Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Thèmes abordés : vos entraînements, planification, santé, nutrition, préparations physique et mentale, blessures...
Patachon
Messages : 2
Enregistré le : sam. 5 mars 2016 16:39

Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par Patachon » sam. 5 mars 2016 17:38

Bonjour, je viens sur le forum à la recherche d'expériences similaires ou de toute information qui pourrait nous aider à sortir de cette situation :
Ma fille a 11 ans et pratique la natation depuis plusieurs années (en Autriche).
Son niveau s'est amélioré au fil des ans et elle a maintenant d'excellents résultats en compétition.
Sa dernière compétition lui a permis de remporter 5 médailles d'or et une d'argent sur 6 courses engagées.
Elle en était super fière (et ses parents aussi évidemment ;--) ).
Seulement voilà, elle a un énorme problème de vertiges. Cela a commencé il y a un an. A plusieurs reprises, elle s'est plainte de vertige pendant l'entrainement. Au début nous ne nous sommes pas tellement inquiété, pensant que c'était de la fatigue.
Puis, pendant une compétition, elle a fait un malaise. Là, grosse angoisse...
Nous avons consulté tous les médecins imaginables pour trouver l'origine du souci. IRM, radio, prise de sang, Orl, ostéopathe. Rien. Nous n'avons rien trouvé. Toutes les causes classiques de vertige ont été écartées par les examens. Rien, ni de grave ni de bénin.
On nous a dit que cela finirait par partir comme c'est venu...

Cela fait maintenant une dizaine de mois. Il y a eu des mieux. Au début de l'année, nous avons même cru que c'était terminé. Les vertiges se faisant de plus en plus rare. Et puis depuis 3 mois, c'est reparti de plus belle. Il est presque devenu impossible de faire un entraînement correctement. Le mois dernier, 30 mn d'entrainement était le maximum.

Dernier épisode :
La semaine dernière, elle était inscrite à une compétition de niveau régional (Malgré ces difficultés à l'entraînement, elle obtient tout de même de bons temps qui lui permettent de se qualifier pour ce genre de compet).
Avant le week-end de l'épreuve, on nous a conseillé une personne (genre magnétiseur) qui se concentre sur la vertèbre atlas. Nous avons tenté (on en est là :triste: ).
Résultats incroyables! Trois jours d'entrainement sans le moindre vertige, et le jour de la compet, elle a tout rafflé.
On s'est encore dit que nous avions enfin trouvé la solution (déclic psychologique, sorcier vaudou???).

Et bien non. Cette semaine, retour à l'entraînement, et retour des maudits vertiges. Nous sommes hyper déçus. Notre fille a peur de devoir laisser tomber la compétition alors qu'elle adore ça. Les temps obtenus lors de cette compet l'on qualifiée pour une épreuve de niveau nationnal. Elle en est super heureuse, mais nous ne savons pas si c'est une bonne idée d'y prendre part. (Ce qui serait pour elle un crève-coeur) Nous sommes désolés pour elle, et nous nous interrogeons effectivement sur l'arrêt de la natation. Le problème, c'est que nous ne savons pas pourquoi elle devrait arrêter. Elle n'est pas fatiguée, elle a de super résultats qui sont extrêmement valorisants pour elle, et nous ne savons pas si une autre activité ne lui causerait pas exactement les même effets.
Donc arrêter le sport, jusqu'à quand ? abandonner tout ce qu'elle a investi jusque là au moment où ça paye? :triste: :triste:

Voilà, désolé si j'ai été long, mais j'ai essayé de résumer une période de presque un an et des heures de cogitation.

Est-ce que quelqu'un a déjà éprouvé, rencontré ou entendu parler de ce genre de problème?
Est-ce que cela est courrant chez les enfants qui font de la natation en club?
Si oui, j'accueile tout témoignage avec grand intérêt.

Merci donc par avance.
japhy
Supporter
Supporter
Messages : 528
Enregistré le : mer. 27 mai 2015 07:58

Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par japhy » sam. 5 mars 2016 18:25

Bonjour,

je n'y connais rien à l'ambiance des compètes ni même des entraînements en groupe compétition, mais ça ne pourrait pas "simplement" être dû à de petits moments d'anxiété, de peur de "rater" son épreuve ? Parfois les enfants se mettent la pression tout seuls, et parfois même ils ne s'en rendent pas compte !
Par exemple, il me semble que les gens qui ont un terrain susceptible aux malaises vagaux en font parfois sous le coup du stress (même s'il est positif !), des émotions etc...
Et sinon une question bête: elle ne fait pas des petites crises d'hypoglycémie tout simplement ? Là encore, à alimentation égale, certains sont plus sensibles que d'autres !

