Piscine vs mer

Thèmes abordés : vos entraînements, planification, santé, nutrition, préparations physique et mentale, blessures...
Répondre
Philae
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 23 mars 2017 18:28

Piscine vs mer

Message par Philae » lun. 23 sept. 2019 10:51

Bonjour a tous,

Pour la 1ere fois de ma vie, j'ai pu nager tout l'été dans la mer, privilège d'avoir déménagé au Sud :))
A mon plus grand regret, depuis la semaine dernière, j'ai du retourner en piscine car l'eau de mer devient trop fraîche et surtout le temps devient plus instable.

Et à mon grand étonnement, depuis mon retour en piscine, je suis beaucoup moins facile dans ma natation.
Sur le papillon par exemple j'ai même du m'arrêter en plein milieu de certaines longueurs car je manquais d'air. Et sur la brasse et le crawl, je m'en sors, mais je suis plus épuisé. Seul le dos crawlé n'en est pas trop altéré.
En commençant en mer en fin de printemps, j'avais également rapidement trouvé ça plus facile, mais j'avais mis ça sur le compte de ma progression, étant donné que je fais également des entraînements techniques.

Pour mesurer les distances en mer, j'avais calculé mon nombre de mouvements moyens en piscine par longueur (pour chaque nage) et multiplié par le nombre de longueurs.
Ca ne fait pas nécessairement la même distance en mer, selon qu'on est porté ou pas par les vagues et les courants ou non (je nageais surtout perpendiculairement aux vagues, le long de la côte), mais en termes d'effort, j'imagine que c'est plus ou moins la même chose.

J'aimerai essayer de comprendre pourquoi je souffre plus en piscine, pour essayer de m'améliorer plus en piscine peut-être.
L'eau de piscine et ses produits chimiques offre t-elle plus de résistance que l'au de mer et son sel et ses courants?
Est-ce le fait de devoir changer de cap tous les 25/50m? Je pensais au contraire que c'était un avantage, car ça donnait une occasion supplémentaire de reprendre son souffle.
Autre explication?

Ou est-ce moi qui me fait des films, et je suis le seul à avoir remarqué ça?
Bref, y a t-il une façon différente de nager en mer et en piscine?

Merci pour vos retours,
Philae
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 289
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Petit poisson carré

Re: Piscine vs mer

Message par Tadanobu » lun. 23 sept. 2019 11:30

il y a plusieurs choses...
1) La différence de flottabilité entre l'eau de mer et la piscine, c'est pas anecdotique du tout ! Dans mon cas de "flotte-mal" la différence est très sensible, dans toutes les nages.
2) La piscine, c'est un milieu un peu plus fermé, pas forcément super aéré, et "mentalement" c'est pas pareil non plus. Je pense que ça joue pas mal aussi. Tout comme on pédale "moins fort" en home-trainer qu'en extérieur.
3) Ben oui, les virages, ça casse quand même le rythme... Bénéfique ou non sur la performance, ça dépend vraiment de son niveau (si on pousse avec une bonne coulée), mais c'est quand même "rupture du rythme" à chaque virage.
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2066
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Niveau : C9-N3
Localisation : Morbihan

Re: Piscine vs mer

Message par Aymar » lun. 23 sept. 2019 14:02

On se rend compte de l’influence du sel sur la flottabilité en nageant dans une piscine en eau de mer (pour ma part dans le 50m de Deauville). En eau de mer, en brasse il faut se redresser pour éviter de faire le ciseau en surface, le papillon est (un peu) plus facile, le crawl comme si on avait un pull buoy.
Par contre l’eau est plus calme en piscine, les vagues perturbent moins les sensations.
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 289
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Petit poisson carré

Re: Piscine vs mer

Message par Tadanobu » lun. 23 sept. 2019 16:23

Oui, je nage souvent à Dieppe avec un beau 50m extérieur, qui est "à moitié" eau de mer; on sent déjà la différence. "Le goût" de l'iode est faible, mais on sent déjà un petit plus en flottabilité, et "quelques secondes" (OK valeur assez subjective...) de moins au 100m.
Ayekoul
Messages : 193
Enregistré le : lun. 24 août 2015 11:33

Re: Piscine vs mer

Message par Ayekoul » lun. 23 sept. 2019 16:28

Ah je confirme, en mer avec la salinite meme moi je flotte. Donc pour l'horizontalite, meme pas a forcer
J'ose meme pas imaginer dans la Mer Morte, on filerait tous une rouste a Phelps :D
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2066
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Niveau : C9-N3
Localisation : Morbihan

Re: Piscine vs mer

Message par Aymar » lun. 23 sept. 2019 18:09

Ayekoul a écrit :
lun. 23 sept. 2019 16:28
J'ose meme pas imaginer dans la Mer Morte, on filerait tous une rouste a Phelps :D
Pas vraiment !
Je me suis baigné dans la mer morte, je n’ai pas pu y nager car l’eau est « corrosive » (ne pas ouvrir les yeux dans l’eau) et on flotte tellement qu’on est transformé en « culbuto « .
Avatar du membre
DERDER
Messages : 4
Enregistré le : sam. 13 juil. 2019 13:51
Niveau : débutant

Re: Piscine vs mer

Message par DERDER » lun. 23 sept. 2019 18:49

bonsoir
Même si un bassin chloré ne peut malheureusement pas recréer les véritables conditions d’eau libre, la piscine revêt bien des avantages, liés notamment à la technique de nage.

Quel que soit votre objectif, la technique de nage restera étroitement liée à votre succès.

De ce fait, améliorer vos mouvements et votre posture en piscine en vue d’une sortie en mer, sera un moyen ultra-efficace de profiter un maximum, une fois immergé en eaux naturelles.



Et puis, finalement, rien ne nous empêchera de recréer certaines conditions d’eau libre, artificiellement, en piscine :

• L’absence de repères : Nager les yeux fermés, sur de courtes distances, est un bon moyen d’améliorer sa capacité à nager droit sans aucun repère en eau libre. (exercice à éviter quand les lignes sont pleines à craquer !)

• La “respiration frontale” : vous pouvez vous entraîner à l’effectuer en bassin pour automatiser le mouvement plus facilement, sans les contraintes des vagues et remous.

• Les longues distances : n’hésitez pas à voir grand et à enchaîner bon nombre de longueurs sans trop de repos. N’hésitez pas non plus à prendre gourde et en-cas pour simuler un ravitaillement d’eau libre.

• La forte portance : Le sel et les combinaisons d'eau libre trouvent rarement leur place en piscine. Nager en pullbuoy peut être un bon moyen de recréer une forte flottabilité.

• La foule : compétiteur dans l’âme ? Pour vous familiariser avec les anicroches des pelotons de départ, choisissez des lignes d’eau bondées aux heures d’affluences (et n’oubliez pas votre constat amiable…).



Et, si vous n’en avez pas assez, préférez les piscines d’eau salée !
Miclio
Messages : 100
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2018 22:48

Re: Piscine vs mer

Message par Miclio » mar. 24 sept. 2019 15:57

J'aime bien nager en mer, le surplus de portance est vraiment plaisant.
Je ne suis pas un grand courageux je reste toujours près des côtes. Je ne trouve pas les petites houles et vagues gênantes en crawl.
Mon problème c'est toujours la vision. J'ai testé des techniques de triathlètes mais c'est toujours pas ça. Petit soucis de souplesse et tonus dans le rachis thoracique et lombaire.
Répondre