Série spécifique triathlon

Thèmes abordés : vos entraînements, planification, santé, nutrition, préparations physique et mentale, blessures...
Répondre
stephaneT
Messages : 17
Enregistré le : ven. 11 mai 2018 16:40

Série spécifique triathlon

Message par stephaneT » jeu. 9 mai 2019 10:22

Bonjour à tous, j'ai participé dimanche dernier à mon premier triathlon - un M- et j'ai par là même découvert la natation en eau libre ainsi que la nage en combinaison. Mon questionnement ne repose pas sur l'opportunité de découvrir tout ça le jour de la compétition... ( :roll: :oops: ), mais bel et bien de mon ressenti sur cette nage et vos propositions pour améliorer cette nage en compétition.
Tout d'abord je sors de l'eau au tapis de chrono en tout juste 28min50 pour un peu plus de 1600 m à ma montre, soit une allure moyenne de 1'48/100m ce qui correspond je pense à mon niveau.
Je me teste régulièrement sur 400 m et 1000 m en piscine et au dernier pointage, j'avais nagé le 400 en 6'24. Je découvrais l'eau libre, le gap ne me parait pas invraisemblable.
A ma montre, ma trace est plutôt rectiligne sauf à deux endroits où je me suis laissé entraîné un peu trop à l'intérieur et j'ai rectifié mon cap. Des 1500 m prévus, j'en ai nagé 1600..., 1 min 30 au moins de perdu.
De ce que je retiens de cette première compétition, c'est mon départ au troisième rang et la relative facilité avec laquelle j'ai réussi à nager sans être vraiment gêné par le monde autour de moi et les immanquables coups - mais c'est resté sage-. Une nage en combi un peu embarrassante tant il me parait dure de pousser sur les jambes avec ces flotteurs... Et enfin une impression de gestion de l'allure qui me reste un peu en travers de la gorge avec le sentiment d'en avoir trop gardé sous le pied.

Après ce préambule, je passe à l'objet de ce sujet et à mon questionnement : comment, selon vous, améliorer ma nage spécifique (donc dans l'optique de nager 1500 m en eau libre) lorsque je fais mes séries en piscine ? J'ai déjà commencé à intégrer du crawl polo dans des séries du type 4 à 8 *50 avec 25 départ coulée, cr polo sur 15 m et fin de longueur sans respirer, retour sur 25 bien nagé mais en restant puissant sur les appuis. Récup intégrale.
Je pense que c'est pas mal pour simuler les départ mais il manque le travail de navigation propre à l'eau libre. D'où l'idée d'intégrer une respiration "devant" après 2*3tps nagés normalement. Donc , 1 2 3, respi côté, 1 2 3, respi côté, 1 2 respi devant, 1 2 3 respi côté, etc etc... Comment vous intégreriez cette nage dans une série ? Et sous quelle forme ? Sur des 100 m ? Des 200 ? Au contraire sur du long tout doux en endurance (genre 500, 800, 1000 ) ?

Merci d'avance de me dire comment vous faites, vous, pour vous préparer spécifiquement en piscine. (Les séances en eau libre sont prévues, mais moins faciles à mettre en oeuvre pour moi pour le moment).
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 276
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Petit poisson carré

Re: Série spécifique triathlon

Message par Tadanobu » jeu. 9 mai 2019 12:25

Etant donné que tu es "tout frais sorti de l'eau", tu dois avoir certaines réponses, ou au moins être capable de mieux cibler les questions à se poser :lol:

- Premièrement, sur l'aspect purement "matériel". On a pas tous les mêmes besoins en combi. Il faut noter aussi qu'avant d'être "parfait" dans sa combi, même si c'est le bon modèle à la bonne taille, il faut plusieurs sorties: pour la positionner au mieux de son corps et ses besoins, et pour adapter ou ne pas adapter ses gestes. Un centimètre plus haute ou plus basse sous l'épaule, ça fait une différence énorme de ressenti. Et parfois, c'est une combi qui semble "bizarre" (trop de flottaison, équilibre très différent) qu'on fait les meilleurs temps.

- Deuxièmement, tu as fait une "bonne" course en nata si tu as l'impression d'en avoir gardé un peu sous le pied. Sortir 30s ou 1 minute plus vite de l'eau, si on est "entamé" sur les 5 premiers kilomètres à vélo, c'est pas rentable (à part dans les courses à drafting évidemment). Après, temps "normal", impression de relative facilité, distance et trajectoire pas mal négocié, ça va.

