Les NAD (No Arm Drill)

Thèmes abordés : Apprentissage ou perfectionnement du crawl, de la brasse, du dos, du papillon, des départs, des virages...
M PA LO
Supporter
Supporter
Messages : 385
Enregistré le : mar. 23 nov. 2010 14:40

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par M PA LO » dim. 5 févr. 2012 16:30

Ton enthousiasme est communicatif, ce sera un grand jour pour moi quand je pourrai vivre les sensations que tu décris !
J'aime beaucoup ton approche du pap et suis en train de suivre tous tes conseils, dans la mesure de mes possibilités car je n'ai pas de feedback d'un coach.
Hélas je n'ai pas encore tout compris à l'histoire du petit rouleau. Disons que ce n'est pas clair dans ma tête : déjà quand c'est clair dans ma tête, c'est pas sûr que mon corps suive à 100%, donc là, je sais que je suis dans le flou.
Ce qui serait top, c'est d'avoir des schémas !
J'ai essayé sur papier de caler l'emplacement du petit rouleau avec les kicks, mais j'ai 2 difficultés :
1) quand et où arrive le rouleau ? quand et comment part-il ?
2) que signifie vraiment le mot kick : quand on l'amorce, ou quand il est effectif (un certain temps s'écoule entre le cerveau qui commande et le fouetté final) ?
Alors voilà ce que j'ai compris, en espérant que tu pourras corriger et compléter.
J'essaie de faire court car je pense que certains lecteurs vont bâiller en route...
Hypothèse de départ : le rouleau est placé et je vais l'accrocher avec le menton en rentrant ma tête dans l'eau après une respiration (là déjà, pas sûr que cette hypothèse soit correcte).
Cheminement : mon torse s'enfonce dans l'eau et roule sur le rouleau, jusqu'à se retrouver comme coincé au niveau de la ceinture car j'ai complété le downbeat du kick1 ; lorsque j'amorce l'upbeat du kick1 le rouleau glisse le long des cuisses et en fait je m'appuie dessus (avec le tibia ou le dessus des pieds ?) pour le downbeat du kick 2 ; l'upbeat qui suit "libère" le rouleau derrière mes pieds et je rencontre un nouveau rouleau.
Est-ce correct ? Je suis incapable de définir le mouvement des bras par rapport au rouleau.
Je situe la sensation de liège au moment où le rouleau est au milieu des cuisses : exact ?
C'est ce que je visualise et vais tester demain, et je te ferai un retour.
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2123
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Localisation : Morbihan

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par Aymar » dim. 5 févr. 2012 18:22

Je n'ai toujours pas réussi à nager sans les bras, je n'arrive qu'à faire des onduls en m'aidant un peu des mains pour respirer.

Cependant l'histoire du rouleau m'a permis d'améliorer mon ondulation en éducatif un bras et en nage complète. J'ai nettement l'impression que les genoux plient moins.
surfeuse
Supporter
Supporter
Messages : 83
Enregistré le : sam. 20 juin 2009 20:44

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par surfeuse » dim. 5 févr. 2012 22:05

Bonjour,

Je fais de la natation en club , mais bon le papillon c'est pas mon truc :-- mais je me débrouille quand même ;--) .

Mon problème c'est que je vais trop profond ! J'essaie de nager plus en surface mais j'ai du mal !!! :ops:

J'essaie de ne pas avoir de temps d'arrêt devant , mais du coup comme mes bras ne s'arrêtent pas j'ai du mal à faire la deuxième ondulation qui me fera sortir de l'eau ,elle est trop petite, je ne parviens pas a plier suffisamment les jambes !

Mais si je m'arrete devant , la je peux prendre le temps de plier mes jambes pour faire l'ondulation (mais en nageant comme ca je ne vais pas très vite) !

Que dois je faire pour arriver a mieux Faire ma seconde ondule, et ainsi peut être aller moins profond.

