pas de COVID en piscine

Thèmes abordés : tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs...
Avatar du membre
andre
Supporter
Supporter
Messages : 785
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 20:11
Localisation : provence

Re: pas de COVID en piscine

Message par andre » lun. 19 avr. 2021 14:31

je nage avec une adl du aux problémes que l'on m'a fait au travail
(defois je me dit tu devrais chanter la chanson "pelles rateaux" en rentrant c'est grace à ça que tu est là :mrgreen: mais bon :siffle: )
ben oui quand tu passe pas dans le moule et celui là dur dur bref..................
c'est vrais que souvent le bassin est bondé vus que les deux villes au alentour sont fermées
méme si c'est mon cas défois je me demande qu'el genre d'handicap on ces nageur qui nage à une alure rapide et méme plus
ce matin je nageais derriére un bon monsieur qui devais lui avoir un handicap bien plus grave que certains d'entre nous
j'ai pas voulut le doubler (j'aime pas les couloir sont étroits chez nous puis à quatre dans la ligne à allures et nages différantes c'est pas évidant)
alors je suis resté derriére durant trois allés retour et là j'ai pris autant de plaisir que nager rapide ou a mon rytme
ça m'a rappelé quand je nageais qu'en brasse loisir

mais c'est vrai que les structures sportives devrait etre examinées et je suis que les piscines serait ouvertes
Avatar du membre
caro-line
Supporter
Supporter
Messages : 2001
Enregistré le : jeu. 17 févr. 2011 22:07
Localisation : bordeaux

Re: pas de COVID en piscine

Message par caro-line » lun. 19 avr. 2021 20:12

andre a écrit : lun. 19 avr. 2021 14:31
méme si c'est mon cas défois je me demande qu'el genre d'handicap on ces nageur qui nage à une alure rapide et méme plus
Les piscines sont également ouvertes aux encadrants professionnels et à d'autres genre pompiers etc.
*** Parce que le célèbre "j'peux pas j'ai piscine", c'est pas toujours une blague! ***
Mon Carnet d'Entrainement
Avatar du membre
Nouba
Supporter
Supporter
Messages : 170
Enregistré le : lun. 21 sept. 2009 13:56
Localisation : Le Havre
Contact :

Re: pas de COVID en piscine

Message par Nouba » mer. 21 avr. 2021 08:51

andre a écrit : lun. 19 avr. 2021 14:31méme si c'est mon cas défois je me demande qu'el genre d'handicap on ces nageur qui nage à une alure rapide et méme plus
80 % des handicaps déclarés sont "invisibles" :roll:

Le risque dans les piscines n'est pas dans l'eau (j'ai lu quelque part que le virus ne tenait pas plus de 30s dans l'eau chlorée) mais en dehors...surtout quand rien n'est organisé
Plus de 30 personnes qui s'agglutinent dans l'accueil en attendant l'ouverture des barrières d'accès aux vestiaires est bien plus risqué....quoique.... Ca fait plus de 5 mois que ça dure ici et aucun cluster ne s'est déclaré :siffle:
Leela
Supporter
Supporter
Messages : 1732
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 16:18

Re: pas de COVID en piscine

Message par Leela » mer. 21 avr. 2021 10:06

aquacole a écrit : dim. 18 avr. 2021 18:34
caro-line a écrit : dim. 18 avr. 2021 15:02 moi je n'assimilais pas les publics prioritaires aux publics vulnérables. Quelqu'un qui aurait besoin de continuer à nager pour des problèmes de dos par exemple, ou pour sa santé mentale, ou tout besoin de se muscler sans sport à impacts, n'est pas une personne à risque de complication Covid
Mais ces personnes ne font pas partie du public prioritaire tel qu'il est défini dans le décret.
Je cite ma piscine, qui se conforme désormais strictement aux consignes :
A noter que les publics dérogatoires "santé" pouvant accéder aux bassins doivent avoir une prescription médicale et non un simple certificat médical.
Autrement dit, les personnes doivent avoir une ordonnance d'activité physique adaptée dans le cadre d'une affection longue durée (ALD) et/ou de maladies chroniques (liste des ALD fixée par l'article D.322-1 du code de la sécurité sociale, actualisée par le décret n°2011-77 du 19 janvier 2011 et par décret n°2011*726 du 24 juin 2011).

Donc majoritairement des personnes vulnérables dont l'organisme est affaibli par la maladie (exemples : mucoviscidose, tuberculose, transplantation cardiaque).
L'esprit du décret est de maintenir la continuité des soins pour des malades bénéficiant du "sport sur ordonnance" (au titre du décret du 30 décembre 2016) ... Toutes les maladies listées comme ALD par la sécu ne sont pas concernées au même titre : pour certaines maladies il a été prouvé que l'activité physique améliore la qualité de vie ou prévient les récidives, pour d'autres il est n'est pas envisageable de pratiquer une activité physique encore moins dans un lieu public. La prescription est à la main du médecin.

Pareillement, si une personne a une ALD ou tout autre comorbidité non listée qui la rend particulièrement vulnérable face au Covid j'imagine que le médecin concerné aura la clairvoyance de lui recommander des activités sportives qui ne l'exposent pas à un risque de contamination inutile. A moins que dans son cas la balance bénéfice/risque soit clairement en faveur de la pratique sportive ;--)
Répondre