Priorités pour progresser en papillon

Thèmes abordés : Apprentissage ou perfectionnement du crawl, de la brasse, du dos, du papillon, des départs, des virages...
Avatar du membre
Miclio
Messages : 210
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2018 22:48

Re: Priorités pour progresser en papillon

Message par Miclio » dim. 2 févr. 2020 13:13

Ca m'a du bien de réfléchir à ce que je faisais, je crois que j'ai eu le déclic vendredi soir. Je suis très content mais d'une certaine tout reste à faire.
Ce que je retiens est différent de ce que je pensais. Effectivement il faudrait nager à plat, mais en étant souple voire laxe mais tonique, puissant mais avec l'air facile, beau et svelte mdr je rigole.

Ce que je retiendrais c'est l'extension de tout le corps avant la sortie des bras.
Il faut sentir l'efficacité du coup de pied et la poussée finale des bras ET de l'alignement du corps à la fin de ces mouvement.
Il faudrait y arriver presque sans élan à sortir les bras.

J'avais vu une vidéo ou le coach laissait les bambins sortir les bras avant la phase finale d'extension et la phase de glisse (fort brève...) qui la suit et pendant laquelle on respire et les bras passent. Ca ma parait être une erreur.
J'ai fait un ou deux tests mieux au pire rentrer les bras très larges quitte à finir de les rapprocher +/- à large d'épaule dans l'eau.

Bref il y a du boulot et c'est pas demain que je tiens 50m "tranquille" (histoire de pouvoir enchaîner 150m dos, brasse et crawl derrière) et plus mais je "sens" le truc maintenant et j'ai une conscience assez claire des points à améliorer.

J'aime beaucoup les exigences de cette nage même si je me sens encore loin de pouvoir les satisfaire :)
Avatar du membre
aquarelle
Supporter
Supporter
Messages : 1569
Enregistré le : sam. 8 juin 2013 21:42
Niveau : Flottaison au top

Re: Priorités pour progresser en papillon

Message par aquarelle » sam. 29 févr. 2020 23:54

Tadanobu a écrit :
ven. 31 janv. 2020 12:06
Volontairement, je ne prends aucun repère visuel sur les nageurs élite, [...]C'est un peu comme vouloir copier la nage d'une loutre, d'un manchot ou d'un dytique: c'est superbe, c'est efficace, c'est pas moi. Et en plus, l'animal est élégant, le nageur elite, pas franchement...
Juste pour dire que j'ai bien ri :lol2:
Moi je me sens mille fois plus proche d'un gros animal marin quand je nage que d'un nageur-même-pas-d'élite et j'avoue que j'adore ça :D
Avatar du membre
Miclio
Messages : 210
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2018 22:48

Re: Priorités pour progresser en papillon

Message par Miclio » lun. 2 mars 2020 13:21

Bon pour aller dans le sens de ce qui a été dit, après 2 ou 3 séances ou j'ai pas mal insister sur le pap, je vais laisser ça de côté pour un moment. La compréhension de la nage est là mais j'ai pas encore la condition physique pour travailler efficacement, en gros je ne maintiens pas ma symétrie et je "vrille".
"Bien" nagée je pense qu'il y a moyen de tenir des distances raisonnables. Mais ça reste toujours une nage nécessitant un niveau de dépense énergétique supérieur à ce que demandent les autres nages.

Pour la souplesse, un endroit critique (et qui me pose un problème) c'est au niveau du thorax et des cervicales. Phelps dit qu'il pousse la t^te vers l'avant et il a raison, il s'agit de réduire les courbes du rachis et d'avoir une atlo-occipitale bien fonctionnelle. Pas trivial quand on se tient tous plus ou moins mal. Si je continue de faire des exo en pap ce sera certainement un travail sur cette axe: à partir de la poussé+coup de pied travailler sur un passage des bras et une position des omoplates compatible avec une bonne extension du rachis et un travail de la déflexion de la tête => bref un exo presque de kiné.

Une difficulté pour progresser c'est d'avoir la place et les conditions pour travailler. Avec des gens autours il est dur de travailler vraiment à son rythme, poser lentement les bases. J'ai testé ça peut passer relax à vitesse raisonnable même si c'est quelques mouvement mais il faut être concentré et relâché: pas gagné dans des lignes d'eau bien remplie. Idem la place... Je fais un peu moins d'un mètre quatre vingt, un peu moins d'un mètre quatre vingt dix d'envergure => ce n'est pas une activité très "sociale"...
Pour progresser il faut peut-être choisir ses moments pour travailler, moment de calme creux dans les séries des autres, être opportuniste. Pas si facile j'ai besoin d'être dans un calme relatif pour bien passer les éléments techniques que je veux travailler. Avec un rythme cardio respiratoire un peu trop élevé j'ai du mal à avoir la relaxation dans le tronc qui permette en particulier une respiration "naturelle" (pas tant que ça je ferai peut-être un post dédié la dessus).

