Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Thèmes abordés : vos entraînements, planification, santé, nutrition, préparations physique et mentale, blessures...
Répondre
tomtom63
Messages : 1
Enregistré le : dim. 26 févr. 2017 15:57

Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Message par tomtom63 » dim. 26 févr. 2017 16:13

Bonjour à tous,

Etant étudiant dans le domaine de la préparation physique, je me suis récemment poser une question concernant l'association du cross-fit et de la natation. Je me suis demander si on pouvais associer les deux pour pouvoir travailler la résistance au lactique. Je m'explique, généralement lorsqu'on travaille le lactique en natation on réalise des distance inférieure ou égale à 400m en fractionner. Ma question se porte sur la suivante : Peut on travailler la capacité de résistance au lactique en associant des exercices de cross fit dans la série lactique. Par exemple : réaliser 4x50 a fond avec X série de X pompes, squat ou autre entre chaque 50m.
Est ce qu'on peut parler d'un développement de la capacité de résistance au lactique en associant ces types d'exercices ou il vaut mieux les laisser de coter et se concentrer uniquement dans l'eau ?

De plus j'ai trouver quelques exemples d'entrainement associant cross-fit et natation. Je me suis demander quel était l’intérêt de faire ce type d'exercice.
Si vous pouvez m’éclaircir d'avantage sur ce sujet la.
Merci de vos réponses.


Voir l’image
Screenshot_4.png
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1665
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Message par Leela » dim. 26 févr. 2017 23:45

Je pense que dans ton exemple, il s'agit d'ajouter une "épreuve" aquatique à une séance de cross fit. Il n'y a pas d'intérêt en tant que tel sinon de varier les plaisirs ou la difficulté pour le pratiquant de crossfit qui se veut être un athlète "complet". En tout cas ce n'est certainement pas un entraînement destiné à des nageurs.
aymeric
Supporter
Supporter
Messages : 408
Enregistré le : mar. 10 nov. 2015 17:59
Niveau : patauge

Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Message par aymeric » lun. 27 févr. 2017 13:28

je ne vais pas parler de résistance au lactique puisque je ne sais pas ce que c'est. ;)
Comme le dit Leela, avec autant de répétition hors de l'eau il y a peu de chance que cela s'adresse à des nageurs.
On va utiliser ce genre de travail plus sur du sprint, pour avoir une fatigue musculaire plus importante du au cross fit et une recherche de maintien de la vitesse par la technique et la posture malgré cette fatigue musculaire
kriska
Supporter
Supporter
Messages : 126
Enregistré le : lun. 5 août 2013 10:25
Contact :

Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Message par kriska » mar. 28 févr. 2017 18:46

Le seul travail que j'ai expérimenté et qui me semble pas mal en alternance travail au sec et dans l'eau est le travail des départs.
En gros, série de squat avec des poids (kettlebell, haltère) ou squat jump puis tu montes sur le plot et tu pars sur un 15m max en bossant surtout la coulée, tu finis en récupération active tranquille et tu recommences après avoir récupéré suffisamment. Le lactique va monter mais ce n'est pas un travail lactique au pur sens du terme et pas le plus efficace pour bosser ça.

Pour ta série de crossfit, la première série utilise la natation comme il aurait pu mettre du rameur ou de la course à pied. Le but est plutôt de faire monter le cardio et de préfatiguer l'organisme (jambe et surtout bras) avant la suite.
La seconde série est plus intéressante pour le coup car le travail en apnée devrait faire monter les lactates ce qui impactera d'autant plus les 50 squat. Après pour progresser en natation je ne suis pas sûr que ce soit forcément l'idéal et productif.
J'ai déjà fait ce genre de série, 20 squat à vide puis 50m quasi "max" recommencé plusieurs fois sans récup et j'ai des doutes sur l'efficacité, sauf en ce qui concerne le travail du mental :mrgreen:.
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5645
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Message par Matthieu » mer. 1 mars 2017 10:34

Je suis un peu surpris que l'on te parle de résistance au lactique dans une formation aujourd'hui.

A ma connaissance, la production de lactates (et non lactique) n'est pas un problème mais est au contraire indispensable à la poursuite de l'activité musculaire.
Cette production permet de maintenir la concentration des enzymes qui participent à la glycolyse (dégradation du sucre pour produire de l'énergie) et évite l'augmentation de l'acidité (c'est une sorte de système tampon).

J'avais écrit deux articles sur le sujet :
http://www.natationpourtous.com/entrain ... lieres.php
http://www.natationpourtous.com/entrain ... iennes.php

Globalement, associer natation et préparation physique en alternant les séries est ludique et permet de varier l'entraînement.
Mais le gros problème est la dégradation de la technique.
kriska
Supporter
Supporter
Messages : 126
Enregistré le : lun. 5 août 2013 10:25
Contact :

Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Message par kriska » lun. 6 mars 2017 16:10

Je pense qu'il s'agit juste d'une simplification de language et qu'il a voulu parler de résistance à l'acidose et donc aux ions H+ par la même occasion.
Néanmoins pour améliorer sa tolérance à l'acidose, il va falloir faire un travail qui métabolise une quantité importante d'acide lactique.
Donc c'est fréquent d'entendre que l'on parle de travail en résistance lactique pour désigner un travail qui va produire de l'acide lactique, c'est-à-dire lactate + ion H+, afin d'apprendre à travailller en acidose mais c'est plus long à dire :lol:.
Damienru
Messages : 5
Enregistré le : lun. 3 avr. 2017 07:57

Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Message par Damienru » mar. 4 avr. 2017 07:07

Matthieu a écrit : Globalement, associer natation et préparation physique en alternant les séries est ludique et permet de varier l'entraînement.
Mais le gros problème est la dégradation de la technique.
Je fais du Triathlon avec une bonne partie de Natation, mais également du Crossfit/HIIT + Escalade/Streetworkout.
Serait-il possible d'apporter plus d'information sur ta dernière phrase ?
Le problème ne serait pas plutôt sur une bonne organisation? et d'être totalement focus sur ces entraînements ?
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5645
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Travail de résistance au lactique en associant Crossfit et natation

Message par Matthieu » mar. 4 avr. 2017 10:14

kriska a écrit :Donc c'est fréquent d'entendre que l'on parle de travail en résistance lactique pour désigner un travail qui va produire de l'acide lactique, c'est-à-dire lactate + ion H+, afin d'apprendre à travailller en acidose mais c'est plus long à dire :lol:.
Euh non désolé, ce n'est pas exact.
La production de lactate empêche justement l'accumulation d'ions H+. Le lactate est produit à partir du pyruvate et d'un ion H+
A ma connaissance, il n'y a plus rien qui indique aujourd'hui que la raison principale qui empêche un sportif d'arrêter son effort est l'augmentation de l'acidité ou quelque chose comme ça. Ce sont en fait des données très anciennes.
Damienru a écrit : Serait-il possible d'apporter plus d'information sur ta dernière phrase ?
Le problème ne serait pas plutôt sur une bonne organisation? et d'être totalement focus sur ces entraînements ?
Le problème se pose beaucoup si l'on enchaîne ces deux activités.
Etre focus ne peut pas forcément se décider. Encore faut-il ne pas avoir accumulé trop de fatigue physique et mentale pour le faire.
Mais il n'y a pas de réponse toute faite, il faut réfléchir à cela selon les objectifs de la séance de natation et de celles des autres activités. Quelle séance va demander le plus de ressources physiques, le plus de ressources mentales, etc. ?
Répondre