Je vous souhaite que tout s'arrange en tout cas !
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1701
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par Leela » sam. 5 mars 2016 19:13

Oui, j'y pensais aussi. Est-ce qu'elle mange assez ? A son âge et vu son activité physique ses besoins sont... très importants !
Ca m'est arrivé à une époque, j'étais déjà adulte, je faisais souvent des "chutes de tension" ou des vertiges une heure après un effort (pas forcément de la natation). Après avoir discuté avec un coach sportif, je me suis rendu compte que je ne mangeais pas assez par rapport à mes besoins... j'ai augmenté mes apports et je prends une boisson de l'effort et cela a complètement disparu.
Avatar du membre
aquacole
Supporter
Supporter
Messages : 1016
Enregistré le : lun. 22 sept. 2014 17:40
Localisation : Loiret

Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par aquacole » sam. 5 mars 2016 19:51

Désolée de poser une question désagréable, mais fait-elle réellement tout cela totalement par plaisir personnel, ou veut-elle faire plaisir à maman, papa, l'entraîneur, le petit frère ou la grande soeur. Ou égaler une cousine, une copine ?
Ou peur de gagner, ou envie de retrouver plus de temps pour jouer, voir les copains ?
N'aurait-elle pas inconsciemment envie d'arrêter, ou simplement ralentir, et n'oserait pas le dire. Son corps le ferait alors à sa place.
Je crois qu'il ne faut pas ignorer cette possibilité.
Ou effectivement besoin de manger plus, ou mieux.
Des carences ? C'est l'âge de la puberté, très éprouvante.
Ou besoin de repos supplémentaire.
Effectivement il faut identifier l'origine de ces malaises, d'autant plus qu'elle doit maintenant les appréhender, ce qui risque justement d'en provoquer.
Je vous souhaite de trouver la solution au plus vite.
Faire du sport régulièrement permet de mourir en meilleure santé.
Swimforgood
Supporter
Supporter
Messages : 124
Enregistré le : lun. 11 août 2014 17:21

Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par Swimforgood » sam. 5 mars 2016 20:00

Autre piste qui m'est arrivé récemment, le "mal de terre" !

oui, après avoir intensifié l'entraînement et avoir dédié certains séances complètes à la culbute, je chancelais dans les couloirs (hors de l'eau). J'ai même penser que c'était le comble du nageur... et que j'allais devoir arrêter temporairement ou diminuer la dose (5 à 6 fois dans la semaine). C'est passé en franchissant je pense un pallier physiologique et technique.

après, et je fais un hs là, pour moi c'est comme les crampes, susceptibles de revenir si l'effort ou l'exercice que j'impose à mon corps excède sa capacité du moment.
Patachon
Messages : 2
Enregistré le : sam. 5 mars 2016 16:39

Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par Patachon » dim. 13 mars 2016 21:16

Merci pour vos réponses. Pour ce qui est de l'alimentation, c'est une piste effectivement, mais ma fille s'alimente toujours avant et surtout pendant, grâce à des boissons énergétiques conseillées par le club. On ne peut rien exclure mais on est déjà assez vigilent là dessus.
Pour ce qui est du "mal de terre", les vertiges se déclanchent toujours dans l'eau. Jamais après être sortie de la piscine. Il y a deux semaines, cela a commencé après 5mn (en général c'est 30mn).

Pour l'anxiété, là c'est très difficile à dire. D'après ce que je ressens, ma fille gère super-bien le stress. Elle a l'air très détendue pendant les compétes alors que j'ai vu quelques-unes de ses camarades pleurer pour des bêtises à cause de la nervosité. Notre fille s'amuse, rigole, fait des blagues, part dès que possible avec ses copines pour jouer...

