des cycles de v1 plus longs vient du fait que je suis progressivement de plus en plus en dette d'oxygène. Donc là je me suis dit, "c'est très long, je vais tester de respirer tous les 2". En terme de respiration c'est nettement mieux, vraiment plus agréable tout au long de l'effort, par contre l'impact technique est - je pense - assez fort aussi, avec notamment un roulis déséquilibré qui favorise le côté où je respire. Comme j'ai l'habitude de respirer des deux côtés j'ai fait les aller en respirant d'un côté, les retours en respirant de l'autre, histoire de quand même bosser les deux côtés et ne pas (trop) automatiser ce déséquilibre.

Deuxième 266m: idem, j'applique la stratégie et j'essaie de "réguler" l'accélération pour arriver au bout sans trop flancher musculairement avant, tout en maintenant le nombre de coups de bras. Pareil je respire en deux temps. Par contre à la moitié à peu près j'ai du doubler un brasseur et je n'avais pas fait attention qu'il avait des mouvements très très amples, donc je l'ai touché à plusieurs reprises sous l'eau, ce qui ne lui a visiblement pas plu étant donné qu'il m'a attrapé pour m'arrêter et m'engueuler... J'ai repris le plus vite possible (avec l'expérience de ce genre de situations, assez fréquentes au final lorsque les piscines sont pleines - ce qui était souvent le cas avant lorsque je nageais entre midi et deux, beaucoup moins récemment depuis que j'arrive à nager dans l'après midi, depuis que je nage à ces horaires c'est la toute première fois que je me retrouve dans ce type de situation - je trouve que le mieux est de juste reprendre sa nage, répondre ne fait qu'envenimer la situation) et je termine là aussi en 4min12. Donc vu le temps perdu c'est déjà mieux, et j'ai encore du jus musculairement pour la suite.
Des fois on a de la chance et ce genre d’événement désagréable en reste là, des fois on n'a pas de chance et la personne éprouve malheureusement le besoin de revenir sur le sujet en bout de ligne. J'ai eu le droit à la totale: les insultes, les inventions de "règles" (j'ai appris qu'"il est interdit de doubler quelqu'un qui brasse"), les menaces sur la prochaine fois que je le double, etc. J'avoue que se mettre dans des états pareils alors qu'on était 3 à se partager une ligne de 33m, qu'on est tous là pour le plaisir de pratiquer notre loisir, et que se faire toucher sous l'eau, même si c'est jamais agréable, c'est pas non plus super grave, ça me dépasse totalement...

Troisième et quatrième 266m: j'ai été assez déstabilisé par le monsieur et pour la suite de la séance "le coeur n'y est plus". A chaque fois qu'on se croise ou que je le double je vois bien qu'il fait exprès de se déporter bien au milieu de ligne et d'augmenter l'amplitude de ses mouvements, voire n'hésite pas à m'en coller une de temps en temps... Donc j'ai fini la séance en "automatisme" et j'avoue ne pas avoir regardé le chrono :siffle: C'est même pas que j'avais laissé tombé parce que j'étais toujours dans le même rythme (sur la partie technique au moins, sur la partie physique beaucoup moins) mais juste ça m'intéressait plus vraiment... Peut être que j'ai nagé plus pour être heureux d'être dans l'eau et de pouvoir nager plus que pour finir la séance, c'est pas si mal non plus :P

Séance plus que frustrante donc...

Petite question progression:
Ca fait plusieurs semaines que j'intègre des 33m "vite" dans les séances (y compris hier en fin de séance) et quand j'arrive à vraiment bien me propulser (cf. changements techniques récents sur cet aspect) ça avance plutôt pas mal, même si j'ai pas de chrono pour confirmer. Sans la confirmation du chrono ça ne veut peut être pas dire grand chose des fois j'ai le même nombre de coups de bras qu'en v1... alors que vraiment j'ai l'impression d'aller bien plus vite.
La semaine prochaine je fais une séance SCORE donc je vais pouvoir tester ça à différentes vitesses, mais à mon avis c'est possible que mon SCORE optimal soit à une allure bien plus rapide qu’auparavant (où c'était toujours l'allure la plus "glissée" = moins de coups de bras qui donnait mon meilleur SCORE). Ce qui ne veut pas dire que le SCORE sera meilleur bien sur, mais je pense qu'on pourrait passer de par exemple 45sec avec 30 coups de bras à 40sec avec 35 coups de bras. C'est possible ça?
Bon d'un autre côté j'ai aussi amélioré mon efficacité à vitesse plus lente, donc on verra ça en conditions réelles.