- Troisièmement, évidemment ce qui est spécifique c'est de regarder et s'orienter, et là c'est ton ressenti qui est déterminant: as tu l'impression d'avoir pas assez regardé, trop regardé, facilement ou pas facilement... la flottaison de la combi facilite énormément le geste, et il faut être capable de regarder régulièrement mais aussi irrégulièrement. Donc avoir l'habitude de "forcer" le regard, c'est comme le vélo quand tu baisses la tête le plus possible et regarde "au ras des orbites". A mon avis, pas besoin d'en faire des séances entières... C'est un geste qui une fois qu'on l'a bien "calé" dans son timing, l'essentiel est d'arriver à le faire dans un confort relatif, en arrivant à regarder rapidement mais en voyant "pour de vrai". J'ajoute que quand on fait le geste en piscine, il faut évidemment regarder un truc précis et pas juste lever la tête pour dire qu'on a levé la tête. Je dirais qu'il faut plus traiter ça comme un éducatif que comme une série.

- Il faut aussi arriver à lever moins la tête: tu t'es bien orienté et tu es censé être dans le cap et tu as confiance dans la rectitude de ta nage => pas besoin de regarder tout de suite. Tu as pris les pieds de quelqu'un => regarder ce qui se passe autour de toi sous l'eau est aussi un indicateur.
Si tu arrives à lever la tête facile et sans être ralenti, pas de souci pour regarder souvent, si le mouvement te semble dur (parfois sur un 1500 à la fin t'en as déjà un peu marre de regarder) il faut essayer de regarder moins. Commencer le vélo avec les épaules et la nuque raide, c'est jamais bon signe.
Y'a deux écoles pour regarder (et évidemment toutes les nuances de gris...) soit tu lèves juste les yeux au-dessus de l'eau avant de faire une respi latérale normale; soit tu lèves davantage la tête en commençant à respirer plus tôt. En théorie, c'est moins bien, en pratique des fois si tu as un bon appui et un bon rythme, avec la grosse flottabilité ça sort quasi tout seul.
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1617
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Re: Série spécifique triathlon

Message par Leela » ven. 10 mai 2019 08:46

Bravo pour ta performance.
Je n'ai pas beaucoup d'expérience en eau libre mais ce que j'en ai retenu (et notamment en mer) c'est qu'il faut s'adapter à des conditions qui, contrairement à la natation de course en bassin, ne sont pas prévisibles.
Il ne me semble pas très productif de chercher à préparer cela en piscine, à part peut-être un peu de crawl WP ou d'éducatif du chien de temps en temps pour apprendre à ne pas perdre ses appuis avec une position de tête relevée. D'autant plus que le temps que tu perds à respirer + regarder ne te pénalisera pas tant que ça (tout le monde a les mêmes contraintes mais l'expérience fait la différence). Par contre tu peux chercher à bien travailler hors de l'eau ta mobilité des épaules/thorax pour préserver tes cervicales.
stephaneT
Messages : 17
Enregistré le : ven. 11 mai 2018 16:40

Re: Série spécifique triathlon

Message par stephaneT » ven. 10 mai 2019 16:59

Leela a écrit :
ven. 10 mai 2019 08:46
Bravo pour ta performance.
. Par contre tu peux chercher à bien travailler hors de l'eau ta mobilité des épaules/thorax pour préserver tes cervicales.

Merci ! :) ;)

Ça m’intéresse, ce passage. Comment tu vois ça ?

Et bonne idée pour le grand chien aussi, notre coach au club nous a fait faire des exercices dans ce sens lundi dernier.
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1617
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Re: Série spécifique triathlon

Message par Leela » sam. 11 mai 2019 00:26

ouh la il y a plein d'exercices... j'aime bien ceux que conseille Christophe Carrio pour entretenir sa mobilité dans ses livres et dans ses vidéos (recherche sur you tube).
Manutls
Messages : 43
Enregistré le : jeu. 14 déc. 2017 14:38

Re: Série spécifique triathlon

Message par Manutls » mar. 28 mai 2019 11:11

stephaneT a écrit :
jeu. 9 mai 2019 10:22
...Une nage en combi un peu embarrassante tant il me parait dure de pousser sur les jambes avec ces flotteurs...
Sur ce point, je peux te donner mon avis en tant que triathlete très amateur.
En effet, j'ai souvent la même impression lors de mes premières nages en combi en eau libre, cette sensation d'avoir les jambes "hors de l'eau" et inéfficaces. C'est tout simplement dû à la meilleure flotabilité en combi. On t'apprend en piscine à avoir le regard vers le fond du basin pour mieux équilibrer ton corps et ne pas avoir les jambes qui coulent. En combi, il faut s'adapter et ne pas hésiter à relever le regard (plus vers l'avant) pour compenser cet excès de flotabilité des jambes.
Bref, plusieurs petits réglages à intégrer et à travailler lors de séances d'entrainement en eau libre.
stephaneT
Messages : 17
Enregistré le : ven. 11 mai 2018 16:40

Re: Série spécifique triathlon

Message par stephaneT » mar. 28 mai 2019 18:01

Merci pour le tuyau @manutls ! :+
Je vais y penser sur ma prochaine nat, ça me permettra de prendre plus facilement les pieds -ce que je n'avais pas réussi à faire lors du premier...
Répondre