Merci de m'aider :pleure: svp
EnergieSolaire
Supporter
Supporter
Messages : 196
Enregistré le : mar. 14 juin 2011 22:02

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par EnergieSolaire » dim. 5 févr. 2012 23:31

Bonjour à tous, et bienvenue à surfeuse.

Je reviendrai sous peu avec quelques clips additionnels, et d'avantages d'explications.

Disons pour le moment que les implications directes de ma petite découverte récente seraient à l'effet que de devancer le 2e kick (défaut très courant) ferait perdre cet avantage fourni par la phase ascendante des jambes précédent ce fameux 2e kick, avantage de fasciliter la remontée vers la surface (et donc indirectement, la profondeur d'exécution du style). D'ailleurs, comme Caro-line l'a si bien fait remarquer, la phase descendante de ce 2e kick est importante pour ajouter de la propulsion lors du recouvrement aérien des bras. C'est donc connu depuis toujours qu'il est important de ne pas manquer le rendez-vous entre 2e kick et recouvrement aérien.

Je parlerai du fameux temps mort également. Disons pour le moment qu'en jouant un peu sur les mots, on peut considérer qu'un temps mort est acceptable, à condition que les mains continuent leur parcours vers le bas. Étrange, je sais.

Regardez bien. Ce petit clip à exécution hyper lente permet de bien le distinguer. À l'entrée à l'eau, je ne fais pas vraiment d'effort musculaire pour entammer la traction. Je ne fais que laisser le poids de mon corps faire le travail. Donc il y a une petite pause ici. Mais mes mains, elles, continuent leur parcours.

http://www.youtube.com/watch?v=5MVseXW2f5c[/video]

L'ennui lorsqu'on tente de se débarasser de son temps mort devant, c'est qu'une traction trop soudaine, trop rapide nous fait perdre le synchronisme. Nos mains se retrouvent derrière trop rapidement. La solution, c'est d'être très progressif au début. Vous savez? Un peu comme en brasse. Si on souhaite éviter de laisser glisser les mains trop longtemps, on ouvre lentement au début, progressivement.

Un autre bien meilleur exemple. Simon ce nageur est bien plus rapide que moi. 1min01 au 100m dans le groupe d'âge 30-34 je crois. C'est le nageur du haut (bien sûr).

http://www.youtube.com/watch?v=8H7u30vnn2g[/video]

Et la raison à tout ça peut être clairement vue d'ailleurs sur ce dernier clip. Le nageur du bas, laisse littéralement ses mains remonter vers la surface. Attention! Il n'en avait pas du tout conscience! La conséquence est que ses mains ratent leur rendez-vous avec le 2e kick, qui se produit donc beaucoup trop tôt.

Je crois que si les hanches ne sont pas rendues à leur point le plus bas dans l'ondulation, autrement dit prêtes à agir comme pivot faisant remonter le haut du corps au moment de déclancher le 2e kick, le Upbeat précédent ce 2e kick a pour conséquence de faire caler le style, plutôt que de permettre au haut du corps de remonter plus facilement. Car dans tous les cas (synchronisme bon ou mauvais) ce upbeat fait caler les hanches. À date, c'est une conclusion solide appuyée par Maglischo. Au moment où ces hanches calent, si le haut du corps n'est pas prêt à faire son changement de direction vers la surface, alors c'est tout le style qui cale. Donc un 2e kick trop précoce (ou un retard dans l'ondulation causée par une perte de temps devant), c'est un bien vilain défaut.
Frog
Supporter
Supporter
Messages : 448
Enregistré le : dim. 18 sept. 2011 13:07

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par Frog » lun. 6 févr. 2012 09:26

Bon j'ai commencé à faire des NAD pap. C'est vraiment pas mal, même si je garde la tendance à utiliser un peu les bras pour la respi, j'appuie un peu, mais c'est plus par habitude parce que jusqu'ici je faisais un mouvement de brasse.
Par contre j'ai pas encore la synchro pour respirer naturellement à chaque cycle. J'ai tendance à ajouter un extra-kick.
Cela dit ce qui est intéressant à mon niveau c'est de sentir le peu d'effort nécessaire pour la respiration. Reste à garder ça dans la nage complète...
lépido
Messages : 7
Enregistré le : mer. 14 déc. 2011 10:37

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par lépido » lun. 6 févr. 2012 09:44

Bonjour,

Merci de tous tes conseils Energie solair.

