Stagnation en compétition

Thèmes abordés : tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs...
Oldswimmer
Supporter
Supporter
Messages : 2201
Enregistré le : ven. 8 oct. 2010 15:34
Niveau : UP and DOWN
Localisation : Pyrénées Orientales

Re: Stagnation en compétition

Message par Oldswimmer » ven. 22 mars 2019 16:47

bonjour,
Je pense d'abord que tu t'entraine un peu trop par rapport à ton age et ton niveau de natation. Je ne pense pas meme si tu en as l'impression que tu ais le temps de récupérer réellement entre deux séances. La natation est une discipline qui bouffe énormément d'énergie.
A ma reprise de natation, lorsque jai voulu augmenter un peu ma vitesse, j'ai travaillé sur des distances très courtes (8*25 avec un temps de récupération de 20 s) en essayant de pousser un peu plus que d'ordinaire car j'avais tendance comme toi à rester dans un rythme de confort...
Peu à peu, j'ai augmenté la distance, en faisant des séances de 8*50 avec un temps de repos de 30 s. Puis je suis redescendu sur les 8* 25 en réduisant le temps de repos. Et on repasse sur le 50. Peu à peu j'ai ajouté deux à trois 100 m en essayant de tenir le meme rythme que pendant mes fractionnés. Le but étant sur de très courtes distantes de garder la nage la plus propre possible. Cela a payé très vite. A raison de 2 ou trois entrainements par semaine (2000 m à 2500 m maximum), mon chrono est vite tombé. Par la suite j'avais augmenté un peu le nombre de fractionnés mais sans tomber dans l'excès. Il me parait aussi essentielle de garder du temps pour travailler sur les quatre nages. Les acquis dans une nage pouvant se reporter sur une autre.
A plus de cinquante ans, on ne peut pas s'entrainer comme les jeunes. Il faut vraiment tenir compte de ce facteur, aussi en forme que l'on soit. Des fractionnés trop importants ne vont rien apporter si ce n'est de faire dégrader sa nage.
Gare à la blessure du à trop de nage. S'arreter pendant plusieurs semaines peut te faire perdre très vite ta forme physique. Et la reprise devient de plus en plus difficile à mesure de l'avancée en age.
(j'en bave en ce moment après près de trois ans sans rien faire... :siffle: )
H2O
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1623
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Re: Stagnation en compétition

Message par Leela » sam. 23 mars 2019 13:03

Tout à fait d'accord avec Oldswimmer. 6 séances par semaine c'est beaucoup, surtout si elles se ressemblent toutes.
Ensuite je réagis à ce que tu dis des séries avec allure 400 / Allure 800. Ce n'est pas ça qui t'apprendra à nager vite sur 100m et à savoir varier ton allure.

Il faut apprendre à nager plus vite sur des distances courtes, apprendre à accélérer et décélérer, à varier l'amplitude et/ou la fréquence des mouvements, trouver une nage économique mais efficace, tout en se chronométrant... Et cela se fait sur des 15, 20, 25 ou max 50m. Ensuite tu apprendras à répéter puis à maintenir une nage rapide sur des distances plus longues.

Un 400m c'est comme un sprint très long ! Or si tu essaies de mettre en place une technique de nage plus puissante, tu n'arriveras pas à le tenir 400m du premier coup, c'est évident, donc tout ce que tu peux faire pour le moment c'est de nager en forçant un peu avec la technique que tu maîtrises pendant 400m, c'est à dire celle du 800 (que je parie que tu peux maintenir sur 1000m et plus) donc tu restes dans ta zone de confort et tu stagnes.

Bref, je pense que ton entraînement n'est pas adapté, il est fait pour des triathlètes qui souhaitent maintenir leur niveau et "tenir" des longues distances mais il ne te permet pas de progresser.

Moi je te conseille de faire moins de séances, de prévoir 1 ou 2 séances de ton côté plus axée sur la technique et la vitesse (ou par exemple La Méthode pour tous de Matthieu), et de garder 2 séances avec le club. Quitte à faire un autre sport ou du renforcement musculaire et des exercices de mobilité pour occuper les créneaux vacants. :+
philille
Messages : 137
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 23:14
Niveau : niveau3 NPT
Localisation : lille

Re: Stagnation en compétition

Message par philille » lun. 25 mars 2019 12:51

Merci beaucoup pour vos conseils, Oldswimmer et Leela ; notamment ton expérience des fractionnés...Depuis la compète, c'est justement ce que le coach programme avec du progressif en plus sur les quatre nages...Quant à me demander de nager moins, c'est "faire pénitence"! je ne vois pas pourquoi je me priverai (j'ai quand même 2 jours de repos espacés).Moi aussi, j'aimerais bien me retrouver entre 70/75 ans aux Masters en papillon. Un triathlon de ma catégorie nage 1'38 NL sur 100 m après avoir commencé à 50 ans! Et puis,Participer aux 5000 m en eau libre en septembre à Dunkerque.
Oldswimmer
Supporter
Supporter
Messages : 2201
Enregistré le : ven. 8 oct. 2010 15:34
Niveau : UP and DOWN
Localisation : Pyrénées Orientales

