Comment nager 100m papillon ?

Thèmes abordés : Apprentissage ou perfectionnement du crawl, de la brasse, du dos, du papillon, des départs, des virages...
Avatar du membre
Le Roy Henri
Messages : 15
Enregistré le : dim. 28 juil. 2019 18:47

Re: Comment nager 100m papillon ?

Message par Le Roy Henri » lun. 9 mars 2020 13:54

Pour moi, le pap est une nage plus facile et moins fatigante qu'un bon crawl ou une brasse. Je fais 200m sans problème.

- En pap, il ne faut pas sortir la tête en poussant avec les bras vers le bas.
- Il ne faut pas sortir la tête avec la force des bras. (il est bon de le répéter)
- Il suffit que la bouche soit à peine au dessus de l'eau, quitte à risquer d'en prendre un peu.
- Lever la tête, respirer, la replonger immédiatement.
- La tête et puis les bras sortent facilement si on serre les fesses et le bas des abdos, avec un petit battement des jambes (bien serrées sans plier les genoux).
- Le pap est une nage souple, qui fait appel à la synchronisation.

Je conseille de progresser en 4 étapes:
1°) Chercher cette contraction des fesses et du bas des abdos.
2°) Apprendre à relever la tête à fond pour respirer (vite), le menton effleurant l'eau. Replonger la tête aussitôt, menton sur poitrine, pendant le reste du mouvement aérien des bras.
3°) Le bout des doigts à peine au dessus de l'eau pendant le retour aérien.
4°) Sentir la synchronisation: le bon moment pour faire chaque mouvement, avec l'eau, sans force de lutte contre l'eau.
5°) Chercher le maximum de souplesse. On peut se relâcher complètement, un bref instant, tous les muscles, une fois les bras arrivés en avant. (pour l'entrainement)
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1665
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Re: Comment nager 100m papillon ?

Message par Leela » lun. 9 mars 2020 23:38

Effectivement de bons conseils, souplesse et synchronisation sont des points essentiels pour réussir à dépasser les 50m dans cette nage.
Le Roy Henri a écrit :
lun. 9 mars 2020 13:54
Pour moi, le pap est une nage plus facile et moins fatigante qu'un bon crawl ou une brasse.
Probablement car tu ne cherches pas la vitesse. Mais le crawl quand il est maîtrisé, reste quand même la nage la plus économique, celle qui permet de nager à la fois vite et longtemps.
Miclio
Messages : 146
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2018 22:48

Re: Comment nager 100m papillon ?

Message par Miclio » jeu. 12 mars 2020 15:48

Le Roy Henri a écrit :
lun. 9 mars 2020 13:54
Pour moi, le pap est une nage plus facile et moins fatigante qu'un bon crawl ou une brasse. Je fais 200m sans problème.

- En pap, il ne faut pas sortir la tête en poussant avec les bras vers le bas.
- Il ne faut pas sortir la tête avec la force des bras. (il est bon de le répéter)
- Il suffit que la bouche soit à peine au dessus de l'eau, quitte à risquer d'en prendre un peu.
- Lever la tête, respirer, la replonger immédiatement.
- La tête et puis les bras sortent facilement si on serre les fesses et le bas des abdos, avec un petit battement des jambes (bien serrées sans plier les genoux).
- Le pap est une nage souple, qui fait appel à la synchronisation.

Je conseille de progresser en 4 étapes:
1°) Chercher cette contraction des fesses et du bas des abdos.
2°) Apprendre à relever la tête à fond pour respirer (vite), le menton effleurant l'eau. Replonger la tête aussitôt, menton sur poitrine, pendant le reste du mouvement aérien des bras.
3°) Le bout des doigts à peine au dessus de l'eau pendant le retour aérien.
4°) Sentir la synchronisation: le bon moment pour faire chaque mouvement, avec l'eau, sans force de lutte contre l'eau.
5°) Chercher le maximum de souplesse. On peut se relâcher complètement, un bref instant, tous les muscles, une fois les bras arrivés en avant. (pour l'entrainement)
Mes récents progres me font aller dans ton sens. Aucun autre nage me pousse à être aussi conscient de mon corps et de ma posture. J'ai pris conscience la semaine dernière du besoin de contracter les fesses (les bons muscles de fesses...) et le bas des abdo.
Je n'en suis pas à faire des longueurs et des longueurs très loin de là par contre je pense que le papillon est une testeur de posture aquatique comme terrestre. Je suis rendu compte aussi de que mes "épaules" (en fait omoplates/scapula) étaient trop basses et que j'essayais de les monter artificiellement. In fine le mouvement est très respiratoire avec sollicitation de muscles qui sont des muscles inspirateurs accessoires.
Bref quelqu'un de vraiment "droit" cela doit pouvoir passer en étant relativement décontracté. Pour un voûté comme moi, il y a du travail (que je fais aussi dos au mur) pour prendre le contrôle des bons muscles, regagner de la souplesse thoracique et laisser le temps au corps de comprendre les muscles à laisser de côté et aussi relâcher les muscles antagonistes du mouvement.

C'est une "pure" nage d'extension dans un monde ou on sollicite toujours plus les muscles fléchisseurs (mieux dotés de base, évolution tout ça). Je crois que Kristof Milak and Phelps (certainement d'autres moins connus) nagent le papillon différemment de la plupart des autres nageurs, je pense que Peaty incorpore cela dans sa brasse.

Perso je suis encore loin d'enchaîner mais j'ai l'impression de savoir ou je vais désormais, plus des changements radicaux dans mon catch en crawl et des aspects de ma brasse.
Bref le papillon je voulais lâcher l'affaire parce que je suis "trop loin" du résultat final mais je me rends compte que c'est mon meilleur "compas" pour le moment.
Miclio
Messages : 146
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2018 22:48

Re: Comment nager 100m papillon ?

Message par Miclio » sam. 28 mars 2020 12:58

J'ai trouvé cette étude dans les source du forum et ça confirme ce que je pense. Le gros des troupes nage très très mal le papillon:

http://www.scielo.br/scielo.php?pid=s15 ... xt&tlng=en


Leurs résultats à des vitesses comprises entre 0.8m/s 1.1m/s (soit entre 31.25s et 22.3s au 25 mètres) montrent des variations peu significatives de la dépense énergétique par mètre en papillon à+/-1 kJ/m.
A ces vélocités la dépense en brasse passe 1.08 kJ/m à 1.39 kJ/m, (1.235 kJ/m en moyenne).
la dépense en brasse est toujours supérieure même à des allures peu soutenues.

Les apparences et ressentis sont trompeurs. Un effort plus conséquent peut paraître moindre si il sollicite des muscles plus développés, fait travailler d'un façon plus habituelle, etc?
Quand même je ne m'attendais pas à ce que le pap prennent le dessus en efficacité aussi tôt. Quid de la poussée au mur et de la partie sous-marine dans les chronos? Des distances testées? Je ne sais pas.

Je sais que je peux nager la brasse à +/- 1m/s un bon moment, l'idée qu'à ce rythme (pour un nageur de papillon accompli...) il est plus efficace de nager le papillon me laisse un peu rêveur sur le chemin à parcourir pour adapter mon corps à cette nage.
C'est aussi encourageant par le niveau d'énergie à produire n'est aucunement inatteignable.
Répondre