Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la nage

Thèmes abordés : Apprentissage ou perfectionnement du crawl, de la brasse, du dos, du papillon, des départs, des virages...
Manueb
Supporter
Supporter
Messages : 400
Enregistré le : sam. 28 sept. 2013 19:56
Niveau : Baleine enclume
Localisation : Nice

Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la nage

Message par Manueb » sam. 13 juin 2015 15:17

Bonjour,

J'ai trouvé intéressant ce dernier article de Swimsmooth sur l'influence de la morphologie dans le style de crawl.

Pour ceux qui ont du mal avec la langue anglaise, l'idée, c'est que la taille du nageur, la longueur de ses bras, mais aussi le ratio entre les deux (c'est ça l'indice chimpanzé!) ont un impact important sur le style de nage qui sera le plus efficace. En gros, plus on les bras longs et plus ils sont long par rapport à sa taille, plus on a intérêt à baisser sa fréquence de coup de bras et donc à nager en amplitude, alors que si on est petit à bras court il vaut mieux augmenter le rythme et ne pas trop viser l'amplitude.

Qu'en pensez-vous ? Est-ce que leur discours de dire qu'il n'y a pas un style unique de "bon crawl" vous parait intéressant ou est-ce que c'est juste une tactique commerciale pour les nains comme moi qui n'avancent pas :siffle: ?
Avatar du membre
andre
Supporter
Supporter
Messages : 723
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 20:11
Localisation : provence

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par andre » sam. 13 juin 2015 18:09

je dirais que si on a des bras court vaudrait mieux chercher l'amplitude
mais que la frequence augmente automatiquement
si on a des bras court et qu'on cherche pas l'amplitude on augmente le manque d'éfficacitée du mouvement ???
Avatar du membre
aquarelle
Supporter
Supporter
Messages : 1540
Enregistré le : sam. 8 juin 2013 21:42
Niveau : Flottaison au top

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par aquarelle » sam. 13 juin 2015 20:57

Manueb a écrit :Qu'en pensez-vous ? Est-ce que leur discours de dire qu'il n'y a pas un style unique de "bon crawl" vous parait intéressant ou est-ce que c'est juste une tactique commerciale pour les nains comme moi qui n'avancent pas :siffle: ?
Je n'ai pas de mal à croire que la morphologie puisse influer le style le plus efficace du nageur. Après, quel est le facteur le plus influent, ça je ne sais pas, j'imagine qu'il y a une multitude de paramètres.
Je pense que si je suivais cet indice, je serai plutôt de ceux à devoir jouer sur la fréquence, mais ma morphologie a d'autres particularités, et mes capacités physiques aussi, et cela ajouté à mon niveau approximatif fait que je me sentirais plus proche du plaisir en amplitude (avec entraînement) qu'avec fréquence. Je doute que ce soit, dans mes caractéristiques perso, cet indice qui joue le plus sur mon efficacité/style de nage aujourd'hui. Mais peut être est-ce plus pertinent pour le haut niveau ? En tout cas quand on voit les exemples de 2 champions dans la partie technique crawl, c'est clair que chacun a sa façon de nager.
Pourquoi parles tu d'une tactique commerciale, ils utilisent cet indice pour décliner des produits d'apprentissage par exemple ? (je me suis fiée à ton résumé)
abelb
Messages : 35
Enregistré le : sam. 2 mars 2013 12:42

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par abelb » dim. 14 juin 2015 10:10

Bonjour,

Une vidéo intéressante sur les athlètes (avec exemple de la natation + référence à la morphologie)
https://www.ted.com/talks/david_epstein ... anguage=en
4nages
Messages : 326
Enregistré le : mar. 8 sept. 2009 17:20

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par 4nages » dim. 14 juin 2015 10:29

Cette vidéo met en lumière l'importance des surfaces d'appui en natation et particulièrement en crawl.

Si vous mettez des palmes et des plaquettes, vous allez très certainement devoir changer votre style de nage : votre nage sera plus ample, plus puissante mais corrélativement vous n'arriverez pas à battre des jambes et tourner les bras aussi vite que vous le feriez sans palmes, ni plaquettes (surtout à partir d'une certaine distance).

Un nageur qui a des surfaces d'appui supérieures à un autre nageur à taille relativement proche aura donc un style moins en fréquence et pourra avoir une nage plus ample: inversement, le nageur avec des surfaces d'appui moindres (comme Paul Newsome sur la vidéo) devra compenser ce manque de puissance par plus de fréquence. Souvenons-nous comment Janet Evans, avec son physique relativement frêle, a réussi à réaliser des records du monde qui sont restés imbattus pendant de très longues années grâce à une nage tout en fréquence.
Sheldor
Supporter
Supporter
Messages : 437
Enregistré le : sam. 22 oct. 2011 12:17
Localisation : Lyon

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par Sheldor » dim. 14 juin 2015 13:01

L'idée serait de montrer que l'augmentation de la fréquence doit être plus que proportionnelle à la diminution de la taille. Sinon, simplement dire qu'un nageur plus petit aura plus de mouvements n'est pas une grosse avancée. Ce serait intéressant à partir d'une étude chiffrée.
Là on va dire (au pif)que pour 15% de différence de taille(mains bras ), on a une différence de fréquence de 30%. Mais il faudrait un échantillon plus large, là il s'agit de deux cas choisis pour illustrer la vidéo.