Bonne nage à tous et restez zen dans l'eau surtout, ça reste un loisir, on est là pour le plaisir :ouah
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2148
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Localisation : Morbihan

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Aymar » mer. 19 janv. 2022 10:32

Lautho a écrit : mar. 18 janv. 2022 16:28 j'ai appris qu'"il est interdit de doubler quelqu'un qui brasse
Amusant :siffle: :siffle: À ta place je me serais placé devant ce nageur avec une brasse très très lente …
Plus sérieusement en club on m’a appris que pour dépasser un nageur on peut lui toucher le pied pour qu’il se déporte un peu.

Quand j’avais travaillé avec la méthode, pour le 200m j’avais demandé à l’autre nageur de me laisser la ligne quelques minutes (et en plus demandé au MNS de chronométrer mes 4 AR pour juger de la régularité). En m’appliquant sur la technique et les appuis pour respecter le nb de mouvements j’ai obtenu une nage régulière, et un chrono que je n’ai jamais amélioré en compétition, surtout sans départ plongé.

La précipitation perturbe la concentration (gestion de la glisse, de la respiration du relâchement…), ta stratégie (la technique d’abord) est la bonne.
Bravo pour tes efforts :+
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5845
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Matthieu » jeu. 20 janv. 2022 19:22

Tu peux passer de 45''/30 mvts à 40/35, oui.

En général :
- Le score reste stable sur une bonne partie de l'éventail de vitesse.
- Il se dégrade dans les allures rapides, jusqu'à un moment où on ajoute des coups de bras sans gagner de temps. Il est intéressant d'ailleurs d'identifier le moment où le score commence à augmenter, car c'est logiquement un moment où un point technique commence à se dégrader. Et donc, ça peut être une vitesse intéressante à travailler.
- Des fois, il est aussi moins bon dans les allures lentes parce qu'on n'est pas sur une propulsion maximale (ce qui est plutôt malin si l'on ne veut pas se fatiguer). Cependant, si on considère que les allures lentes permettent aussi de travailler sur la propulsion, alors on devrait s'efforcer de baisser les coups de bras, et éviter cette remontée du score.

Dommage pour ta séance. Il parait qu'un jour, quelque part en France, on aurait vu un con de ce type se remettre en question, et apprendre à mieux nager au lieu de s'en prendre aux autres. Mais ce n'est probablement qu'une légende :mrgreen:
Dis toi qu'il devait vraiment être dégouté que tu le dépasses.
Lautho
Messages : 128
Enregistré le : mer. 24 mars 2021 17:46

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Lautho » ven. 21 janv. 2022 18:04

Merci à vous deux :+

Je vais me prendre quelques jours de "repos relatif" avant d'attaquer la prochaine période, je sens que j'en ai besoin, j'ai du mal à bien récupérer entre les séances et à me sentir "frais" en course à pied et en natation en ce moment, je pense que j'ai sous-estimé l'impact physique de l'ajout de l'escalade en plus du reste.
D'expérience, quand on se retrouve à ne pas avoir l'envie d'aller nager ou courir et qu'il faut "se forcer" c'est plutôt mauvais signe, et ce n'est pas en continuant malgré tout que ça va passer (enfin si, des fois ça passe justement, c'est aussi pour ça que c'est compliqué l'entrainement :mrgreen: ).
A mon avis je vais baisser d'un cran en terme de volume nagé, du moins dans un premier temps (je crois que c'est ce qu'indique la méthode, pour un SCORE supérieur à 73 sur la période 5, donc ça tombe bien).