Je partage un avis vu sur ce forum : j'ai l'impression que le NAD papillon nécessite de cambrer un peu trop les reins pour sortir la tête de l'eau. J'ai le sentiment que toi même est obligé de cambrer tes lombaires. J'ai du moins cette impression en regardant ta vidéo de NAD en exécution lente.

Est-ce moi qui fait mal l'exercice ? Dans ce cas, sais-tu comment le corriger ?

Pour le reste, j'aime beaucoup cet éducatif ; tu as raison, pour les débutants que beaucoup d'entre nous sommes, cela permet de réaliser l'importance de l'équilibre dans la nage, et de tendre vers une nage économique. Cela me tient donc à coeur de bien le faire.

A part ca, vive la vague de froid, moins de monde dans les piscines :lol2:

-- Ajout le Lun 6 Fév 2012 09:46 --

ps : je précise que je n'ai pas l'impression d'être désynchronisé au niveau du deuxième kick.
Un maître nageur m'a plusieurs fois superviser et ne vois pas de défaut majeur dans ma nage de papillon
C'est pas l'homme qui prend la natation, c'est la natation qui prend l'homme
EnergieSolaire
Supporter
Supporter
Messages : 196
Enregistré le : mar. 14 juin 2011 22:02

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par EnergieSolaire » lun. 6 févr. 2012 19:03

Frog a écrit : Reste à garder ça dans la nage complète...
Une bonne approche pour l'intégration à la nage complète est toute simple.

Suffit de réaliser des séries plutôt longues, par exemple des répétitions de 200m, où tu nages les premiers 15m en NAD, et les derniers 10m en Pap. Très agréable comme petite série puisqu'elle permet d'accumuler un volume en Pap significatif, sans la fatigue.

-- Ajout le Lun 6 Fév 2012 14:25 --
lépido a écrit :Bonjour,

Merci de tous tes conseils Energie solair.

Je partage un avis vu sur ce forum : j'ai l'impression que le NAD papillon nécessite de cambrer un peu trop les reins pour sortir la tête de l'eau. J'ai le sentiment que toi même est obligé de cambrer tes lombaires. J'ai du moins cette impression en regardant ta vidéo de NAD en exécution lente.
Hmmmm, la fameuse cambrure. C'est en bonne partie mon nouveau sujet de recherche en quelque sorte.

Quelques idées dans le désordre:
- Je ne ressens aucune tension ni cambrure particulière sauf en Pap avec un Pull Buoy
- Si j'avais ressenti une cambrure, je serai parvenu à ma récente conclusion (découverte) bien plus tôt
- Un effort (qui m'apparaît pour le moment très très sain) des muscles dorsaux (lombaires mais également du haut du dos) semblent être au coeur d'une technique Pap saine. Je discute en ce moment de ce truc avec un expert afin d'établir exactement la différence entre disons, cet effort musculaire et une cambrure malsaine
- Avec un Pull, je crois que plusieurs (incluant moi) ressentons cette cambrure
- Possible donc qu'une impression de cambrure malsaine soit occasionnée ou aggravée par un style trop à plat?
lépido a écrit :Est-ce moi qui fait mal l'exercice ? Dans ce cas, sais-tu comment le corriger ?
C'est difficile à dire sans voir. Règle générale, ce n'est pas une complainte qui revient souvent lors de l'enseignement de cet éducatif. Mais je dois admettre que même si peu s'en plaingent, certains cambrent trop (se serait donc une question de temps avant que des douleurs liées à l'entraînement apparaissent).

