C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Thèmes abordés : vaincre la peur de l'eau, les bases de la natation (immersion, équilibres...)
valdes
Supporter
Supporter
Messages : 1743
Enregistré le : sam. 13 févr. 2010 12:44
Niveau : Swimming cool
Localisation : Saint Brieuc

C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par valdes » mar. 16 mars 2010 18:34

C'est bientôt la nuit de l'eau. Sans l'eau point de vie. Et cependant, cette eau, dans cette partie du monde, que l'on obtient si facilement au bout du robinet que l'on ouvre au petit matin pour se désaltérer, vient de nous rappeler très récemment, d'une bien cruelle manière, qu'elle pouvait aussi venir au plus profond de la nuit, au sein même de notre lit, nous tuer en plein sommeil.
La peur de l'eau est quelque chose qui nous interpelle. Ca semble tellement irrationnel d'argumenter cette peur au vue des explications scientifiques qui nous sont assénées, la poussée d'Archimède de nos leçons de physique incomprises, enfin comprises maintenant que tous nous fréquentons l'eau de nos piscines. L'eau nous est indispensable et nous en avons peur. Certes nous n'avons pas peur de la petite goutte d'eau qui tombe du ciel mais de ces trombes qui s'abattent sur nous, nous avons peur des eaux qui débordent et même de celles contenues dans le grand bassin d'une piscine. Pourquoi ?
Dans ma famille bretonne, les gens vivaient des ressources de l'eau et ne savaient même pas nager. Ils allaient sur l'eau dans des bateaux qui parfois ne revenaient jamais et ne s'approchaient pas trop de l'eau une fois le boulot fini. Les premiers touristes venus prendre leurs premiers bains de mer ont beaucoup détonné. Les choses, depuis, ont bien changé. Les gens vont en vacances à la mer. Mais beaucoup d'eux cependant préfèrent rester sur le sable et bronzer. L'eau fait toujours aussi peur.
Parmi les rescapés de ces évènements tragiques en France, beaucoup l'ont été grâce à la pratique de la natation. Et tous nous savons combien nager est aussi réconfortant qu'effrayant. Je voulais m'interroger et vous interroger sur cette peur ancestrale : la peur de l'eau.
Chez moi, c'est clair, c'est un mauvais apprentissage de la natation donné par un mauvais maître nageur formé à l'ancienne qui n'avait aucune compétence. C'est la répétition constante des lamentations de ma mère qui, elle-même, avait si peur de l'eau, qu'elle n'a cessé de nous bassiner de sa peur jusqu'à ce que nous en soyons nous même tellement convaincus qu'alors le cri du cœur au moment du choix cornélien du lieu de nos vacances vennait de nous tous et non d'elle seule : « tout sauf la mer ! ». Ou l'art de la manipulation des autres en vue de sa satisfaction personnelle.
Maintenant, je vis proche de la mer. L'été passé, j'y ai passé tellement d'heures qu'à un moment, je me suis dit « zut ! Alors ! C'est trop tentant ». J'étais seule, j'ai quand même laissé toutes mes affaires sur la plage et je suis allée faire trempette, malgré la température jamais très élevée de la Manche, les vagues parfois grosses lorsqu'il y a du vent. J'ai répété l'opération plusieurs fois et j'ai tellement aimé que je me suis inscrite à des cours de natation à l'automne dernier. Depuis peu je fréquente (je hante ?) ce forum, vraiment très bien fait et je m'interroge car chez moi, cette peur est toujours latente. Lorsque je vais à la piscine, il y a toujours 50 ou 100 m à faire où elle continue à me hanter. Hanter est le bon mot. J'ai la maîtrise de la technique, je me sens bien dans l'eau, mais si j'y pense, elle est là. Ces 50 à 100 m sont essentiels, il ne faut jamais que je les rate, que je boive la tasse si je suis seule, sinon c'est le désastre absolu. En groupe, c'est différent, la peur disparaît avec les rires et les plaisanteries. Je voudrais savoir si un jour, à force de maîtrise et d'assurance, je pourrais plonger dans l'eau, boire la tasse et continuer sans panique.
Passer ce cap, c'est un vrai plaisir, une agréable détente de nager, j'oublie tout, je me délasse, j'oublie le boulot, je redeviens l'élève, celle qui est là pour apprendre, j'en bave pourtant, des fois ça marche et des fois pas du tout. Il y a des hauts et des bas. Mais je me suis fixée un objectif que j'espère bien atteindre : nager les 3 nages d'ici cet été, apprendre les 4 nages parfaitement d'ici la fin juin de l'année prochaine et espérer accrocher le groupe des « Maîtres » à l'automne 2012. Je rêve, je rêve … l'espoir fait vivre. Dans mon groupe de natation, peu d'entre nous ont cette exigence et c'est tant mieux. La plupart des gens de mon groupe de natation sont là pour juste simplement apprendre à bien nager et j'aime ça. On s'entend bien, on progresse bien ensemble. Au moment de l'inscription, beaucoup ne disait pas ressentir cette peur de l'eau comme moi je la ressentais. Mensonge ou vérité, qui sait ?
J'aimerais faire au moins amie amie avec la peur si elle devait demeurer, après tout, en course, en bateau, en spéléo, la peur est toujours bonne conseillère, elle nous dit quand il faut faire attention, mettre la pédale douce. Apprendre à la connaître me semble une aide aussi inestimable pour moi autant que pour vous peut-être ?
Alors j'ai mis ce long texte dans le blabla du forum afin que ceux qui ont toujours peur de l'eau viennent y consigner leur(s) peur(s) et pourquoi pas, les y abandonner ? Et puis lire celles des autres aident beaucoup à comprendre les siennes propres.
La natation n'est dangereuse que lorsque l'on manque le mur.
Club des Saumoneaux
Avatar du membre
Babeth
Supporter
Supporter
Messages : 5009
Enregistré le : lun. 12 janv. 2009 20:51
Niveau : DEBUTANTE
Localisation : Lattes (34 Hérault)

