ma petite expérience

Thèmes abordés : vaincre la peur de l'eau, les bases de la natation (immersion, équilibres...)
Avatar du membre
joelrollin
Messages : 8
Enregistré le : lun. 9 déc. 2019 13:56
Niveau : pas très haut
Localisation : Ardèche

ma petite expérience

Message par joelrollin » lun. 9 déc. 2019 14:41

Bonjour,

Je lis le forum depuis plusieurs mois et j'ose enfin raconter mon expérience.

A l'origine (jusqu'à mes 30 ans), je ne suis pas du tout sportif et encore moins mouilleur. J'avais horreur de l'eau, totalement aquaphobe depuis que mon enseignant de primaire estimait qu'en me jettant à l'eau, la nage allait m'arriver par enchantement ou par miracle ou par réflexe de survie ou par télégramme (si je le revois, je lui demande).
Bref, à 30 ans, on me diagnostique une maladie du foie et du pancréas et on m'explique que si je continue à dépasser les 100kgs, je serais mort à 45 ans :(( . Volontaire (et trouillard aussi parce que la mort, c'est pas cool), je me mets à courir. Mais je cours, tous les jours, plusieurs fois par jour, je me relève la nuit pour courir, je cours qu'il pleuve, qu'il neige, qu'il vente, qu'il canicule.... :boxe: En un an, je passe de 110 kgs à 59. Je suis au top, jamais une fracture, jamais une contracture, jamais une entorse.
Mais bing, il y a 5 ans quasi jour pour jour, je me fais une hernie discale qui, en explosant, me pête une lombaire. J'arrive en urgences à l'hôpital.
Mon généraliste estime que vu mon état de santé, il préfère que je sois opéré par un chirurgien qui a l'habitude des sportifs pour que je puisse reprendre la course rapidement. Etant donné que l'hôpital où je suis n'opère pas les hernies, j'explique au chirurgien/chef du service d'orthopédie que je souhaiterais être opéré sur Lyon. Il se vexe, il décide qu'il va me faire chier et qu'il est hors de question qu'il accède à ma demande, que ce n'est ni moi, ni mon médecin qui décident. Au bout d'une semaine, mon généraliste n'en pouvant plus de cet incapable qui refuse de me transférer demande au gérontologue de l'hôpital de "m'enlever" du service orthopédique et d'organiser mon transfert sur Lyon. C'est fait dans la foulée mais c'est trop tard. La colonne est trop touchée et j'ai commencé à perdre l'usage de la jambe gauche.

Je suis opéré à Lyon en janvier 2016. Le chirurgien est circonspect sur le fait que je récupère ma forme d'avant. :cry:
Un an plus tard, il faut visser une partie de la colonne. Le chirurgien est catégorique, je ne courrai plus, je ne ferai plus de vélo. Je suis condamné à vivre sous morphine, sous anti-épileptique. Il faut que je me fasse à l'idée, je finirai sans doute vissé du cou au sacrum. :pleure:
Le seul sport qu'il me propose est la natation.... Caramba, je suis maudit. :stop: Il veut que j'aille dans cette baignoire pour faire du sport. J'ai toujours évité de faire trempette et voilà que c'est peut être le seul truc qui va me sauver. J'ai toujours horreur de l'eau mais je pèse à nouveau 100 kgs et la réalité est dure... Heureusement le club de natation local ouvre un groupe handicap. J'y vais, c'est la catastrophe, c'est un calvaire. :pleure3: Qui a pu avoir un jour cette idée que l'homme peut évoluer dans un milieu aquatique ? y a de ces fous, je vous jure ! :pp
Bon, la première année se passe à appréhender l'eau. La deuxième année, je commence à comprendre qu'on peut même avancer et reculer dans l'eau (et si tu avances quand je recules, comment veux-tu, comment-veux tu.. mdr ). Je suis toutefois limité, ma jambe réagit pas trop et je tourne en rond tellement le mouvement est désynchronisé.

