Brasse "ondulée"

Thèmes abordés : Apprentissage ou perfectionnement du crawl, de la brasse, du dos, du papillon, des départs, des virages...
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2061
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Niveau : C9-N3
Localisation : Morbihan

Re: Brasse "ondulée"

Message par Aymar » mer. 10 avr. 2019 18:44

Après quelques séances je constate que la pratique de cette brasse un peu ondulée (en réalité avec la tête mobile) m’a fait progresser en papillon. Un bon éducatif finalement :+
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5598
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Re: Brasse "ondulée"

Message par Matthieu » sam. 13 avr. 2019 08:53

Pourquoi? Un meilleur placement du dos?
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2061
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Niveau : C9-N3
Localisation : Morbihan

Re: Brasse "ondulée"

Message par Aymar » sam. 13 avr. 2019 10:01

Matthieu a écrit :
sam. 13 avr. 2019 08:53
Pourquoi? Un meilleur placement du dos?
Dans le papillon, j’ai compris (ressenti) que c’est le tronc qui ondule (c’est peut-être le placement du dos dont tu parles), c’est à dire s’incline vers le bas puis vers le haut. Le reste du corps (jambes, bras, tête) permet de guider cette alternance, et naturellement d’assurer la propulsion . Pour que la nage globale soit fluide (donc moins fatiguante), il faut que les actions des bras, jambes et tête se fassent au bon moment, en coordination avec cette « alternance ».
Pour orienter le tronc vers le haut l’appui des bras doit être mené au bon moment, et pour la bascule c’est la tête qui s’incline.

Voilà pour ma vision un peu simpliste peut-être, mais mon manque de souplesse ne me donne pas de sensation « globale » d’ondulation du corps...

La brasse « ondulée » m’a permis de me concentrer sur mes sensations car elle est moins fatiguante que le pap. C’est en quelque sorte un éducatif pour le papillon. Et en particulier m’a fait ressentir le décalage entre l’abaissement de la tête et l’inclinaison du tronc qui suit. En gros le rôle de la tête dans la phase aérienne du pap ; l’anticipation de la tête dans le déclenchement de l’ondulation.

La meilleure coordination bras-jambes-tête m’aide a présent pour entretenir l’ondulation du tronc (ou du dos si tu préfères) en pap sans avoir à accentuer la traction des bras (donc fatigue) pour finir la longueur.

J’espère avoir été clair.
En fait sur les 4 nages je perçois l’importance d’une coordination (synchronisation) entre le mouvement du tronc (ondulation ou roulis) et le placement de l’appui. L’alternance des nages que je pratique pour ménager mes épaules est enrichissante...
Répondre