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par Babeth » mar. 16 mars 2010 19:44

Bonjour Valdes, je viens de lire ton topic dont je trouve intéressant sur le sujet de la peur de l'eau où chacun de nous pourra raconter ses expériences sur l' "AQUAPHOBIE". Je vais raconter mon histoire...

Etant enfant j'avais une piscine municipale juste en bas de mon immeuble et jamais mis les pieds dedans JAMAIS!!! Lorsque je suis allée en classe de CM2, on y allait 1 fois par semaine à la semaine (cours de sport oblige), dans mon groupe on était une quinzaine d'élèves des différentes écoles, un jour on était assis au bord du grand bassin (2 mètres de profondeur) et un "imbécile" m'a poussée dans l'eau par le dos mais là je ne me souviens plus comment je suis sortie de l'eau puis une autre fois j'étais dans ce grand bassin avec une planche et par un accident j'ai perdu la planche qui me sécurisée et je commençais à faire le "sysrème de bouche" comme on le dit... je ne sais pas combien de temps j'y suis restée dans l'eau entrain de me noyer, heureusement qu'il y a eu une fille d'une autre école qui m'a sauvée la vie alors que des MNS et mes instituteurs devaient surveiller le bassin mains n'ont rien vu du tout :unhappy:.

Alors depuis j'ai peur ou plutôt j'appréhende de la profondeur mais j'ai tout de même voulu vaincre cette grande appréhension en m'inscrivant au cours d'aquaphobie depuis Septembre 2008 à la piscine olympique de montpellier. J'ai appris à être à l'aise dans le petit bassin puis à nager et j'ai encore cette appréhension du grand bassin (3 mètres de profondeur) quand il faut sauter mais quand même je peux y nager en restant près du bord, il n'y a pas de soucis lorsqu'on fait des exercices d'immersions calmements je n'ai pas d'appréhension mais quand il faut sauter à partir du plôt de départ je me fais blocage et demande la perche pour m'aider mais après avoir sauter dans l'eau je lâche la perche et nage jusqu'à l'échelle.

J'ai envie de vaincre cette appréhension de la profondeur, pour y prendre plaisir et de se faire du bien physiquement.