Nous voila en septembre 2019. Un nouveau maître nageur arrive dans le club. Il me pousse au cul pour que je bouge un peu plus dans l'eau. Il m'impose palmes et tuba pour rester avec une colonne droite et des jambes qui agissent plus par réflexe que par envie. Il me montre une nage peu académique (un mélange de caniche et dromadaire qui essaieraient de sortir de l'eau) mais qui fait que j'avance et même bien.
01/10/19 : Il me met au défi : "tu serais capable de faire 800 m en 1h ?".
15/10/19 : j'y arrive mais c'est long. Il me relance "Bon, ben c'est pas gagné mais il faut que tu arrives à faire le 2000 m en 1heure. Tu penses y arriver ? Normalement, tu bloqueras à 1400m."
Le salaud, il me provoque. Du coup, en dehors des 2h de club, je prends un forfait accès libre à la piscine et j'y vais tous les jours. Petit à petit, je vais de plus en plus loin. En 1h, j'arrive à faire 1300m (22/10/19), 1500m (25/10/19), 1800m (02/11/19), 2050m (12/11/19), 2300m (25/11/19), 2400m (02/12/19).
Parallèlement, je perds du poids (7kgs en 7 semaines).
Mais surtout, je kiffe et je surkiffe le retour de ces sensations, de toute cette endorphine qui me met une pêche d'enfer !!
Le kiné m'annonce que mes séances quotidiennes de piscine sont plus efficaces que les siennes et que je pourrais même envisager de quitter plus souvent mon corset. :muscu:

Bref, je dois le dire, je suis content d'avoir débuté et je me dis que la marge de progression est énorme. Je suis fier de mon petit niveau de débutant (je fais des allers/retours finalement que depuis 4 mois).

Aujourd'hui, je me demande comment j'ai pu vivre sans faire tous ces allers-retours (71,19 kms depuis le 01/11/2019 :siffle: ) Je ne dirais pas que je nage car beaucoup (à la piscine, dans mes amis, les membres du club dans d'autres lignes) se moquent de ma méthode peu conforme et limite disgracieuse). Non, je dis que je viens faire des allers-retours. Je reste, tranquillou bilou, dans mon couloir des "lents" avec les papys-mamies qui discutent (et vous partent sous le nez, squattent les bouts de ligne, se mettent à 3 de front pour causer, se plaignent que vous les éclaboussez en les doublant, se retournent en plein milieu de la ligne et vous rentrent dedans) et je fais mon petit bonhomme de chemin.

Sincèrement, je me dis que même avec la peur de l'eau, même sans savoir nager, même sans pouvoir nager : le temps fait les choses et on arrive à prendre du plaisir dans l'eau.
Avatar du membre
saumon
Modérateur
Modérateur
Messages : 3001
Enregistré le : jeu. 16 déc. 2010 18:52
Niveau : sous-marin
Localisation : 78/27/14

Re: ma petite expérience

Message par saumon » lun. 9 déc. 2019 17:29

Bonne intégration parmi nous Joelrollin!

Franchement ta présentation est top , pleine d'humour et de droiture, malgré le handicap qui doit être très pénible au quotidien.

Pour ça je te dis un grand bravo, pour avoir affronté cet élément qui te terrifiait à un moment dans ta vie qu'est la Flotte, et big bravo aussi pour ta persévérance.

Je suis fan ! :+ J'attends avec impatience tes futures expérimentations...
"Celui qui veut réussir doit apprendre à combattre, persévérer et souffrir" Bruce Lee
Avatar du membre
charlyvelo
Messages : 29
Enregistré le : mer. 3 avr. 2019 17:17

Re: ma petite expérience

Message par charlyvelo » lun. 9 déc. 2019 18:07

Salut Joel et bienvenue
Moi aussi je suis admiratif...
2050m (12/11/19), 2300m (25/11/19), 2400m (02/12/19).
Oh la vache :o T'as une MAE ou quoi ?
MAE = motogodille assistance électrique... excuse-moi c'est la déformation venue du vélo :mrgreen:

Amicalement
Charles
Bluesky
Messages : 4
Enregistré le : ven. 6 déc. 2019 21:07

Re: ma petite expérience

Message par Bluesky » lun. 9 déc. 2019 20:51

Bonjour Joel, et bienvenue!

