souplesse des jambes en ondulations

Thèmes abordés : Apprentissage ou perfectionnement du crawl, de la brasse, du dos, du papillon, des départs, des virages...
Répondre
philille
Messages : 196
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 23:14
Niveau : niveau3 NPT
Localisation : lille

souplesse des jambes en ondulations

Message par philille » ven. 28 oct. 2022 19:41

Une fois bien assimilé le mouvement du bassin (up-down), comment acquérir la souplesse des jambes, le fouetté? "le mouvement du bassin doit normalement se prolonger le long des jambes"...dixit le MNS qui insiste pour que je les travaille en priorité . Bras long du corps essentiellement pour le relâchement des épaules, là aussi gros efforts à fournir...Curieusement, je ressens très bien ce fouetté dans l'ondulation costale - côté gauche uniquement! - encore que le ressenti peut être une fausse piste puisqu'il m'a bien fallu abandonner - en nage complète (pap) - mes coups de jambes énergiques "kick" pour compenser mon défaut d'ondulations justement!
Bonne nage à tous!
Avatar du membre
Matthieu
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 5882
Enregistré le : dim. 31 août 2008 12:13
Niveau : Variable
Localisation : Val de marne
Contact :

Re: souplesse des jambes en ondulations

Message par Matthieu » dim. 30 oct. 2022 08:21

Tu dois d'abord t'assurer que les mouvements du bassin (et donc des jambes puisqu'elles suivent ces mouvements) sont bien coordonnés à ceux des bras. Si c'est bon, il y a notamment un mouvement des jambes vers le bas en même temps que les bras terminent leur poussée sous l'eau. Tu peux alors accélérer les mouvements des jambes vers le bas et tu en sentiras tout de suite l'efficacité.

Pour renforcer le mouvement, il est possible de s'exercer avec une planche ou en vertical (j'ai mis quelques indications pour cela dans les exercices du livre Nager un papillon efficace)
Il est aussi important d'avoir une souplesse suffisante. L'exercice que j'aime bien pour cela en ce moment, c'est celui montré ici : https://www.lesdessousdusport.fr/wp-con ... s.jpg.webp mais avec une extension de la cheville (on tend vraiment la pointe du pied vers le haut)
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2155
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Localisation : Morbihan

Re: souplesse des jambes en ondulations

Message par Aymar » lun. 31 oct. 2022 10:28

J’ai remarqué que ne pas serrer les jambes / les pieds en fait (les laisser écartées) entraîne un meilleur relâchement et donc plus de souplesse dans l’ondulation.
philille
Messages : 196
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 23:14
Niveau : niveau3 NPT
Localisation : lille

Re: souplesse des jambes en ondulations

Message par philille » lun. 31 oct. 2022 15:15

Merci pour vos réponses. Le MNS m'a conseillé de travailler les ondulations strictement, sans le mouvement des bras. A la nième séance, j'ai su que j'allais trop sous l'eau et que je devais rester à la surface - (pourquoi ne pas me l'avoir dit avant?); mon "costal" n'était pas bon non plus en dépit de mes sensations (!): trop crispé. Il n'y a que les ondulations dorsales qui sont satisfaisantes autant pour la souplesse des jambes que pour les épaules. Sur une séance de 3000, j'ai fait 1/3 d'ondulations suivies dont 300 en palmes (que j'abhorre car elles me désorientent complètement).

J'ai relu Nager un papillon efficace, dont les exercices, mais je doute que la planche soit positive car mon problème n°1, c'est le relâchement des épaules! Justement l'avant-propos se termine par 3 conseils..."Soyez relâché"...Ah! le plus difficile! pourtant je fais toutes ces ondulations lentement...Tout se passe dans la tête?!
Ce soir, je reviens aux "ondule-tête" et aux plongeons canard: deux fois la séance 1, en espérant que la 2° soit plus relâchée que la 1°...
Bonne nage (surtout dans des bassins désertés)!
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1835
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Re: souplesse des jambes en ondulations

Message par Leela » lun. 7 nov. 2022 13:06

Si tu as déjà la maîtrise de la "bascule" et de l'accélération des jambes, je pense qu'il faut travailler la souplesse et le relâchement hors de l'eau.
On peut gagner en fluidité dans le mouvement à force de travail notamment sur la mobilité du tronc et la souplesse des jambes mais si on n'a pas les prédispositions naturelles (grande laxité scapulaire, recurvatum genoux, laxité chevilles), c'est un facteur limitant.
Avatar du membre
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 469
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Moussambani

Re: souplesse des jambes en ondulations

Message par Tadanobu » lun. 7 nov. 2022 19:03

C'est pas complètement ta question ,mais réponse assez connexe... dans le genre "la souplesse de jambes peut venir du bassin"
J'avais tendance (j'ai toujours, mais moins) tendance à envoyer les jambes trop tôt en nage complète, alors que avec les palmes, pas spécialement gênant de les laisser trainer. Beau se dire de la faire, j'ai pas le degré de grobrioduction (ça sonne bien hein ?) nécessaire.
J'ai progressé en nage complète en me forçant à garder les jambes plus proches de la surface, plus longtemps, ce qui au final revient au même (le timing est meilleur) en diminuant la perte de vitesse, et ça aide un peu "tous les basiques".
C'est expliquer la même chose, mais autrement... mais ça va à l'encontre de ma position "anti-souple" de référence.
Pour moi ce qui me "remet dedans" quand je doute de ma nage, c'est de faire quelques ondulations proches de la surface, et de "laisser monter" le corps quand les bras poussent, en essayant de rester les jambes proches de la surface, donc, et en leur autorisant de se plier plus ou moins. C'est un effort quand même, mais plus fluide.
philille
Messages : 196
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 23:14
Niveau : niveau3 NPT
Localisation : lille

Re: souplesse des jambes en ondulations

Message par philille » lun. 7 nov. 2022 22:34

Mille mercis pour vos réponses. J'ai réussi à me relâcher avec les épaules , (en faisant les ondulations dorsales: laisser tomber les épaules) et aussi en ventrales, les omoplates le plus "à plat" possible, toujours bras long du corps. Du coup, j'attrape une certaine fluidité dans la séquence bassin/jambes... Ensuite, après les séries d'ondulations, je garde cette sensation de décontraction pour les mouvements de bras, en nage complète. Ça n'a plus rien à voir, beaucoup plus "économique" comme dirait Matthieu!
Répondre