Voilà mon histoire aquatique et maintenant j'y prends plaisir à nager dans le bassin ludique !!!
Modifié en dernier par Babeth le mar. 11 mai 2010 15:43, modifié 2 fois.
Je ne suis pas celui que vous croyez !!!
jodelariege
Messages : 31
Enregistré le : sam. 7 févr. 2009 18:16

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par jodelariege » mar. 16 mars 2010 20:00

bonsoir , j'ai appris à nager à 30 ans (j'en ai 55 )donc toutes les années précédentes j'avais vraiment peur de l'eau et je rêvais de temps en temps qu'une vague type raz de marée m'emportait ,depuis je n'ai plus fait ce rêve.au fur et à mesure que je progressais dans l'apprentissage de la natation la peur de l'eau s'est changée,au début j'avais peur si j'ignorais que j'avais pied ou non puis une fois que j'ai su bien nager (les 4 nages quand même!) j'ai eu des coups de coeur quand je savais qu'il y avait 5 m de profondeur,peur irrationnelle car qu'il y ait 2 m ou 5 on n'a toujours pas pied! j'ai eu un peu peur la séance suivante celle ou j'ai pris une bonne tasse(mais je me suis épatée en ne paniquant pas). j'ai toujours peur de plonger du bord de la piscine même à 2m de profondeur dés fois que je ne remonterai pas! alors que j'aime plonger au milieu de la piscine mais le corps déjà dans l'eau.par contre j'ai appris à ne plus paniquer si un nageur dévie ma route ou tente de me noyer par un grand mouvement!
je suis complètement rassurée avec des palmes car elles me portent sur l'eau.je pense que la peur reste un peu toujours si on a appris à nager relativement tard ,les enfants ont ils peur? je me rappelle de ma fille de 7/8 nageant au beau milieu d'un lac profond et moi hurlant son nom devant tout le monde (j'au eu une grande honte)car j'avais peur pour elle alors qu'elle a fait plusieurs mètres tranquilles jusqu'au bord .l'idée de profondeur fait peur bien qu'on puisse nager aussi bien quelle que soit la profondeur.une dernière chose qui me terrifie littéralement c'est de tomber d'un bateau en plein océan et de ne pas pouvoir remonter ,je crois qu'il y a eu un film récemment et je ne peux pas le regarder! sur ce ce demain matin je retourne à la piscine après deux semaine d'arrêt ,je pense que j'aurais quand même une petite appréhension sur deux ou trois mètres et puis cela sera fini.
Sirène
Messages : 43
Enregistré le : ven. 2 oct. 2009 21:31

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par Sirène » mar. 16 mars 2010 21:05

La peur de l'eau ... dans mon cas comme dans bcq d'autres c'est à l'école que celà a débuté. N'étant pas habituée à aller à la piscine j'ai découvert cet univer dans le cadre scolaire alors que beaucouq d'autres savaient déjà nager. Une institutrice non compréhensive (forcer à faire des exercices qui génèrent la peur - le plongeon notamment) + une frayeur un jour juste avant de sortir où j'avais bien bu la tasse et personne ne venait. Je pense que pour enseigner la natation il faut s'adapter à ses élèves et non l'inverse. Pourtant à la base j'aimais l'eau mais suite à cette année scolaire je ne supportais plus l'odeur du chlore qui me rappelait cette peur qui était née. J'ai appris à nager sérieusement (il a fallu pas mal de courage) à l'adolescence pour pouvoir aller à la mer. Un MNS sympa et patient a permis une petite réconciliation avec ce milieu que j'appréciais. Petit à petit j'ai fait mon chemin et j'arrive à me débrouiller ... 13 ans après avoir appris je suis inscrite au cours adultes loisirs et bien que le plongeon me pose tjrs des soucis ( Jodelariege j'ai exactement le même comportement que toi qt je suis déjà dans l'eau plonger pr toucher le fond pas de peur, mais m'élancer du bord c'est la panique :titanic: ).
Bref, pour finir je pense que la peur disparait en grande partie avec la pratique, mais il y aura tjrs une situation, un mouvement qui pourra poser problème, mais en répétant calmement ce mouvement et sans se forcer celà disparait. Il y a égallement les repères visuels qui sont importants car lorsque l'on a l'habitude de nager dans une piscine, on se sent en confiance et le fait de changer peut temporairement faire apparaitre une certaine apréhension.
MONIQUE
Messages : 9
Enregistré le : ven. 5 févr. 2010 13:42

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par MONIQUE » mer. 17 mars 2010 08:47