C'est vraiment super ton expérience, cela donne de la motivation à nous qui débutent.
Avatar du membre
Tadanobu
Supporter
Supporter
Messages : 329
Enregistré le : sam. 7 oct. 2017 21:59
Niveau : Moussambani

Re: ma petite expérience

Message par Tadanobu » lun. 9 déc. 2019 23:17

Bref tu auras nagé en 2 mois ce que je nage dans l'année :lol:
Tu peux nous expliquer comment on nage le canichadaire ? ou le canomadaire, mais le mieux aurait été le canichameau. Ca pourrait me plaire.
Avatar du membre
joelrollin
Messages : 8
Enregistré le : lun. 9 déc. 2019 13:56
Niveau : pas très haut
Localisation : Ardèche

Re: ma petite expérience

Message par joelrollin » mar. 10 déc. 2019 08:34

saumon a écrit :
lun. 9 déc. 2019 17:29
Bonne intégration parmi nous Joelrollin!

Franchement ta présentation est top , pleine d'humour et de droiture, malgré le handicap qui doit être très pénible au quotidien.
Bonjour et merci !!

charlyvelo a écrit :
lun. 9 déc. 2019 18:07
Salut Joel et bienvenue
Moi aussi je suis admiratif...

Amicalement
Charles
Bonjour et merci !!
Bluesky a écrit :
lun. 9 déc. 2019 20:51
Bonjour Joel, et bienvenue!

C'est vraiment super ton expérience, cela donne de la motivation à nous qui débutent.
Bonjour et merci !!
Tadanobu a écrit :
lun. 9 déc. 2019 23:17
Bref tu auras nagé en 2 mois ce que je nage dans l'année :lol:
Tu peux nous expliquer comment on nage le canichadaire ? ou le canomadaire, mais le mieux aurait été le canichameau. Ca pourrait me plaire.
Bonjour et merci !!!

Merci vraiment de l'accueil. Je suis bien content.

Non, pas de MAE (j'avais pas la petite note et je viens de passer 15 minutes en recherche google :ouah ), je pense que les jambes que j'avais pour la course à pied me sont d'un grand secours aujourd'hui pour la piscine. Et puis, il faut souligner que la natation ressemble beaucoup à la course à pied (sauf qu'ils ne veulent pas que je mette mes chaussures qui courrent vite pour nager :unhappy: ) : la régularité, l'endurance et le cardio comptent plus que l'explosivité, le cramage et l'essouflement.

La canichameau (j'aime bien, je vais le garder). C'est vraiment le principe du chien dans l'eau : il faut pousser les papattes en avant devant sa têtête et ramener vers soi. Et si tu fais bien, le coach il te donne un susucre. C'est un crawl sans les bras qui sortent de l'eau et qui tournoient devant soi. Et pour l'arrière, je crois bien qu'on bat des jambes sans plier les genoux (en tout cas, c'est la consigne du coach). Le principe de cette "nage", c'est aucune torsion du bassin, de la colonne et des cervicales : toujours droit. La tête ne doit pas se relever non plus. Le plus dur, c'est dans le retournement, vu que je ne sais pas ce que fait ma jambe gauche, il faut que je pousse uniquement avec la droite. Du coup, le souci, c'est que les 3 demoiselles d'hier qui causent en bout de ligne et occupent quasi tout le paddock du starting et ben elles sont obligées de se prendre quelques coups.