En date du 5 février 2012, je crois qu'à la lumière de mes conclusions les plus récentes, cambrer pour inspirer est un réflèxe tout à fait normal. Ce que je crois, c'est que si l'ondu est parfaitement synchro et que l'Upbeat des jambes précédent le 2e kick est efficace, la cambrure excessive ne se produit pas. En revanche, si les jambes/pieds ne trouvent pas un support suffisant pendant l'upbeat précédent le 2e kick, le nageur risque de tout de même contracter les muscles du dos, et puisque les pieds ne sont appuyés contre rien du tout, une cambrure excessive survient.

Bon. Je tenterai d'aller un peu plus loin techniquement. Arrêtez-moi si je vais trop loin.

Ma nouvelle théorie est à l'effet que le Upbeat précédent le 2e kick permet au nageur de s'appuyer contre l'eau afin de faciliter le changement de direction du haut du corps. Dans ce cas, les pieds (bas des jambes) agissent comme un support (naturel) que le corps utilise (de façon saine selon moi, et probablement inévitable). Que se produit-il lorsque ce support devient insuffisant. Le corps tente tout de même de solliciter les mêmes muscles. Une cambrure se produit. Elle est tout de même efficace à soutenir la respiration car. Et c'est là le petit point technique délicat: Car dans ce cas, les jambes/pieds ainsi cambrés agissent comme **contre-poids** au haut du corps pour permettre à ce dernier de se redresser.

Donc, dans un cas (le cas d'une saine cambrure), le support est fourni par la résistance de l'eau. Très efficace comme support. Un très léger effort de cambrure est requis dans ce cas, sans plus. Dans l'autre cas, c'est plutôt le poids relatif des jambes qui servent de support. Et là, la cambrure devient beaucoup plus marquée, et donc potentiellement malsaine.

Ce long texte ne décrit qu'un seul scénario pouvant expliquer ton problème. Il y a en a probablement d'autres (scénarios). Pour en être bien certain, j'aurais probablement besoin de voir. J'espère tout de même que ces explications ne sont pas trop cryptiques et qu'elles sauront te guider.
lépido
Messages : 7
Enregistré le : mer. 14 déc. 2011 10:37

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par lépido » mar. 7 févr. 2012 21:57

Bonsoir tous,

Je reviens tout juste de la piscine où j'ai réessayé les NAD en crawl et papillon.

En crawl, c'est déjà un de mes éducatifs préférés.

J'ai fait attention à mes sensations en papillon. Ce n'est pas que le NAD me fait mal aux lombaires, c'est juste que j'ai la nette impression que mon dos (dont mes lombaires) travaille plus qu'en nage complète.N'étant pas expert je serais très intéressé de savoir si effectivement cet effort est sain.

En tout cas ton éducatif, en ce qui me concerne, a pleinement atteint son objectif. Grâce à cet exercice j'ai pleinement réalisé l'importance de l'équilibre dans la nage, et, surtout j'ai eu le déclic que bouriner avec les bras n'apporte strictement rien à la technique de nage. Après quelques longueurs de NAD j'ai envoyé un 100 m papillon en nage complète, le plus facile de ma vie.

Donc, pour résumer, je n'enchainerai pas les longueurs en NAD, mais je ne manquerai toutefois pas d'en faire très régulièrement, convaincu que je suis de leur interêt.

Qu'on se comprenne bien : je dis ça sans aucune prétention ; je ne suis qu'un autodidacte,je n'ai aucune bénédiction à donner. Je voulais simplement donner mon ressenti de cet exercice et mes premières conclusions
C'est pas l'homme qui prend la natation, c'est la natation qui prend l'homme
Avatar du membre
caro-line
Supporter
Supporter
Messages : 1975
Enregistré le : jeu. 17 févr. 2011 22:07
Localisation : bordeaux

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par caro-line » mer. 8 févr. 2012 00:27