La peur de l'eau, je l'ai eu très jeune. je ne voulais pas que mes parents m'apprennnent à nager. par contre j'ai toujours aimé l'eau si j'ai pied. puis à l'école un moniteur a absolument voulu me mettre la tête sous l'eau il me maintenait la tête sous l'eau avec son pied...ça été une epreuve terible pour moi, puis une fois il m'a jeté dans le grand bassin et il riait cet abruti de me voir paniquer. depuis je ne suis plus jamais allé à la piscine et à la amer je reste au bord. l'été dernièr suite à une petite depression, j'ai vu une sophrologue qui m'a mis en contact avec ma peur et m'a conseillé de prendre des cours. je me suis inscrite à l'aquagym et j'ai rencontré mon moniteur qui est doux et patient. depuis je prends des cours depuis fin octobre et j'adore la pisicne par contre la peur de la profondeur est là au ventre. je ne quitte pas mon bord. mais je sens que la confiance vient doucement. je pense aussi que j'ai le vertige et que ça joue pour la profondeur.
Darjeeling
Supporter
Supporter
Messages : 1244
Enregistré le : lun. 16 nov. 2009 12:32
Niveau : 4 nages
Localisation : Jamais loin de l'eau

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par Darjeeling » mer. 17 mars 2010 23:07

Salut,

C'est assez courageux de parler de ses craintes ainsi et je salue cette initiative au passage.
Vos témoignages posent pas mal de questions, je me permets de partager avec vous l'opinion que j'ai sur le sujet, espérant vous apporter sinon un brin de réponse au moins une piste à suivre...

valdes a écrit :Ces 50 à 100 m sont essentiels, il ne faut jamais que je les rate, que je boive la tasse si je suis seule, sinon c'est le désastre absolu. En groupe, c'est différent, la peur disparaît avec les rires et les plaisanteries. Je voudrais savoir si un jour, à force de maîtrise et d'assurance, je pourrais plonger dans l'eau, boire la tasse et continuer sans panique.

D'un point de vue physique, boire la tasse est immédiatement suivie de toux. Si tu arrives à te détendre, à te mettre sur le dos en faisant la planche, tu ne paniqueras plus à cette idée puisque tu auras bien pris conscience que tu n'as pas besoin d'appuis solides pour te calmer, et te mettre dans une position qui va te permettre de passer la toux. Le corps flotte en surface. si un jour tu re bois la tasse, essaie de te détendre, de te dire : il existe des positions : l'étoile par exemple qui sont des ' refuges', une sécurité, un mouvement qui me permettra de régler tous les pb ( l'eau dans les lunettes, le pince nez qui se fait la malle, le bonnet qui s'en va).

La peur de la profondeur est un peu différente surtout si associée au vertige.
L'eau n'est pas l'air, vous ne pouvez pas 'tomber dedans', entre 0 et 5 m de profondeur, le corps est en flottabilité positive, pour couler, il faut le lester. C'est la raison pour laquelle les plongeurs utilisent des ceintures de plomb. Le seul remplissage des poumons suffit à faire ballon et à faire remonter le corps, c'est ce que l'on appelle le poumon - ballast.

La peur peut avoir des ancrages psychologiques ( mauvaise expérience par exemple ) Il est important de vous dire que vous avez reconnu d'où venait cette peur, comment elle se manifestait. Maintenant, avec les acquis, même imparfait que vous avez en natation, ce que vous avez vécu ne pourra plus se reproduire.
Si demain, n'importe quelle tierce personne vous fait revivre peu ou prou ce que vous avez déjà vécu, vous êtes déjà ' armées', conscientes et vous avez acquis des réflexes pour vous défendre : ce n'est pas la peur qui vous contrôle, c'est vous qui la contrôlez... ne la laissez plus reprendre les commandes puisqu'elle en est incapable comme avant : vous n'êtes plus les mêmes qu'auparavant, vous n'êtes plus la petite fille sur le bord de bassin qui pleure, vous avez changé. Ce changement, c'est la mort de votre peur.

Outre ces considérations, je voulais surtout dire que la peur est un sentiment que vous savez irrationnels, que vous semblez motivés à vaincre, et c'est le principal car c'est cela qui va vous amener vous en débarrasser ou à vivre avec tout en éprouvant du plaisir.

Si certaines circonstances pourrons vous faire douter, si l'angoisse ne partait pas totalement dites vous que dans tous les cas vous n'aurez jamais échoué : la preuve, vous allez à la piscine, vous progressez, et vous atteindrez vos objectifs, d'une manière, ou d'une autre.

