Pas de temps d'arrêt en dos crawlé

Thèmes abordés : Apprentissage ou perfectionnement du crawl, de la brasse, du dos, du papillon, des départs, des virages...
Répondre
philille
Messages : 103
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 23:14
Niveau : niveau3 NPT
Localisation : lille

Pas de temps d'arrêt en dos crawlé

Message par philille » mar. 2 oct. 2018 20:11

C'est une nage que j'adore, rien que le départ, c'est sensationnel! et ça file vite,les jambes en dos, ça va tout seul, et puis tu t'allonges, tu t'allonges,tout droit, pas de problème de respiration, la tête ne bouge jamais, tranquille, c'est super! Aux fanions- quand il y en a- tu te retournes, culbute et -ah!- tu repars en dos, tu vois toute l'eau défiler devant toi, transparente...

Bon, pour la technique, mon coach m'a appris récemment quelque chose de très important: ne pas marquer de temps d'arrêt -AUCUN- pendant l'extension, enfoncer tout de suite la main, le bras dans l'eau; ça change pas mal pour la propulsion et j'ai l'impression que les appuis sont tout de suite là...A la limite, comme si on avançait en marche arrière...Ca donne une sensation de vitesse, pas forcément approuvée par le chrono!...
jb75020
Messages : 19
Enregistré le : ven. 27 juil. 2018 23:04

Re: Pas de temps d'arrêt en dos crawlé

Message par jb75020 » jeu. 11 oct. 2018 20:53

Pas de temps d'arrêt, le rêve :+ Moi aussi j'aime beaucoup cette nage mais malheureusement j'ai un temps d'arrêt quand ma main entre dans l'eau car je cherche mes appuis et prépare ma propulsion. En somme, je réfléchis et appréhende un peu... car je ressens parfois une douleur à l'épaule droite quand je pousse, même avec un fort roulis des épaules. C'est comme si le mouvement n'était pas naturel. Mais je te rejoins sur tout le reste : l'étirement sur le dos, les battements de jambes, tout ça est super agréable.
philille
Messages : 103
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 23:14
Niveau : niveau3 NPT
Localisation : lille

Re: Pas de temps d'arrêt en dos crawlé

Message par philille » jeu. 11 oct. 2018 22:26

Pour "attraper" le mouvement, faire des séries de dos à deux bras...Là, les bras s'enfoncent directement profond dans l'eau, puis quand ça devient automatique, tu passes à un bras successivement ...et alors les ailes du moulin ne s'arrêtent plus, ça s'enchaîne l'un après l'autre, tu décolles!
Répondre