Après c'est dur à deviner. Je reprécise que nous voyons depuis maintenant trois semaines un "spécialiste" de la vertèbre Atlas. On nous l'avait conseillé en nous disant qu'il faisait des miracles. Je suis totalement cartésien, et après avoir vu ce qu'il faisait, je me suis dis que nous perdions notre temps (et qu'il gagnait notre argent).
Depuis ce nouveau "traitement", les vertiges n'ont pas complètement disparu, mais presque...depuis une semaine.
Donc (puisqu'il n'y a aucune chance que les manipulations (à distance) du bonhomme y soient pour quelque chose), j'envisage de plus en plus une cause psychosomatique. Le pouvoir de persuasion ou de suggestion peut expliquer alors la réponse positive à des séances que l'on pourrait comparer à de la sofrologie.

Aquacole, pas de soucis avec tes questions. Je me les pose aussi. Maintenant je peux t'affirmer que nous ne mettons pas la pression pour qu'il y ai toujours plus de résultats et de compétitions. C'est même le contraire. À chaque fois que l'on nous a proposé de rajouter des séances d'entrainement, nous avons trainé avant d'accepter. Maintenant encore on nous propose de faire passer notre fille dans un centre d'entraînement pour sportifs de haut-niveau. C'est le rêve de beaucoup d'enfants du club (et de mamans), mais nous ne voulons pas. Les vertiges ne sont pas résolus, et elle passe assez de temps comme ça à la piscine pour l'instant.
Elle est toujours très contente lorsqu'elle est qualifiée pour une nouvelle compétition. Pas besoin de la pousser.

Maintenant pour répondre à ton interrogation sur les motivations profondes d'un enfant. Je crois qu'il est un peu utopique d'attendre que les enfants ne fassent les choses uniquement pour eux-même sans tenir compte du regard des autres. Je pense qu'effectivement, elle doit tirer un grand plaisir de voir que toute la famille et les copines sont admiratives devant ses résultats. Les adultes fonctionnent aussi comme cela je crois.
Lui faire arrêter la compétition reviendrait peut-être à le faire contre elle. Je ne suis pas sûr que cela ne serait pas un énorme risque à prendre par rapport à la construction de son identité juste avant d'entrer dans l'adolescence. Je suis ravi que ma fille fasse de la natation en club car elle est constamment en relation avec des adultes bienveillants et des copines qui partagent la même passion. Les résultats c'est autre chose. La stabilité et les compétences sociales qu'elle y développe sont par contre drôlement précieux à mon sens.

Merci pour vos réponses.
Je prends tout commentaire avec intérêt.
Camille Tht
Messages : 2
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2018 03:15

Re: Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par Camille Tht » jeu. 18 janv. 2018 03:26

Bonjour, je vois que cet article date de 2016, mais je tente ma chance.

Je suis une québécoise de 25 ans et j'ai éprouvé les mêmes situations que votre fille il y a un peu plus d'un an.

De 11 à 18 ans, j'ai fait de la nage synchronisée de haut niveau (international) sans aucun problème de vertiges. Me voilà ensuite à 23 ans, je veux reprendre l'entraînement par amour du sport et je suis bloquée par des vertiges/étourdissements/nausées.

La première manifestation était pendant l'été 2016. Rien de majeur.
Ça a ensuite dégénéré au point où en décembre, après un entraînement, je passais 24-36 heures avec des étourdissements/nausées jusqu'à en vomir plusieurs fois. Les 2 joirs suivants, je n'avais plus de vertiges mais je ne me sentais encore pas bien. Jour 4, ça va mieux, je retourne à l'entraînement et ça recommence.

Observation: pendant les moment de crises où ça tournait autour de moi, j'ai filmé mes yeux qui bougeaient frénétiquement sans que je puisse les contrôler.

J'ai vu deux médecins, un ORL, un physio spécialisé en vertiges positionnels... Aucune solution qui fonctionne. L'ORL m'a diagnostiquée avec ma maladie Ménière et m'a dit que c'était incurable. Pourtant, depuis que j'ai quitté l'entraînement il y a un an, je n'ai eu aucun symptôme. Ceci porte à croire que c'est directement relié aux activités en piscine.

De votre côté, avez-vous trouvé une solution?