Bonne soirée à toutes et à tous.

moi je file au :baille:
La vie c'est comme la bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre . A-Einstein
valdes
Supporter
Supporter
Messages : 1743
Enregistré le : sam. 13 févr. 2010 12:44
Niveau : Swimming cool
Localisation : Saint Brieuc

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par valdes » mar. 15 juin 2010 13:22

valdes a écrit :Je voudrais savoir si un jour, à force de maîtrise et d'assurance, je pourrais plonger dans l'eau, boire la tasse et continuer sans panique
Et bien voilà ... Une saison de natation se termine, une autre commencera bientôt. Plus que deux cours de natation avant les vacances scolaires. Ah, comme ces lundis soir de piscine vont me manquer pendant l'été ! Et mon groupe de natation tout autant ! Qui est devenu un vrai groupe d'amis de piscine que j'ai toujours beaucoup de plaisir à retrouver ! Malheureusement nous perdrons notre gentil maître nageur à l'automne prochain ... dommage dommage mais merci à lui (qui n'a pas de PC et donc ne connaît pas ce forum) et à tous les autres professionnels qui savent aider les vieux bébés nageurs à devenir des adultes nageurs extrêmement passionnés qui se découvrent "animateurs" eux-mêmes et qui aiment à "animer" cet excellent forum de "natationpourtous".
Je réponds donc moi-même à la question que je me suis - et que je vous ai - posé le 16 mars dernier. Car je n'ai plus peur de l'eau. Mieux même : j'attends toujours avec une grande impatience ces cours du lundi, malgré le fait que mon ancienne piscine à trois maisons de chez moi a définitivement fermé ses portes et qu'il me faut maintenant faire 30 min de marche à pied pour m'y rendre. Hier par exemple, j'étais exactement dans les mêmes conditions physiques - voire psychique - que lorsque j'avais écrit le post "brûler les étapes" :
debutant-f6/topic1259.html
valdes a écrit :Un soir, j'étais crevée, j'avais très peu dormi et je suis quand même allée nager. Grosse déception dont je ne suis toujours pas remise. Je n'avançais plus, je n'avais plus du tout de force et ma peur est revenue. Depuis trois séances, elle est revenue m'habiter. J'essaye de rationnaliser mais je n'arrive plus à être détendue dans l'eau.
Hier, j'étais plus que fatiguée. J'avais couru, pour la première fois de ma vie, à bientôt 48 ans et après 4 mois seulement de découverte de la course à pied, un semi marathon : le très très beau "Cancale Saint-Malo" et c'était juste "trop bien". Objectif affiché "le finir" : atteint ; objectif secret "en moins de deux heures et le plus près de 1h50 si possible" : atteint lui aussi. Un vrai moment de bonheur à l'arrivée à la découverte de cette petite victoire personnelle. Je vous jure que le truc est grandiose. La découverte de l'arrivée si proche : j'avais ressenti beaucoup de douleurs et de doute entre le 17ème et le 21ème kilomètre, avec tout l'acide lactique qui me descendait dans les gambettes au fur et à mesure que mes jambes battaient le macadam, plus un gros mal au ventre lié à une inévitable et trop rapide digestion de mon petit déjeuner mal gérée et la vision du Fort National qui marque la carte postale à l'entrée de Saint-Malo qui me paraissait tout à la fois si proche et si difficile à atteindre ... Je connaissais bien les lieux et cela me fut une aide inestimable, je savais que je courais, je courais comme une folle vers cette arrivée si proche et si lointaine. Et j'y ai gagné ma petite victoire. Mon premier semi. En 1h55 ... Si vous pouviez nous voir en ce si grand moment de bonheur de franchissement de la ligne d'arrivée et cette si jolie matinée de printemps breton ...
Et le lendemain une petite rando de 12 kilomètres programmée avec des amis qui s'est transformée en 27 kilomètres à un rythme plus que soutenu dans un terrain vallonné : un véritable enfer ... Plus la mauvaise nuit de samedi à dimanche (le stress) et celle de dimanche à lundi (l'adrénaline du bonheur et de la douleur qui veut plus vous quitter). Alors hier soir, lundi, à 19h30 avec la grosse pluie qui commençait à tomber, je me suis dit : "Fifi ma grande, t'y vas, t'y vas pas à ta leçon de natation ? C'est le grand test aujourd'hui, t'es super crevée, archi fatiguée, t'en peux plus, t'es complètement lessivée, t'as plus du tout de jus, tu veux juste faire dodo, alors le plus raisonnable serait de t'écouter, de rester chez toi, etc. etc." ... Oui mais justement, on avait plus que trois soirs à être réunis tous ensemble dans le groupe avant la fin de l'été et puis, pour détendre les jolies gambettes d'une petite coureuse et d'une grande marcheuse bien fatiguée, l'eau, on a jamais fait mieux. Alors j'y suis allée. Contre toute raison.
Et je peux maintenant répondre moi-même à tous mes autres posts.