Re: Stagnation en compétition

Message par Oldswimmer » lun. 25 mars 2019 20:18

Je comprends ton envie de nager. Alors je te dirais juste de bien te surveiller et de faire attention aux signes de fatigues et de ne pas hésiter à lever le pied si tu sens que tu as besoin d'un peu de repos. Et on pourra se retrouver au masters ...dans 20 ans ou avant :+
H2O
Ayekoul
Messages : 193
Enregistré le : lun. 24 août 2015 11:33

Re: Stagnation en compétition

Message par Ayekoul » mar. 26 mars 2019 11:50

Si je puis me permettre philile: j'ai commis la meme "erreur" (?) que toi il y a quelques temps.
Entre passion et obsession le fosse est microscopique. Est ce que l'objectif est "nager mieux"? (je crois que oui) ou "nager jusqu'a plus soif"? La natation compulsive est parfois nefaste, et meme si ta volonte est la, le corps n'est peut etre pas du meme avis. On peut se dire "si si je me sens bien" mais bon, passe 40 ans, il n'est plus forcement enclin a faire des efforts de dingue tous les jours.

Parfois il faut savoir se refreiner, nager moins mais de meilleure qualite. Je ne parle pas des olympiens qui s'entrainent 48h par jour, mais pour un humain normal, sportif accompli ou amateur avance, c'est contre productif. J'ai mis du temps a le comprendre, oui moi aussi je plongerais volontiers dans les bassins tous les jours apres le boulot. Mais bon, regulierement maintenant, les samedis je me "force" a rester chez moi, et ne pas aller nager. Prendre du temps pour faire autre chose, "deconnecter" de la piscine. Mentalement aussi c'est benefique, crois moi. Et en faisant ca, j'attaque les seances de la semaine suivante avec un mental plus frais. Pour moi le mental est extremement important pour progresser.

Sans juger ni quoi que ce soit, bien entendu, je crois que tu tombes dans l'addiction. Certains c'est a Facebook, d'autres c'est au sport. Nombre des mes collegues courent tous les jours pour leur dose d'endorphine et s'ils se blessent, c'est la depression.. J'imagine que si par exemple, tu chopais une tendinite qui te force a 3 mois de repos, tu vas disjoncter completement... Et ca ce serait bete. Donc le fait de te "sevrer" volontairement de temps en temps, c'est pas plus mal. Une passion c'est absolument genial, savoir la controler, c'est mieux ;)
philille
Messages : 137
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 23:14
Niveau : niveau3 NPT
Localisation : lille

Re: Stagnation en compétition

Message par philille » mar. 26 mars 2019 13:01

Oui pour faire gaffe aux blessures, notamment dans l'utilisation des plaquettes! et ne pas escamoter les étirements si bien recommandés par NPT. et si peu pratiqués!
(Mais si c'est l'inverse: le sport qui permet de "tenir" au boulot; le sport qui m'apporte de l'équilibre, un bien-être psychique...Je n'ai pas l'impression de "faire des efforts de dingue" mais au contraire de pouvoir me défouler, comme dans un jeu.)
Evidemment, avec le chrono, l'ego en prend un coup...
japhy
Supporter
Supporter
Messages : 526
Enregistré le : mer. 27 mai 2015 07:58

Re: Stagnation en compétition

Message par japhy » mer. 27 mars 2019 06:46

C'est bien ça le problème Philille, ça devient franchement dangereux d'utiliser le sport, et encore pire, un seul sport, comme dérivatif exclusif à toutes les frustrations. Quant à y mettre des attentes excessives, comme le chrono qui doit absolument tout le temps s'améliorer, on arrive à se construire tout seul une bombe à retardement.
Je connais un peu plus le milieu de la course à pied, où les blessures sont bien plus fréquentes qu'en natation, et combien de cas catastrophiques on peut voir chez des gens qui ont surinvesti la pratique pour différentes raisons et qui sont forcés de s'arrêter d'un coup !
Il faut absolument diversifier nos activités extra-boulot, sportives ou non sportives d'ailleurs, d'abord pour des raisons purement sportives (c'est pas la 1ère fois que qqn te fait la remarque du "trop de séances" il me semble), mais aussi pour des raisons d'objectif d'équilibre personnel à long terme. Il y a PLEIN d'autres trucs que la natation dans la vie quand même non? ;--)
Avatar du membre
portocéan
Messages : 163
Enregistré le : dim. 3 août 2014 20:15
Niveau : C9 faible
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: Stagnation en compétition

Message par portocéan » mer. 27 mars 2019 09:22

Que cela est bien dit...
kaerdel
Messages : 8
Enregistré le : lun. 1 avr. 2019 19:47
Niveau : Compétition
Localisation : Royan

Re: Stagnation en compétition

Message par kaerdel » lun. 1 avr. 2019 21:35

premièrement,
sexe, taille, poids, age !!!
après pulsations cardiaque au repos, pulsations maxi

après on peut discuter et chercher des pistes...

;--)
philille
Messages : 137
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 23:14
Niveau : niveau3 NPT
Localisation : lille

Re: Stagnation en compétition

Message par philille » mar. 16 avr. 2019 12:32

Sexe masculin
Taille 1.77
Poids 64kg
Pulsations au repos 14,7
A l'effort ne sais pas

A replouf!
Répondre