Merci!
Goutte2Soleil
Messages : 13
Enregistré le : mer. 10 janv. 2018 20:35

Re: Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par Goutte2Soleil » jeu. 18 janv. 2018 10:59

Bonjour,
S'il n'y a rien de physique chez votre championne, c'est peut-être quelque chose de psychologique. Vous dites qu'elle gère bien son stress. Je dirais plutôt qu'elle donne les signes extérieurs qu'elle gère bien son stress. Il se peut qu'elle surcompense pour ne pas le ressentir, mais qu'il soit bien là. Je dis cela parce que, si j'ai bien compris, les symptômes semblent disparaître pendant les compétitions. Il se peut qu'elle se mette une pression de dingue pendant les entraînements sans s'en rendre consciemment compte.
Je pense que vous pourriez vous renseigner sur la méditation pour qu'elle en fasse un peu tous les jours. La méditation baisse globalement le niveau de stress. Vous pourriez également l'emmener chez un(e) hypnothérapeute qui pourra l'aider à savoir ce qui se passe en elle pendant les entraînements. Ainsi, si elle se met inconsciemment en stress et pression pour s'améliorer, il pourra l'aider à s'entraîner de manière plus détendue.
De plus, comme elle est très bonne, il se peut que l'entraîneur mise sur elle. Même s'il n'en parle pas et n'exerce aucune pression sur elle, elle le ressent et cela peut la stresser. Tout comme la peur de décevoir l'entourage : vous, la famille au sens large, l'entraîneur, ses copines...
Voilà quelques pistes. En espérant que çà vous aide. G2S.
Avatar du membre
portocéan
Messages : 270
Enregistré le : dim. 3 août 2014 20:15
Niveau : C9 faible
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par portocéan » jeu. 18 janv. 2018 16:20

Camille Tht a écrit :
jeu. 18 janv. 2018 03:26
Bonjour, je vois que cet article date de 2016, mais je tente ma chance.

Je suis une québécoise de 25 ans et j'ai éprouvé les mêmes situations que votre fille il y a un peu plus d'un an.

De 11 à 18 ans, j'ai fait de la nage synchronisée de haut niveau (international) sans aucun problème de vertiges. Me voilà ensuite à 23 ans, je veux reprendre l'entraînement par amour du sport et je suis bloquée par des vertiges/étourdissements/nausées.

La première manifestation était pendant l'été 2016. Rien de majeur.
Ça a ensuite dégénéré au point où en décembre, après un entraînement, je passais 24-36 heures avec des étourdissements/nausées jusqu'à en vomir plusieurs fois. Les 2 joirs suivants, je n'avais plus de vertiges mais je ne me sentais encore pas bien. Jour 4, ça va mieux, je retourne à l'entraînement et ça recommence.

Observation: pendant les moment de crises où ça tournait autour de moi, j'ai filmé mes yeux qui bougeaient frénétiquement sans que je puisse les contrôler.

J'ai vu deux médecins, un ORL, un physio spécialisé en vertiges positionnels... Aucune solution qui fonctionne. L'ORL m'a diagnostiquée avec ma maladie Ménière et m'a dit que c'était incurable. Pourtant, depuis que j'ai quitté l'entraînement il y a un an, je n'ai eu aucun symptôme. Ceci porte à croire que c'est directement relié aux activités en piscine.

De votre côté, avez-vous trouvé une solution?

Merci!
Bonjour Camille,

Mènière je connais... :D j'ai été diagnostiqué syndrome de Ménière à 51 ans par La Riboisière à Paris... vertiges, nausées, vomissements... j'ai tout connu. Mes crises pouvaient durer de 1 h à 3 ou 4 heures... il est évident que le stress est souvent à la source de ce problème. J'ai donc géré cela jusqu'à la retraite. Aujourd'hui à 68 ans, je n'ai plus de crises... mais mon audition sur l'oreille droite s'est détériorée de 50%... que je compense par une prothèse auditive...
Alors si tes vertiges ne surgissent qu'après une séance de natation, je pense qu'il s'agit plutôt de vertiges positionnels et non pas la maladie de Ménière... as-tu déjà vu un kiné spécialiste en rééducation vestibulaire ?

Bon courage...
Camille Tht
Messages : 2
Enregistré le : jeu. 18 janv. 2018 03:15

Re: Vertiges chroniques à l'entraînement chez une enfant de 11 ans

Message par Camille Tht » jeu. 18 janv. 2018 20:03

Merci!

Oui j'ai vu un spécialiste, mais il semblait hésitant à penser que c'est positionnel vu la durée de mes crises (plusieurs heures voir jours).

Je cherche encore!
Répondre