l'échauffement en compétition

Thèmes abordés : vos entraînements, planification, santé, nutrition, préparations physique et mentale, blessures...
Avatar du membre
andre
Supporter
Supporter
Messages : 759
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 20:11
Localisation : provence

l'échauffement en compétition

Message par andre » jeu. 19 déc. 2019 08:30

je voudrais participer à une compétition le 18 janvier
comme j'ésite je voudrais faire une séance comme si j'étais en course
dans la partie échauffement du site dans la deuxiéme série il y a:

12x50:
50 nc virage rapide
50 nc 10 derniers métres rapides
50 autre nage souple
puis 2x15 métres en sprint
est ce que le 2 x 15 en sprint doit etre fait 12 fois
merci de votre reponse
aymeric
Supporter
Supporter
Messages : 418
Enregistré le : mar. 10 nov. 2015 17:59
Niveau : patauge

Re: l'échauffement en compétition

Message par aymeric » jeu. 19 déc. 2019 10:11

je pense que le 2x15 est a faire 3 fois
le 12x50 est decoupe en 4x50 a faire 3 fois
fais 15m max, 10 souple
Avatar du membre
andre
Supporter
Supporter
Messages : 759
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 20:11
Localisation : provence

Re: l'échauffement en compétition

Message par andre » jeu. 19 déc. 2019 17:21

oui j'ais mal lus
c'est 12x50 dont 3 fois:
50 nc virage rapide
50 nc 10 derniers rapide
50 autre nage
2x15 en sprint
je vais finir par les comprendre ces series
merci aymeric
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5661
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Re: l'échauffement en compétition

Message par Matthieu » ven. 20 déc. 2019 08:19

Les 12x50 et les 2x15 sont deux parties différentes.
2x15m ne peut pas être compris parmi les 50m puisque cela fait 30 mètres
J'avais mis des espaces entre les différentes parties, je vais rajouter des tirets pour que ce soit plus clair.

Donc 2x15m à faire une seule fois. Ces deux fois 15 mètres sont à faire départs plongés à l'allure de la compétition.
Cet échauffement me paraît déjà assez intensif. Si tu débutes les compétitions, tu peux éventuellement faire un peu moins d'accélérations parmi les 50m.
Avatar du membre
portocéan
Messages : 263
Enregistré le : dim. 3 août 2014 20:15
Niveau : C9 faible
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: l'échauffement en compétition

Message par portocéan » ven. 20 déc. 2019 09:50

Je profite de la question d'André pour ajouter une question supplémentaire : est-ce utile ?

Ce que j'ai vécu : Échauffement (pour moi 300 à 400 m) et puis un laps de temps entre la fin de l'échauffement et la nage pouvant aller jusqu'à 2 heures !
Sans compter le cas où j'étais chrono ce qui interdit presque tout échauffement de dernière minute (petit bassin annexe quand il y en a un ou simples étirements ou moulinets de bras avant de monter sur le plot)...

Ce que j'ai vécu aussi (et je vis toujours), c'est l'exemple d' Hugues Duboscq qui ne se met jamais à l'eau avant une compétition. Dernièrement aux interclubs TC Régionaux, il a procédé à un long échauffement à sec à base surtout d'étirements.
Avatar du membre
aquacole
Supporter
Supporter
Messages : 1006
Enregistré le : lun. 22 sept. 2014 17:40
Localisation : Loiret

Re: l'échauffement en compétition

Message par aquacole » ven. 20 déc. 2019 14:41

L'échauffement est important.
Encore plus lorsqu'on vieillit.
Bien sur on a tous fait des super chronos sans échauffement et des temps pourris avec un échauffement soigné, mais de là à dire que c'est inutile. :siffle:
Dubosc s'échauffe peut-être à sec, mais il s'échauffe, et son échauffement personnalisé a certainement été élaboré par un tas de gens très qualifiés.
L'échauffement varie aussi selon l'heure de la course.
Il faut un réveil musculaire lorsqu'on nage tôt le matin (très fréquent pour les nageurs de demi fond dont je fais partie).
On ne passe pas du lit au bassin, on prend le temps de se réveiller, se nourrir, digérer, s'échauffer corps et esprit (si, si, ça compte aussi).
Pour moi environ 3 heures et 1000 à 1500 mètres.
Lorsqu'on a déjà nagé le matin, l'échauffement de l'après midi peut être bien moins long, mais à mon avis au moins 500 mètres.
Quelques mouvements à sec juste avant la chambre d'appel suffisent ensuite pour se tonifier.
Effectivement lorsqu'on est à la fois nageur et chronométreur les choses se compliquent, à chacun de trouver sa méthode, mais c'est difficile à concilier.
A signaler qu'il ne faut pas négliger la récupération après les courses, très importante elle aussi, surtout lorsqu'on doit enchaîner plusieurs épreuves ou plusieurs journées.
Faire du sport régulièrement permet de mourir en meilleure santé.
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2121
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Localisation : Morbihan