Je pense que c'est la "vraie" difficulté du papillon, il n'y a pas une ondulation à proprement parlé mais un amortissement (si possible vers l'avant...) des contraintes des mouvements de cette nage. Je soupçonne aussi la mise en oeuvre de processus respiratoire particulier (j'ai envie de dire accessoire) pour "lier" le tout. Ca rejoint le choix de champions de respirer à chaque mouvement.
Avatar du membre
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 373
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Moussambani

Re: Priorités pour progresser en papillon

Message par Tadanobu » lun. 21 sept. 2020 15:16

Pour donner un peu de suivi...
- J'ai fini par bien analyser que je ne vais pas assez profond. J'ai une bonne profondeur en éducatif, mais il me manque des séances pour automatiser et me mettre dans la bonne profondeur. aujourd'hui, je reste trop proche de la surface, et mon niveau ne me permet pas d'en tirer parti.
- Je mets le kick trop précocement, au tout début de l'appui des bras, par peur de pas avoir de vitesse, au lieu de le laisser venir naturellement au cours du mouvement. Donc pour l'instant, le gros de mon boulot est d'inhiber ce mouvement, pour laisser trainer les jambes naturellement - on verra plus tard à le rendre actif. Dans la même démarche, il faut que j'accepte qu'il n'y a pas tant d'efforts à faire pour remettre les bras devant; je le sais, je le sens, mais je ne l'ai pas "naturellement" à la nage.
- Le deuxieme coup de jambes, quand on replonge, vient naturellement, et je peux le laisser "normal" ou l'appuyer sans vraiment changer le tempo.
- J'ai besoin aussi de plus d'efficience avec mes bras... ne pas chercher la force explosive, chercher le relachement et l'appui progressif bien maitrisé.

Bref, j'ai du taf, mais je pense être "au clair" dans ce qu'il faut que je fasse.
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2122
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Localisation : Morbihan

Re: Priorités pour progresser en papillon

Message par Aymar » lun. 21 sept. 2020 21:17

Tadanobu, j’ai profité de la très faible fréquentation de ma piscine ces trois derniers mois pour travailler le papillon. C’est en effet plus facile lorsqu’on dispose d’une ligne d’eau pour soi pendant toute la séance ou presque ... à chaque séance :+

Pour moi l’essentiel est de maintenir une ondulation globale et continue de l’ensemble du corps. Le mouvement vertical du bas du corps (sous la ceinture, c’est le bassin qui travaille et non les genoux) gouverne l’amplitude verticale de la nage. Le mouvement des bras est coordonné à cette ondulation pour ressortir en surface au bon moment. Le « kick » (le fait de plier puis tendre les genoux énergiquement) donne un surcroît de vitesse à ce moment là (avant la sortie des bras). Par contre plier les genoux ensuite, sur la bascule, ne sert à rien puisque les pieds seraient au dessus de la surface, il faut au contraire garder les jambes tendues pour que l’appui des pieds participent à la bascule en favorisant la cassure du bassin (et induit le seul moment de « récupération » possible dans cette nage, à mon avis). Baisser la tête sur le passage des bras contribue fortement à la continuité de l’ondulation.
Les jambes doivent donc être actives (comme l’ensemble du corps en fait). La gestion de l’amplitude et la fréquence de leur mouvement vertical va régler la vitesse et surtout la profondeur de la nage.
Enfin, j’ai remarqué que ne pas serrer les pieds procure un peu de relâchement et de souplesse, et évite les crampes.

Avec tout cela faire une longueur (25m) ne m’est pas plus éprouvant que dans une autre nage, mais finir la deuxième longueur me demande de maintenir une bonne rigueur car si la nage est « cassée » en route la remettre en place demande un surcroît d’énergie (ce qui n’est pas le cas avec les autres nages).
Horry
Messages : 156
Enregistré le : ven. 24 avr. 2015 11:42
Niveau : C5

Re: Priorités pour progresser en papillon

Message par Horry » mer. 23 sept. 2020 11:11

En regardant une vidéo sous la surface du champion Laslo Czeh j'ai été surpris de constater que son 'kick' est quasi inexistant sur la 2ème ondul, alors que dans la ligne d'à côté Phelps envoie la sauce à chaque ondul, au final les 2 vont pratiquement aussi vite. Le hongrois laisse vraiment traîner ses jambes pour la sortie des bras
Avatar du membre
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 373
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Moussambani

Re: Priorités pour progresser en papillon

Message par Tadanobu » dim. 27 sept. 2020 06:27

Merci tous, merci Aymar pour ton retour :D
Pour l'instant j'en suis vraiment à garder une ondulation profonde et inhiber le premier kick qui est trop précoce ("c'est l"histoire de ma vie, je suis pas génial, juste précoce"), je le vois vraiment néfaste pour l'alignement du corps en fin de poussée des bras, et limite, je doit trop plier les genoux, je sens que ça me donne un peu de vitesse puis m'en "mange" beaucoup sur la position globale.
Quand je suis dans une bonne position dans l'eau, déjà sur la remontée proche de la surface, à une distance correcte et avec mes bras bien orientés, je sens bien à quel moment le mouvement global du corps "appelle" le fouetté de jambes; donc je vais tâcher d'automatiser puis "donner un rôle actif aux jambes" comme dit dans "nager un papillon efficace", je ne sais pas si quelqu'un a déjà parlé de ce livre ? :lol: :lol: :lol: qui me semble un peu plagié sur mon propre ouvrage "nager un papillon dégueulasse" aux éditions Amphoiré.

Après, je me poserai la question de comment concilier mon asouplesse tendance antisouplesse avec une ondulation profonde. Je vois bien comment débuter mieux, plus vite, tête bien rentrée et permettre à mes bras un "Y" large; pour ce qui est de récupérer la surface rapidement sans relever (trop) la tête, sans cambrer et donc sans tuer tout l'élan, je sais pas... peut être en bourrant le deuxième kick (pour nager très vite, on voit que les deux kick s’enchaînent super vite) mais c'est une mauvaise solution, j'ai envie de nager détendu. Nonsouple mais relâché :lol:
Répondre