Je suis arrivée toute mouillée de l'eau de la pluie qui tombait drue dehors. A l'arrivée à la piscine, gros moment de flottement au bord des deux bassins car ceux des deux autres groupes qui s'entrainent le lundi (des "compétitions") ne savaient que faire : les pompiers leur avaient interdit tout entraînement dans le nouveau bassin extérieur en zinc, rapport au fait que l'eau est conductrice (on a deux bassins de 25 m maintenant un couvert et un autre extérieur, plus un bassin ludique et un autre réservé au plongeur). Dans le groupe, on s'est regardé et on a tous pensé très fort : "z'allez pas piquer les deux lignes d'eau du bassin intérieur réservées aux vieux bébés nageurs comme nous, non mais" ... Le ciel nous a écouté car l'orage s'est estompé, la pluie s'est calmée et moi je me suis précipitée, comme toujours, la prems à s'élancer pour faire les 100, 200 ou 300 m brasse demandée à l'échauffement, dans l'eau et ... oups. Trop bien, trop cool. La sensation d'un massage divin, l'eau qui apaise et qui court elle-aussi tout le long de mes muscles fatigués et très endoloris. Plus de peur, plus rien du tout, zen, un moment de bien-être et de bonheur absolu. Même plus le souvenir d'avoir eu peur de l'eau un jour pas si lointain que cela. J'ai fait toute la séance, y compris mettre les palmes, faire les longueurs battements de jambes (pour des petites gambettes de gazelle qui venaient quand même de faire plus de 50 km en deux jours), la tête sous l'eau, j'ai fait ces longueurs le plus en hypoxie pour arriver à faire 4 et même 6 mouvements de bras en crawl. J'ai même réussi à faire plus d'un tiers de 25 m en apnée au fond de la piscine, moi qui déteste l'apnée parce que je pense être un petit peu claustrophe. On a joué à se battre les uns les autres et je les bats tous en brasse coulée, trop bien, trop satisfaisante, la sensation de partir après eux et d'arriver toujours devant :ouah. Pour le crawl, c'est un petit peu différent, il y a encore deux ou trois petits gars qui m'attendent et qui se marrent toujours à l'arrivée. Leur juste revange. Dans notre petit groupe, c'est toujours très "friendly" : on bosse, on travaille, on se marre, on rigole et c'est comme ça qu'on s'améliore. La compet. c'est comme en CAP, c'est une petite victoire sur soi, pas au détriment des autres. On se respecte et on s'entraide.
Alors la peur de l'eau pour moi, c'était d'abord combattre "la mauvaise éducation" de parents qui avaient eux-mêmes peur de l'eau (pourquoi, comment, je l'ignore toujours car ils ne veulent toujours pas en parler, ni même l'admettre). Ils avaient même tellement si peur que pour justifier cette peur, ils devaient eux-mêmes en convaincre leurs enfants. Maintenant que je me suis débarrassée de ces oripeaux de la peur, je sens bien comme une certaine gêne chez eux, un certain recul, voire même peut-être même ... un peu de jalousie ou d'envie ? Que c'est bête et pourquoi ?
Mais moi je suis bienheureuse (et un seul mot), trop heureuse, j'ai coupé les mauvais liens, j'ai bravé toute seule les vieux démons qui, dans tous mes anciens cauchemards, me mettaient en situation de péril au milieu d'une piscine, j'ai lutté, j'ai combattu vaillemment et j'ai remporté cette petite victoire, toute petite, et oh combien si personnelle mais si grande pour moi : JE N'AI PLUS PEUR DE L'EAU DESORMAIS. Pour toujours. LA PEUR C'EST FINIE. Cette séance de natation vient même de se transformer hier en un très grand moment de réconfort pour me soulager de beaucoup de douleurs et de fatigue accumulée.
Que dire en conclusion ? Merci à tous, merci à ce forum qui m'a aidé à verbaliser par l'écriture mes peurs, mes doutes, mes échecs, toutes les galères liées à l'apprentissage des 4 nages, de votre soutien, merci à l'eau, merci la natation. Je suis juste heureuse maintenant. Heureuse d'être si heureuse dans l'eau.
Alors "pour vous la peur de l'eau c'est quoi ?" C'est peut-être bien la peur de ne pas être heureux(se) dans l'eau. Et donc maintenant je vous rassure tout de suite, l'eau, c'est que du bonheur, l'eau vous rendra heureux(se), l'eau est juste votre amie. C'est pas pour rien que les plus petits aiment autant l'eau ; alors, parents, si vous avez peur, gardez vos peurs pour vous et n'allez surtout pas polluer la tête de vos propres enfants avec vos propres peurs, qui n'ont ni queue ni tête et qui sont juste les vôtres. Laissez-les vivre et aimer l'eau. Votre rôle de parents, c'est de les surveiller toujours très attentivement pendant qu'ils joueront et s'amuseront dans l'eau cet été.
Mais surtout par pitié ne leur faites pas peur et ne leur gâchez pas leur vacances. L'eau. La natation. Nager c'est promesse de tant de plaisir. Et moi maintenant, j'en demande, j'en demande ...
Modifié en dernier par valdes le mar. 15 juin 2010 16:40, modifié 5 fois.
La natation n'est dangereuse que lorsque l'on manque le mur.
Club des Saumoneaux
Darjeeling
Supporter
Supporter
Messages : 1244
Enregistré le : lun. 16 nov. 2009 12:32
Niveau : 4 nages
Localisation : Jamais loin de l'eau