Re: l'échauffement en compétition

Message par Aymar » ven. 20 déc. 2019 17:01

L’échauffement dans l’eau est rarement facile à mettre en œuvre, car en général le bassin (même quand il y a un bassin d’échauffement séparé) est occupé par trop de nageurs pour pouvoir faire exactement ce que l’on veut. Nager en dos au milieu de brasseurs, tester quelques virages avec un mur encombré, essayer un ou deux plongeons... ce n’est pas simple. Et en plus c’est stressant. Alors que pour moi l’échauffement vise au contraire à me mettre à l’aise, retrouver les sensations, les appuis, bref ... déstresser. Et en attendant la course un complément d’échauffement à sec conviendra.

Et comme le dit aquacole, 5 min de récupération juste après la course en attendant la suivante.

Bonne complète !
Avatar du membre
andre
Supporter
Supporter
Messages : 759
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 20:11
Localisation : provence

Re: l'échauffement en compétition

Message par andre » ven. 20 déc. 2019 19:36

je vais faire un essais avec ce modéle
comme il lest écris c'est un exemple
je vais faire un essais puis j'adapterais selon
c'est vrai qu'en compétition pour l'échauffement c'est pas facile vus le bassin bondé
ce que je vais suivre à la lettre par contre c'est ce qui est expliquer:

d'abord une mobilisation musculaire en nage alternée puis en 4 nage
2eme l'approche progressive de la nage et vitesse de course
l'exemple que j'ai noté c'est pour un 50 m aprés j'adapterais selon ce qui est possible
mais bon pour l'instant c'est un essais

merci de vos conseils :+
Avatar du membre
portocéan
Messages : 263
Enregistré le : dim. 3 août 2014 20:15
Niveau : C9 faible
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: l'échauffement en compétition

Message par portocéan » sam. 21 déc. 2019 22:32

portocéan a écrit :
ven. 20 déc. 2019 09:50
Je profite de la question d'André pour ajouter une question supplémentaire : est-ce utile ?

Oui c'est vrai, c'était un peu provocateur... :D

En fait je pensais plutôt à : s'échauffer est-ce toujours efficace ?
L'idéal étant de pouvoir nager rapidement après l'échauffement.
Du genre : évacuation du bassin à - 15 min et épreuve dans la demi-heure qui suit ou au maximum une heure. Plus long j'en doute. Les exercices de mise "en chauffe" doivent avoir perdu de leur efficacité.
Rappel avec la course à pied sur route : les coureurs ont la possibilité de trottiner jusqu'au coup de pistolet. Le corps reste chaud, et comme l'épreuve relève de l'endurance... on a le temps de voir.
Pour le vélo (version cyclo) l'échauffement se fera tout seul dans les premiers km... à condition de mouliner d'abord sur des petits braquets.
Mais pour nager un 50 NL (donc à bloc) deux heures après l'échauffement officiel... je n'y crois pas trop. Reste donc le second (et ultime) échauffement... à sec !
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1693
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Re: l'échauffement en compétition

Message par Leela » sam. 21 déc. 2019 23:51

Pour rebondir sur les propos d'Aquacole.
Personnellement pour un 50m je préfère un échauffement à sec uniquement ou un échauffement dans l'eau assez bref. J'ai besoin de garder de l'influx.
Par contre pour le demi-fond ou le 4 nages, je suis d'accord il faut absolument un échauffement cardio-vasculaire, respiratoire et musculaire, dans l'eau. Même si la course est 1 ou 2h plus tard.
Répondre