:hello:
J'arrive un peu après la bataille je suis désolée, Energie Solaire je suis absolument ravie de te voir si enthousiaste, et fort de cette nouvelle idée! :ouah

tu as écrit il y a une semaine: "Puis-je vous demander une petite faveur? Lors de vos prochaines tentatives, pourriez-vous me donner un apperçu de la vitesse à laquelle vous nagez? Par 50m je veux dire? Est-ce autour de 1min30? 1min05? Pour l'exécution lente de cet éducatif, je recommanderais de ne pas excéder 1:15 par 50m."
et bien pas plus tard que samedi, sur un 2x25m (tout petit arret entre les 2 histoire de laisser passer un nenfant qui traversait), j ai fait 38s au premier 25m, 43 au deuxieme... :ops:
la difference est énorme... je ne me l explique pas, le NAD n est pas fatigant...
la difference de sensations etait tres nette: 1er 25m tres bien, tres fluide, impression que ça glissait tout seul, respi sans soucis (mais toujours avec ce 2eme kick indispensable pour respirer, sans toutefois avoir besoin de beaucoup l appuyer).
2eme 25m: j ai tout de suite senti que j allais moins vite, j avais besoin d appuyer beaucoup plus sur le 2eme kick pour aller respirer, et surtout, la sensation de couler par le bas, de perdre mon horizontalité.
J ai ensuite fait 50m de 3 mouvements NAD / 3 mouvements avec les bras, la sensation est étonnante: la prise de vitesse est immediate avec les bras, ça glisse, c est le bonheur, et SURTOUT ça donne une nage complete où restent les sensations de l ondul en NAD, et ça, c est vraiment bon :ouah Les bras servent effectivement juste à avancer.

Je suis attentivement tes explications sur le temps mort des bras devant, puisque c est aussi un de mes soucis :ops: et je confirme que quand je le supprime radicalement, ça me fait perdre la petite synchronisation que j avais trouvé. Mais le NAD m aide à trouver un autre rythme à l ondulation, et en rajoutant les bras à cela, ça va beaucoup mieux que lorsque je fais le contraire (tenter de caler l ondul sur les bras - qui ont un defaut dans leur rythme - je te laisse imaginer le cercle vicieux...).
*** Parce que le célèbre "j'peux pas j'ai piscine", c'est pas toujours une blague! ***
Mon Carnet d'Entrainement
Frog
Supporter
Supporter
Messages : 448
Enregistré le : dim. 18 sept. 2011 13:07

Re: Les NAD (No Arm Drill)

Message par Frog » mer. 8 févr. 2012 07:43

caro-line a écrit :Je suis attentivement tes explications sur le temps mort des bras devant, puisque c est aussi un de mes soucis :ops: et je confirme que quand je le supprime radicalement, ça me fait perdre la petite synchronisation que j avais trouvé. Mais le NAD m aide à trouver un autre rythme à l'ondulation, et en rajoutant les bras à cela, ça va beaucoup mieux que lorsque je fais le contraire (tenter de caler l ondul sur les bras - qui ont un defaut dans leur rythme - je te laisse imaginer le cercle vicieux...).
J'ai le même problème que toi caro-line. Pour le moment faute de mieux, pour éviter de laisser mes bras ne rien faire après l'entrée dans l'eau, je prends un appui vers l'extérieur (godille externe, comme en brasse) sans trop écarter. Ça me permet d'avoir un appui qui fait avancer tout en me permettant de bien profiter du 1er battement avec les hanches qui remontent (ma sensation est que je passe sous une barre qui serait en travers de mon chemin en la frôlant avec l'arrière de ma tête et de mon corps).
C'est ensuite, lorsque je redresse la tête pour regarder la surface que je commence vraiment la propulsion vers l'avant avec les bras, et là au niveau des bras je me concentre sur l'accélération du mouvement qui me fait glisser vers l'avant.
Je vais essayer de mixer NAD+pap complet comme tu le préconises EnergieSolaire sur chaque longueur.
Répondre