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par Darjeeling » mar. 15 juin 2010 15:27

valdes a écrit :Mais moi je suis bienheureuse (et un seul mot), j'ai coupé les mauvais liens, j'ai bravé toute seule les vieux démons qui, dans tous mes anciens cauchemards, me mettaient en situation de péril au milieu d'une piscine, j'ai lutté, j'ai combattu vaillemment et j'ai remporté cette petite victoire, toute petite, et oh combien si personnelle mais si grande pour moi : JE N'AI PLUS PEUR DE L'EAU DESORMAIS. Pour toujours. LA PEUR C'EST FINIE. Cette séance de natation vient même de se transformer hier en un très grand moment de réconfort pour me soulager de beaucoup de douleurs et de fatigue accumulée.
Que dire en conclusion ? Merci à tous, merci à ce forum qui m'a aidé à verbaliser par l'écriture mes peurs, mes doutes, mes échecs, toutes les galères liées à l'apprentissage des 4 nages, de votre soutien, merci à l'eau, merci la natation. Je suis juste heureuse maintenant. Heureuse d'être si heureuse dans l'eau.
Alors "pour vous la peur de l'eau c'est quoi ?" C'est peut-être bien la peur de ne pas être heureux(se) dans l'eau. Et donc maintenant je vous rassure tout de suite, l'eau, c'est que du bonheur, l'eau vous rendra heureux(se), l'eau est juste votre amie. C'est pas pour rien que les plus petits aiment autant l'eau ; alors, parents, si vous avez peur, gardez vos peurs pour vous et n'allez surtout pas polluer la tête de vos propres enfants avec vos propres peurs, qui n'ont ni queue ni tête et qui sont juste les vôtres. Laissez-les juste vivre et aimer l'eau. Votre rôle de parents, c'est juste de les surveiller pendant qu'ils joueront dans l'eau cet été.


Bravo.
J'avais une amie qui me disait souvent que les plus belles victoires sont celles qui n'ont ni médaille ni gloire au bout, puisque ce sont celles que l'on gagne sur soi.
Je crois que tu viens d'illustrer ce proverbe qu'elle affectionnait.
donc re bravo, :chin: : à ta ténacité, ta bonne humeur, et ta victoire.

Enfin, merci à toi d'avoir fait confiance à ce forum et à ceux qui t'ont conseillée.