Quoi qu'il en soit, je pense qu'il est intéressant de chercher à optimiser sa fréquence, dans un sens comme dans l'autre, mais que ce n'est pas la première chose à faire. Tout dépend de son niveau.
Zoul
Messages : 8
Enregistré le : dim. 14 juin 2015 10:35

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par Zoul » lun. 15 juin 2015 11:17

Je pense que l'indice du chimpanzé ( :lol: ) indique surtout si on peut espérer de bonnes performances en natation.

Il semble logique de devoir mouliner plus vite si on est plus petit que quelqu'un qui aura des effets leviers plus importants, pour atteindre le même résultat .
Ceci étant le plus grand pourra lui aussi augmenter sa fréquence et je ne comprendrais pas pourquoi il faudrait opposer amplitude et fréquence.

Si je compare mon fils qui n'est pas grand et un de ses copains de club, ils étaient au même niveau il y a 3 ans, le copain en question a beaucoup grandi et les performances comparées se sont creusées avec la différence de taille.

On peut sans doute compenser le physique jusqu'à un certain point en se fatiguant plus que les autres mais il vient un moment où ça ne suffit plus.

C'est un peu comme en sport de combat , un super lourd gagnera toujours contre un poids mouche ..

Ce qui serait intéressant ce serait d'avoir des abaques qui donnent la limite de performance possible (temps / distance) en fonction de son indice chimpanzé ça donnerait la marge de progression possible.
N_E_M_O
Supporter
Supporter
Messages : 269
Enregistré le : dim. 29 sept. 2013 22:57

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par N_E_M_O » lun. 15 juin 2015 13:38

Zoul a écrit : On peut sans doute compenser le physique jusqu'à un certain point en se fatiguant plus que les autres mais il vient un moment où ça ne suffit plus.
Oui, je suis d'accord avec toi. Mais on voit quand même des (relativement) petits qui tirent leur épingle du jeu au plus haut niveau. Mais ils ont forcément d'énormes qualités moins directement visible que la taille qui leurs permettent de compenser leur "handicap" (genre Sheila Taormina qui fait 1m60).

Mais tout ceci ne s'applique pas vraiment au commun des mortels. Peut-être qu'un petit ne pourra pas rivaliser avec les tout meilleur du monde, parce que par définition, ces mecs ont toutes les qualités. Mais ça ne l'empêchera pas d'être un excellent nageur très rapide.
Avatar du membre
Clafouti
Supporter
Supporter
Messages : 195
Enregistré le : mar. 19 août 2014 20:01
Localisation : Suisse

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par Clafouti » lun. 15 juin 2015 13:49

C'est un peu comme en sport de combat , un super lourd gagnera toujours contre un poids mouche ..
Non, c'est plus compliqué que ça. Comme l'a expliqué 4nages Janet Evans (1m65) a détenu des records du monde pendant 18 ans (battu par Laure Manaudou sur 400m) et beaucoup de grandes nageuses en taille et en talent se sont cassé les dents.
A travail égal, il vaut mieux être grand.

L'indice de chimpanzé, n'est qu'un seul des différents paramètre utilisé par Swimsmooth pour déterminer quel type de nageur vous êtes et pour vous fournir des pistes de progression.
Qu'en pensez-vous ? Est-ce que leur discours de dire qu'il n'y a pas un style unique de "bon crawl" vous parait intéressant ou est-ce que c'est juste une tactique commerciale pour les nains comme moi qui n'avancent pas :siffle: ?
Je suis assez d'accord pour dire qu'il n'y a pas un style unique de bon crawl. Les styles de Sun Yang et de Michael Phelps ne se ressemblent pas et je ne me permetrais pas de dire que l'un des deux nage mal.

Après, Swimsmooth n'est pas une oeuvre de charité. Ils font juste de leur mieux pour aider le plus grand nombre de personnes à trouver les bonnes pistes de progression pour améliorer leur nage. En fournissant des méthodes de qualité, ils feront plus de bénéfices, il n'y a pas de contradiction.
Je trouve leur approche plutot intéressante, mais je ne crois pas aux miracles.
Zoul
Messages : 8
Enregistré le : dim. 14 juin 2015 10:35

Re: Indic du chimpanzé : influence de la morphologie sur la

Message par Zoul » lun. 15 juin 2015 15:02

Je ne connaissais pas janet evans et je viens de regarder une vidéo ..
Force est de constater qu'on peut aller très vite même en étant petit , il faut que je revoie tout ce que je pensais ..
En revanche sa nage ne ressemble pas du tout à celle des autres compétiteurs et titrices ....

faut il en penser qu'on nous apprend tous à nager comme des grands , alors qu'on serait peut être plus efficaces en nageant différemment si on ne ressemble pas à un albatros ?

décidément, ce forum est une mine d'or ... ;--)
Répondre