Performance + plaisir = cocktail inconfortable

Thèmes abordés : vos entraînements, planification, santé, nutrition, préparations physique et mentale, blessures...
Répondre
Ajun
Messages : 2
Enregistré le : lun. 16 janv. 2012 15:29

Re: Performance + plaisir = cocktail inconfortable

Message par Ajun » ven. 31 mai 2013 14:20

1- Bien nager (la technique) : la marge de progression est quasi illimité.
2- Bien nager, longtemps : dépend de ton cardio, avec l'âge on a tendance à stagner, mais l'entrainement permet de maintenir le niveau
3- Bien nager, longtemps ET vite : puissance, coordination, concentration, c'est l'étape la plus stimulante de la nage mais aussi la plus difficile, aussi bien physiquement que mentalement.

Si tu te démotive sur l'étape 3, oublie la un temps et consacre toi aux deux autres.

Autre chose également, ne néglige pas la dimension collective, pour ma part je prend le temps une fois par semaine de m’entraîner en même temps que les Benjamins (j'ai 27 ans), pour d'une part sortir de ma bulle et d'autre part leur transmettre mon expérience. L’émulation est dans ce cas à double sens : tu te prêtes au jeux en essayant de tirer le groupe vers le haut (je pars en premier dans les séries), et les jeunes ont une ligne de mire en chair et en os.
Résultat : je progresse sans me prendre la tête à titre individuel et je participe humblement à la future génération de nageurs de mon club.
Ogusta Val
Supporter
Supporter
Messages : 1504
Enregistré le : mar. 23 oct. 2012 16:46
Niveau : Reprise cool
Localisation : GAP 05

Re: Performance + plaisir = cocktail inconfortable

Message par Ogusta Val » ven. 31 mai 2013 15:21

rocky a écrit :il y a quelque chose de bien plus fondamental dans la relation qu'on a avec l'eau, des sensations à explorer qui passent peut être inaperçu à ceux qui y sont habitués.
Ajun ayant fait remonter ce POST je viens de lire ta longue réflexion bien écrite je trouve sur la nage et que je trouve super intéressante. Cette phrase notamment correspond bien à qqc que j'ai tjs ressenti sans pouvoir l'expliquer. Finalement, on a bien fait d'attendre.
rocky a écrit :bien sur, je veux améliorer ma technique, mais j'ai des choses nettement prioritaires à intégrer visiblement. Il doit y avoir encore des sensations qui me manquent... nager, ce n'est vraiment pas enchainer des mouvements.
Et c'est aussi ça :ange:
Cette semaine, j'ai commencé la nage en amplitude et j'ai compris une chose nvlle. J'ai senti une chose nvlle : ce n'est pas notre corps qui glisse et avance ds l'eau en fait l'eau peut aussi être un élément solide sur lequel on s'appuie de multiples façons pour y avancer plus ou moins vite, plus ou moins loin. Et en comprenant ça, j'ai accéléré, diminué mes mvts, gagné en efficacité et en plaisir car il y a une exaltation ds la vitesse.
rocky a écrit :le "dauphin arrière" (un nom dans ce genre), qui est un exercice que les enfants apprennent.

C'est un exo pour savoir si on est ou non à l'aise ds l'eau. On le passe ds les épreuves du 1er dauphin pour les test de nage. Il s'agit d'une "chute" arrière. Mes potes BE de voile ou de kayak le font passer ds toutes les activités nautiques. Le 2nd exo consiste à passer sous un objet mobile.
Tu sais le faire à mon avis. Tu n'as jamais essayé c'est tout.
rocky a écrit :aire à l'instant présent plus que ce que je pensais pouvoir faire quelques secondes avant, même si ça n'entraine pas de progression générale.
C'est une progression certaine non ?

Ajun : enchantée :hello:
Ajun a écrit :Bien nager (la technique) : la marge de progression est quasi illimité.
Et c'est ça qui est super ;--)
Ajun a écrit :2- Bien nager, longtemps
Pour moi ça dépend aussi de la vitesse. Je peux nager très longtemps, j'ai fait 5km en mer une fois et je ne nageais pas comme maintenant. C'était 2 ans après avoir appris pour un téléthon av des potes. J'en ai un super souvenir :love: A mon avis ce n'était pas très protocolaire ni rapide mais ce n'était pas le but. Je t'avoue que 5km en bassin de 50m ou pire de 25. Ça ne me motive pas du tout !
Ajun a écrit :3- Bien nager, longtemps ET vite
Je suis motivée en ce moment mais la motivation ça va ça vient. La preuve c'est moi qui ai ouvert ce post car je tournais en rond et ça m'a bien aidée d'en parler avec vous. En effet, j'ai repris les 2 autres, la première surtout, pdt un temps.
Transmettre : ça me parle bien j'ai été prof pdt qqls années.