Bon, fin du quart d'heure sentimental : au boulot, il te reste à maitriser toutes tes nages et puis... le triathlon, les compet' master : tu as du pain sur la planche !! bon appétit :mrgreen:

Et sympa ton mot sur les parents : c'est assez vrai ! :-d
tu sais ce que c'est un chandail : c'est un pull que les mères mettent à leurs enfants quand elles ont froid... la peur c'est la même chose, c'est un chandail que les parents mettent à leur progéniture lorsqu'ils sont eux même le jouet de leurs émotions alors qu'ils sont les seuls à pouvoir prendre de la distance face à ces mêmes émotions.
Mais il en est ainsi, c'est la raison pour laquelle nos parents ne sont pas parfaits, mais seulement humains, et qu'il y a un âge pour dépasser l'éducation qu'on a eu pour donner la notre à nos enfants. :))
La vie c'est comme la bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre . A-Einstein
valdes
Supporter
Supporter
Messages : 1743
Enregistré le : sam. 13 févr. 2010 12:44
Niveau : Swimming cool
Localisation : Saint Brieuc

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par valdes » mar. 15 juin 2010 16:09

Darjeeling a écrit :Bon, fin du quart d'heure sentimental : au boulot, il te reste à maitriser toutes tes nages et puis... le triathlon, les compet' master : tu as du pain sur la planche !! bon appétit :mrgreen:
Eh hélo Darjeeling ça me fait bien du plaisir ... :pp
C'est vrai que je suis tout étonnée d'être aussi bonne en brasse. Rapport au capacité physique déjà énumérée je pense, le petit poids, la gymnastique, le cardiovasculaire, etc.
Le crawl ça va ça va de mieux en mieux mais l'hypoxie, ok ok j'me force un peu pour l'instant.
Le dos ? Ah oui ça existe, j'ai complètement laissé tombé, rapport à la course à pied et aux crampes que l'on chope au mollet avec les battements plus le problème de mon bras droit qui joue au capitaine crochet et qui se barre de traviole. Le bougre !
Le papillon : juste les battements de pieds sous l'eau, les bras devant ou en bras brasse, les épaules sorties le maître nageur et les gars du groupe rigolaient "quoi le petit poids plume ci-devant, va décrocher à faire des plaquettes et du pap ...." Ca refroidit un peu, et le petit poids que je suis et les petites n'épaules ...
Pour la mer, pour l'instant 13°C (mesure du dernier week-end et dont je suis la progression assidue) et le VTC en réparation. Va falloir que j'achète un VRAI VELO de COMPET. pour le triathlon et whaouh le prix .... ça refroidit. C'est cher, mais bon d'occas. ça reste possible et la nage en eau libre aussi et le triathlon, ça se rapproche ça se rapproche. 2010 : non trop tôt même à La Beaule en découverte en 2010. Alors l'objectif raisonnable avec un club à distance, ce serait peut-être La Beaule en septembre en 2011 et Dinard en test quelques mois avant. Why not ... De toutes les manières lorsque l'on touche à tout on a toujours envi de toujours envi de toucher encore plus, c'est juste que mon petit vélo, dans la dernière prépa CAP semi, je l'ai un peu mi de côté et qu'à présent il m'en tient encore rigueur, genre qui tire la langue :pp et qui crève de temps en temps :siffle:
Modifié en dernier par valdes le mar. 15 juin 2010 16:23, modifié 2 fois.
La natation n'est dangereuse que lorsque l'on manque le mur.
Club des Saumoneaux
nicky
Supporter
Supporter
Messages : 609
Enregistré le : sam. 13 juin 2009 15:05

Re: C'est quoi "la peur de l'eau" pour vous ?

Message par nicky » mar. 15 juin 2010 16:15

Je viens de lire avec attention vos posts qui reflètent une très grande vérité et beaucoup d'optimiste que je partage maintenant avec vous depuis que je sais nager :+
Il m'a fallu 1 an hé oui ce fut long mais quelle victoire sur moi même quel plaisir et pourtant j'en ai qqfois bavé mais ma mns a toujours su me réconforter dans les moments difficiles!
et aussi ce forum qui m'a bcp encouragé et donné des actuces, des conseils...
Je précise que je viens d'avoir 62 ans et ce n'est pas évident mais possible avec bcp de motivation , hé oui il faut en vouloir!
donc à l'heure actuelle je nage la brasse coulée, le dos crawlé, je plonge au grand bassin et même du plot :siffle: ben oui et le crawl ben bof bof,,, j'ai atteint mon objectif, appréhender ma grande peur de l'eau, savoir nager la brasse coulée, profiter pleinement de la piscine,savoir changer de position avec aisance etc...
encore merci à toutes et tous, à ce forum pour les encouragements!
j'avoue humblement que ce n'est pas facile mais qu'on peut y arriver ...la preuve :pp
:hello:
Répondre