Sinon, hier, elles m'ont énervé ces trois là. Elles sont arrivées en décalées (volontairement ? assurément ! nuisibles ? aussi !!). Ce qui est sûr, c'est qu'elles viennent souvent et que je sais que je suis beaucoup plus rapide qu'elles.
La première décide de partir quand je fais mon virage... Paf, elle me bourre car je l'empêche de partir droit.
La deuxième lorsqu'au retour, j'attaque mon deuxième virage. Je la vois, de loin, les pieds sur l'échelle, elle attend, elle guette le vieux squale abîmé qui arrive. Je me dis qu'elle veut me laisser passer. Je fais mon virage, je me remets dans la ligne et j'ai un gros truc qui me file un coup de coude (visiblement pas la sirène à laquelle je pensais à ce moment là). Elle était partie en même temps que moi et cherchais à se faufiler entre moi et le mur !!! c'te grnnggttrooornnn
P'tainnnn, je me dis que je ne me ferai pas avoir par la troisième. Au passage suivant, je la vois qui attend, qui me guette. Je sors la tête de l'eau lui fais signe d'y aller. Elle commence, je me mets à sa gauche pour la doubler et là, elle se fait une diagonale suivi d'un retour à droite m'obligeant à appuyer sur la pédale de frein, contrebraquer le volant. Et franchement, ça, la colonne, elle aime pas, ça fait mal.
J'ai failli gueulé mais non. En sortant, le maître nageur m'a expliqué que c'était leur méthode pour vider le couloir: elles arrivent à trois et partent en décalé en percutant les nageurs pour les faire changer de ligne. Ensuite, elles squattent pour géner les virages. En général ça fonctionne. Pas pour moi. Je ne sais pas nager, je suis handicapé, mon meilleur ami, c'est le mur, hors de question que je ne puisse pas le lécher, m'y frotter, le caresser autant que je veux ! De totue façon, les MNS veulent que je reste sur cette ligne car je leur fais un peu peur (ils sont venus une ou deux fois me repêcher quand le tuba se remplit d'eau et que je ne sais pas le vider).

Ah oui, sinon, une autre anecdote (oui, je suis un peu bavard) : souvent, des nageurs se mettent dans cette ligne (qui pourtant est clairement étiquetée comme la ligne lente pour les handicapés et les débutants). En général, je suis le plus rapide. Bref, ces nageurs se mettent dans ma ligne et me poutre la tronche. C'est pas grave, je m'en tamponne, moi, je rentre dans l'eau, je me mets la musique et je fais mes allers et retours sans jamais sortir la tête de l'eau de toute l'heure. Donc, les mecs qui veulent faire la course, grand bien leur en fasse. Ce qui m'amuse, c'est lorsque je sors, que je récupère ma canne et m'éloigne en titubant. Là, ils viennent de se rendre compte qu'ils sont fiers d'avoir ridiculisé un handicapé... ça n'a pas de prix !! :pp

Ah si, la dernière anectode qui m'a outré !! Le jeudi et le vendredi midi, il n'y a pas grand monde à la piscine. Souvent, nous sommes 3 ou 4 dans la ligne. Souvent, il y a une dame très jolie qui nage en maillot deux pièces. Moi, je m'en fous, je regarde le sol et je ne peux pas trop lever la tête. En plus, on nage à un rythme à peu près similaire donc on ne fait que se croiser. Jeudi dernier, un fonzi plutôt bien baraqué et élancé se met dans le ligne. Chaque tour, il double tout le monde... sauf la dame pour laquelle, il prend son temps. Je ne comprends pas, me dit qu'il la connaît et veut nager avec elle. Mais en fait, non, je comprends vite que son truc c'est juste de se mettre à 50 cm derrière elle et la reluquer lorsqu'elle nage la brasse. Je n'imaginais pas que cela puisse être possible d'être si pervers !!!! Faut être barge quand même : niquer une séance de piscine pour regarder une gonzesse, il faut pas être net !!
aymeric
Supporter
Supporter
Messages : 391
Enregistré le : mar. 10 nov. 2015 17:59
Niveau : patauge

Re: ma petite expérience

Message par aymeric » mar. 10 déc. 2019 15:33

Bienvenue Joel,
je sens qu'on va bien s'amuser en te lisant! Bravo pour tes effort fait en toute en decontraction!
Ton enseignant t'a-t-il explique comment vider le tuba quand l'eau rentre?
Amuse toi bien
Syrella
Messages : 21
Enregistré le : dim. 27 janv. 2019 21:37

Re: ma petite expérience

Message par Syrella » mar. 10 déc. 2019 20:08

Bravo, je suis en admiration devant tant de persévérance, de courage ,de modestie
En attente de connaître tes aventures
Aymar
Supporter
Supporter
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 22 déc. 2009 20:44
Localisation : Morbihan

Re: ma petite expérience

Message par Aymar » mar. 10 déc. 2019 20:44

Ta motivation (courir quand on est en surpoids puis essayer de nager avec une mobilité déficiente) force le respect :siffle: L’autodérision dont tu fait preuve est une leçon de bonne humeur pour nous tous.