Je suis aussi en pleine phase de réflexion sur mes "objectifs" futurs. J'ai parlé de l'envie de nager en eau libre sur plus long (voire très long!) cet été, mais en parallèle j'aimerai bien aussi faire une préparation marathon à la même période. Plus j'y pense plus je me dis que tenter de faire les deux en parallèle est le meilleur moyen d'en réussir aucun...

Matthieu, je ferai un message plus long sur ton sujet "yoga" mais en ce moment je m'interroge beaucoup sur un thème: la base de l'entrainement sportif c'est l'augmentation progressive des sollicitations afin d'amener l'organisme à surcompenser et devenir plus efficace. Or, en yoga (et je m'intéresse de plus en plus à cet aspect là du yoga) la tolérance, le respect et l'acceptation de son corps sont des éléments très forts. C'est un peu à l'opposé non? D'un côté on cherche à pousser son corps, de l'autre au contraire on ne veut pas le violenter.
Certes au yoga on "pousse" un peu son corps, mais de manière bien moins violente et avec beaucoup plus de patience.

Du coup entre ces deux réflexions je m'interroge sur la progression sportive globale: est-ce qu'on n'est pas toujours trop pressés de progresser? Et, ce faisant, le corps n'est il pas en souffrance? Va-t-il pouvoir durer "dans de bonnes conditions" jusqu'à un âge avancé?
En natation, en admettant qu'on cherche à progresser sur 5 ans par exemple (voire, soyons fous, sur toute une vie), et non pas sur 6 mois comme avec la méthode, comment est-ce qu'on s'organiserait?

En fait je crois que j'aimerai progresser moins, mais plus longtemps. En course à pied c'est "facile" il suffit de courir régulièrement, tout le reste est accessoire. Mais en natation avec l'importance de la technique, est-ce que c'est quand même possible de progresser sur le long terme si on ne s'astreint pas à des entraînements permettant d'automatiser la bonne nage (et pour ce faire, générer une certaine fatigue)?

Je suis pas fou hein :ouah :lol:
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5845
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Matthieu » ven. 21 janv. 2022 22:18

Si tu regardes au début du livre, j'ai essayé d'en parler. Je propose de privilégier 3 séances par semaine dans un premier temps, puis d'augmenter d'une séance hebdomadaire par an. Bien sûr, cela s'adresse plus aux personnes qui débutent l'entraînement, et toi tu as cette question du multi-sport qui est très particulière.

Dès lors que l'on s'entraîne dans un but de performance, la fatigue fait partie du jeu.
Il y a deux risques sur lesquels il faut raisonner à mon avis :
- le surentraînement qui pose le risque finalement de ne plus progresser, et d'être démotivé. J'avais réunis quelques éléments là-dessus il y a très longtemps, mais l'article serait à refaire : https://www.natationpourtous.com/entrai ... nement.php L'indicateur important est que la capacité à récupérer est très altérée lorsqu'on est en surentraînement. Donc le mieux, est parfois de s'arrêter deux ou trois jours est de voir comment on est.
- le risque de blessures. On essaie de donner beaucoup de clés ici, que ce soit au niveau de la technique, ou au niveau des exercices à faire hors de l'eau. Il faut aussi savoir s'écouter. Je ne pourrais pas pousser très loin la comparaison avec le yoga, mais il me semble qu'une différence importante vient de l'aspect non compétitif du yoga, qui fait que l'on va peut-être plus logiquement éviter d'insister quand on sent que ça ne va pas. Le compétiteur est d'ailleurs la seule espèce animale au monde à insister quand il a mal :))

Mais oui, on a évidemment la capacité de nager beaucoup et longtemps. Heureusement.
Arrivé à un certain âge, ça impose juste plus d'attention sur la technique, la récupération, l'écoute de ses sensations.
Zas
Messages : 7
Enregistré le : mar. 28 déc. 2021 14:07

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Zas » sam. 22 janv. 2022 19:59

Bonsoir question intéressante de la capacité du corps à supporter la charge d’entraînement en premier lieu sur un cycle ou durant toute une vie de sportif.
Je trouve qu il faut rester prudent avec la recherche de performance continuelle dans laquelle on s’oriente rapidement dans les sports d’endurance. (CAP, vélo, tri etc…
Le surentraînement n’est il qu un risque à court terme ?