Et pis, je me motive car j'ai 2 autres dadas en natation en ce moment :
1. apprendre (mieux) le papillon.
2. Nager en eaux libres.
et nager le papillon en eaux libres :pp lol non ça c'est un délire ...
Choisir c'est renoncer ...
et mon carnet : http://www.natationpourtous.com/carnet- ... arnet=7048
rocky
Supporter
Supporter
Messages : 103
Enregistré le : sam. 25 août 2012 01:32

Re: Performance + plaisir = cocktail inconfortable

Message par rocky » sam. 1 juin 2013 06:06

Ogusta Val a écrit :Je suis motivée en ce moment mais la motivation ça va ça vient. La preuve c'est moi qui ai ouvert ce post car je tournais en rond et ça m'a bien aidée d'en parler avec vous. En effet, j'ai repris les 2 autres, la première surtout, pdt un temps.
Pareil ça m'a bien aidé, mais plus à trouver le sens que je donnais au fait de nager. C'est un apprentissage qui peu apporter beaucoup, c'est impressionnant. C'est un peu notre rapport au monde qui est en question :))

Je trouve ça super vaste, parce qu'il y a plein de moments différents, d'éléments à prendre en compte.

Notre rapport à soi, qui nous aide à sentir la poussée d'archimède.
Avant ça, le rapport à l'autre. Parce que tant qu'on n'est pas "capable" qu'on ne sait pas, il faut réussir à se reposer sur l'autre.
La dialectique qui s'installe entre soi et autrui. C'est sartrien.

Le rapport corps/conscience, lorsqu'on sent l'intelligence du corps. Peut être une nouvelle façon d'appréhender son rapport au monde...

Les limites physiques, corporelles, motrices, qui font qu'on est tous différent, et qu'on n'appréhende pas les choses de la même manière.

Nager, c'est une orgie cérébrale et c'est aussi une orgie de sensations. Bref c'est le pied.
Du coup je vais continuer de nager tranquillou, en sachant un peu mieux ce que j'y trouve, et sans trop me prendre le chou.
Et sans essayer de faire "bien". A chaque fois j'ai toujours un truc de décalé de toute façon, là je suis "trop souple"... la vache :pleure3: Bon, ben tant pis, j'en profiterai pour nager mal épicétou! A bas les conventions natatoires, revolucion!!!

Bon nage à tous :pp

-- Ajout le Sam 1 Juin 2013 06:37 --
Ogusta Val a écrit :je viens de lire ta longue réflexion bien écrite je trouve sur la nage et que je trouve super intéressante. Cette phrase notamment correspond bien à qqc que j'ai tjs ressenti sans pouvoir l'expliquer. Finalement, on a bien fait d'attendre.
J'en suis contente alors :)) Sans toi il y a plein de choses que je ne serais pas parvenue à nommer. C'est cool que ce soit dans les deux sens alors ^^
C'était tellement évident que tu m'avais apporté pas mal de trucs dans ma réflexion, que j'ai failli oublier de le (re) dire :oops:

-- Ajout le Dim 2 Juin 2013 07:48 --
Ajun a écrit :1sortir de ma bulle et d'autre part leur transmettre mon expérience.
En même temps j'imagine que tu as des comparatifs. Tu es un bon nageur, qui peut comparer son vécu, son ressentis, ses efforts, à d'autres. Si tu fais un effort, tu sais ce qu'il "vaut".

Alors tout est relatif, on est tous différents, on a tous nos facilités/difficultés, mais généralement on peut se retrouver sur certains points, et mesurer ses propres efforts.
Sans ça, quoi que tu fasses t'es dans une bulle de toute façon, si tu ne sais pas comment comparer. Si tu ne peux pas comparer, l'effort n'a de valeur que pour toi, il ne veut rien dire, il n'est pas partageable. Tu ne sais même pas si c'est un effort.
Franchement, moi je croyais que nager le papillon ça demandait un peu d'effort, et de volonté (quelque chose qui vient de soi même) et pour moi ce n'est pas nécessairement le cas, parce que je suis "souple" et donc ça représente moins d'efforts que pour d'autres... okay, mais alors pour savoir les efforts que ça demande, je me compare à qui? Moins il y aura de possibilité de comparaison, et moins la comparaison aura de sens. Il faudrait qu'un certain nombre de critères soient réunis, et que ça représente un minimum de personnes, pour que ça ait du sens.
Et ça vaut pour les autres nages...
Et c'est ça qui est embêtant lorsqu'on fait les choses différemment, parce que t'as moins de possibilités de comparaison, et donc de partage.
Des fois faut pas confondre s'enfermer dans une bulle, et y être d'office. Alors après, on peut toujours avoir envie de cogner sa bulle contre d'autres bulles, mais ça ne change pas grand chose.
Après c'est un phénomène assez classique, ça vaut pour plein de choses. En général si t'as pas les moyens de t'identifier à tes semblables, t'es dans une "bulle". Donc, dans ces cas là, la motivation doit venir d'autre chose que d'un partage social.

Et la natation a au moins l'avantage de nous permettre de rester dans notre bulle tranquillement. Parce que c'est aussi une question de ressenti, de plaisir, c'est individuel. Et les progressions se basent sur tellement de choses différentes, que la comparaison devient très relative.
J'imagine qu'avec la technique, la progression peut être infinie... en même temps il y a des gens qui ne parviennent pas à l'appliquer la technique (malgré leurs efforts), ou très lentement. On peut l'expliquer à partir des perceptions, ça relativise la comparaison.
La puissance physique est aussi importante, ce n'est pas qu'une question de technique...
Donc bon... au moins on peut profiter de sa bulle, paisiblement, sans chercher à la changer.
Répondre