Pour moi aussi la course à pied a créé une hernie discale mais qui a simplement induit une sciatique, qui s’est guérie toute seule 18 mois après en frissonnant par -10 degrés. Entre temps j’avais découvert la natation.

Normalement, pour chasser de l’eau du tuba (quand il y a peu d’eau) il faut le remplir davantage (en baissant la tête par exemple) puis souffler fortement, de manière à créer un effet piston.

S’il est vrai que certains nageurs peuvent être agressifs dans une ligne d’eau, c’est plus souvent le contraire que j’observe, à savoir des nageurs lents qui changent de ligne pour me laisser de la place alors que je n’avais rien demandé ni suggéré.

Encore bravo :+
Avatar du membre
joelrollin
Messages : 8
Enregistré le : lun. 9 déc. 2019 13:56
Niveau : pas très haut
Localisation : Ardèche

Re: ma petite expérience

Message par joelrollin » jeu. 19 déc. 2019 16:39

Yes !!! Yes !!!! Yes !!!! je stagnais un peu depuis un moment et aujourd'hui, j'ai tout poutré !! 2700m en 1h00:10 !!! Content de moi. Une ligne pour 2 avec un joli co-ligner qui était un beau lièvre, je l'ai suivi et doublé toute la séance mais c'est pratique. Il avait un super rytme et du coup, j'ai augmenté le mien pour ne pas lui être une gène.

Sinon, fait bien iech, ils ferment la piscine dimanche pour 15 jours de vidange !!

Il y a deux jours, je me suis retrouvé dans une ligne où on était 2. Très confort. Sauf que le deuxième est un gars qui a tenté d'user de son statut (bien plus important que moi) pour me faire virer il y a 6 mois. Depuis, mes patrons ont compris comment était ce type et ne le supportent plus.
Je retourne dans mon bassin. Le gars est là, je sais qu'il ne me reconnaît pas, je suis insignifiant pour lui, une petite merde dans une grande administration voisine.
Le gars part après moi, je fais 2 longueurs, il me colle. Je le laisse passer au virage suivant. Et là, je me rends compte que le type était en fait au max, il avait tout donné sur les 100 premiers mètres (ça, c'est dommage pour madame). Sans doute voulait-il impressionner la donzelle ou se poser en roi qu'il est dans son boulot. Quoiqu'il en soit, je lui ai chatouillé les pieds pendant 45 minutes. J'avais beau lui laissé 5/10 m, je le rattrapais facile. Je ne sais pas si c'est ma glisse à la Thorpe ou si ce sont ses capacités de vache folle. Bref, ce batard, dès que je voulais le doubler, il accélérait. Parfois, agacé, il mettait un coup de turbo... bien inutile puisqu'il s'arrêtait au mur pour reprendre sa respiration et que bibi le rejoignait de deux coups de bras :mrgreen: . Bref, je sais que je nage comme une planche à repasser, je sais que mon déplacement n'est pas académique mais en tout cas, il est régulier (et même d'une très bonne régularité que j'hérite de mes longues années de courses à pied). Du coup, le gars a passé son temps à fuir le requin (marteau le requin !) que je suis sans jamais arriver à le faire. Bon, ce n'est pas pour me déplaire de faire la nique à ce cosaque. Et franchement, cela ne m'arrive jamais, le respect est plutôt de mise dans cette piscine, on se double gentiment, on se laisse doubler... mais le type a clairement voulu jouer le cador sans en avoir dans le slip.
Ben tiens, Jamie, puisque tu parles de slip : qu'est ce qu'il m'a énervé ce connard ! Avec mon tuba et mes lunettes, je suis toujours le pif dans l'eau. Tous les 150m, le mec s'arrêtait au mur, enfournait sa paluche dans son slobard, se retournait et remettait le service trois pièces en place... juste sous mon blair :pleure: !!! Pffff.... ok mon copain, tu es le chef, tu en as une grosse, tu en as une belle mais c'est pas la peine de faire des ronds de jambes, quoique tu fasses, c'est moi qui suis derrière toi et crois-moi, tant que c'est comme cela, cela ne te servira à rien de la titiller, elle n'ira nulle part. :pp

Quelqu'un sait, si dans l'administration, manipuler son dard en public a une quelconque signification ?
Répondre