Le corps sportif ne posséderait il pas un capital ?

Ne dit on pas qu’il faut ménager sa monture pour voyager loin.

Je dis ça sans jugement, je suis très bon client de la performance sportive …😀
Avatar du membre
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 436
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Moussambani

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Tadanobu » dim. 23 janv. 2022 07:04

Mentalement, c'es sûr que si on cherche à améliorer ses performances "brutes" toute sa vie, on va rencontrer un problème à un moment, celui de la réalité. A chacun de choisir, de prévoir, ou de subir s'il atterrit en douceur ou pas :)
L'avantage d'un "cycle" d'entrainement,c 'est que c'est un cycle, justement; avec du "up" et du "down". C'est ce qui permet aussi d'insérer un peu de vraie vie, pour ceux dont la passion est chronophage. Si c'est ta question, je dirais même que la recherche de performance "continuelle" peut être toxique, mais principalement dans les 50 premières années de sa vie; et que le danger est surtout mental.

On va laisser la question de la cap, du vélo, du tri... aux spécialistes, mais c'est assez documenté quand même, que en dehors des blessures, principalement articulaires, dans le cas particulier, unique, de la course à pied; il n'y a pas vraiment d'usure physique. Se pousser à l'entrainement, n'est pas vraiment un problème, tant que c'est "bien" fait. Personne n'aime "souffrir bête", et souffrir pour un but précis est déjà peu intéressant sur le moyen-long terme pour la plupart des sportifs

Y a t il un capital qui se "consomme" pour la natation ? ben, l'entrainement se fait principalement sur la technique et la proprioception, avec un impact réel mais modéré sur le physique "par la piscine uniquement"; et on va dire que la pratique régulière combat la sarcopénie, déjà de façon peut être insuffisante. J'ai pas l'impression que se pousser à l'entrainement fasse accélérer la dégradation du corps.
J'sais pas, je vois pas mal de masters C8, C9, qui ont pas l'air usés, et qui courent encore après leurs chronos en acceptant que ça s'améliore pas, mais que ça dégringole pas non plus trop vite.
Lautho
Messages : 128
Enregistré le : mer. 24 mars 2021 17:46

Re: Evolutions avec la méthode d'entraînement pour tous

Message par Lautho » mar. 25 janv. 2022 20:00

Merci à tous pour vos remarques très intéressantes, il faudra qu'on revienne un peu plus sur ce sujet (peut être sur une file spécifique) :+

En attendant moi j'ai repris la méthode, avec la séance TEST SCORE du début de la Période 5. Bon j'ai fait un peu à ma sauce :ange: parce que je voulais faire des tests en crawl et que le SCORE dans les autres nages ne m'intéresse pas vraiment en ce moment.
Comme j'étais en piscine de 33m j'ai fait 3 séries de 3x66m, avec 66m de récup entre, et 200m 4N entre les séries.
Le plan était de tester différents couples "puissance/fréquence" pour trouver le SCORE optimal et établir une espèce de"courbe" comme dans la méthode (juste pour voir, ça me sert pas à grand chose pour la suite de l'entrainement).
Bon ben j'ai pas réussi, séance toute foirée :siffle:

J'avais prévu de commencer par les allures plus glissées (moins de fréquence) et d'augmenter progressivement la fréquence pour voir comment le chrono réagirait, mais comme j'ai l'habitude de faire de la v1 en ce moment, c'est ça qui m'est venu naturellement. Le premier 66m passé en 61' avec 20+20 coups de bras, le second 60' avec 20+21, le troisième avorté car embouteillage en bout de ligne. Conclusion: bon c'est de la bonne v1 mais en terme de SCORE c'est autour de 75 comme avant, pas terrible .
Le deuxième cycle je me suis dit, la v1 en terme de fréquence c'est déjà bien plus élevé que ce que je peux faire en essayant de maximiser ma glisse, donc je vais viser la fréquence minimale, bien pousser, bien respirer et on verra ce que ça donnera sur le chrono. Je compte 17 coups de bras à l'aller, 17 au retour, je regarde le chrono qui me dit 65" mais j'ai un doute c'était peut être 60", je sais pu trop quand je suis parti... l'écart serait énorme c'est sans doute 65"(ça ferait un SCORE de 74 c'est déjà pas mal). Sur le suivant je rate mon coup je repars sur une fréquence plus proche de v1, je ne sais plus exactement ce que ça donnait mais c'était entre les SCORE du premier cycle et le premier du second cycle. Le dernier je dois à nouveau m'arrêter à peu près deux coups de bras avant le fin, mais en regardant l'horloge je vois que j'étais sur une base de 60", donc c'est que ça devait bien être ça.
Sur le dernier cycle, comme je veux tirer ça au clair, je reste sur ces allures plus glissées et si je n'atteins pas à nouveau ce "record" de 60" pour 34 mouvements (ça donnerait à peine du 71 en SCORE, sans corrections) j'arrive à être assez proche pour que ce soit plausible: autour des 60" avec 17-19 coups de bras.

Je pense que si j'y arrive je vais refaire des tests du SCORE en piscine de 25m ce weekend, histoire d'être vraiment fixé.

En attendant je comprends pas trop comment c'est possible que la différence entre mon allure "la plus glissée possible" et mon allure v1 soit quasi inexistante, alors qu'il y a au moins 5 coups de bras supplémentaires. C'est vraiment que techniquement c'est tout pourri en v1... :pleure:
J'ai peut être un début d'explication: ça fait quelques semaines maintenant que j'ai eu un "déclic" (je sais plus si c'était en faisant de l'escalade ou du yoga mais c'était un des deux, c'était pas directement lié à la natation) sur la poussée et plus précisément sur la seconde phase de la poussée (à partir du moment où la main/avant-bras/bras est à la verticale dans l'eau), je me suis rendu compte que c'était cette partie là qui était la plus puissante et qu'il fallait la "dissocier" de la phase juste avant (entre le catch et le moment où la main/avant-bras/bras est à la verticale dans l'eau). Dans la première partie on "tire", dans la seconde on "pousse" (c'est pas facile à expliquer par écrit...). Jusqu'à récemment je n'avais pas cherché à dissocier ces deux phases donc je cherchais à "tirer" à partir du catch jusqu'à la sortie de l'eau, mais en "tirant" avec moins de force mais par contre en essayant d'être vraiment puissant et long sur les appuis pendant la phase de "poussée", je suis bien bien plus efficace.
Je sais pas trop ni si c'est clair ni si c'est très académique tout ça :ops:
Pour en revenir à mes chronos: cette histoire de "poussée" je l'ai mise en place dans ma nage tranquille (échauffement, récupération, séances 4n, et aussi autant que possible lorsque je faisais des longueurs "vite", d'où mes remarques de l'autre fois "je comprends pas pourquoi j'ai si peu de bras alors que je vais vite") mais pas dans les séances de v1 tout simplement parce que j'arrivais à déjà à plutôt bien tenir l'objectif couple "chrono/fréquence" en v1, donc pourquoi chercher à changer? Comme je le disais lors des deux dernières grosses séances de v1, c'était pour moi plus efficace de "me préserver musculairement" pour tenir la distance.
Bon c'est fait c'est fait, mais en réalité ça m'a fait automatiser une nage avec peu de poussée (mais peut être fallait il en passer par là pour réussir à avoir le "déclic" par la suite?? :lol: ).
La prochaine étape va être de réussir à automatiser cette poussée en V1 (enfin une fois que j'aurai déterminé un objectif chronométrique pas trop suicidaire), je sens que musculairement je vais souffrir.

A bientot, nagez bien !!
Répondre