Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Nageur en crawl

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter

Vous êtes ici : Accueil > Blog > Faut-il (vraiment) pratiquer les 4 nages ?

Faut-il (vraiment) pratiquer les 4 nages ?

Le 18 novembre 2021

La pratique des 4 nages est une tradition en natation. Mais est-ce qu’il est vraiment nécessaire de les aborder toutes dans ses séances ? La question est importante, notamment quand on dispose d’un temps limité d’entraînement. Sans a priori, cet article va passer en revue les trois arguments principaux pour la pratique des différentes nages, et nous allons voir qu’il y a des « pour » et des « contre ».

Les transferts d’une nage à l’autre ?

Les « Pour »

Les 4 nages répondent aux mêmes principes d’efficacité. Dans toutes les nages, vous allez par exemple chercher à aligner le plus possible les différentes parties de votre corps pour diminuer les résistances que vous rencontrez. Vous allez aussi mettre en œuvre des principes communs dans les différents mouvements des bras, comme l'accélération de vos mouvements sous l’eau.

En pratiquant une nage, vous pourrez trouver des « trucs » qui seront applicables dans les autres nages. Par exemple, en nageant en papillon, vous allez devoir mettre en place un certain rythme dans votre mouvement de bras, et cela pourra vous servir en crawl.

Les « Contre »

Il est souvent préférable d’utiliser des éducatifs, plutôt que de nager dans une autre nage où les contraintes sont très différentes. C’est encore plus vrai si vous avez un niveau très différent entre les différentes nages. Dans ce cas, il est difficile de trouver des améliorations techniques pour votre meilleure nage, en pratiquant une nage où vous êtes nettement moins bon.

Globalement, le principe de transfert n’a jamais été vraiment validé. Il se heurte au fait que, lorsque l’on dispose d’un temps d’entraînement très limité, une grande spécialisation peut être préférable.

Donner plus d’intensité dans l’entraînement ?

Les « Pour »

L’alternance des nages permet de solliciter des groupes musculaires différents. Vous pourrez ainsi maintenir un niveau d’intensité plus important avant de rencontrer une fatigue musculaire limitante. L’aspect psychologique est aussi important. Avec plusieurs nages, votre programme d’entraînement sera moins monotone, et cela vous évitera de perdre le rythme au cours de la séance.

Il faut noter que cela est tout à fait compatible avec un entraînement spécialisé. On peut en effet profiter de ces effets en incluant seulement 20% d’autres nages dans son entraînement (exemple de série : 200 crawl – 50 dos – 200 crawl – 50 brasse).

Les « Contre »

Si vous préparez une épreuve, vous devez justement arriver à maintenir une allure constante, peut-être sur des distances importantes. On peut alors considérer que l’entraînement doit vous y préparer et qu'il est donc nécessaire de nager longtemps dans votre nage de prédilection.

Garder le niveau technique ?

Les « Pour »

Normalement, il faudrait toujours vous demander quelle distance vous êtes capable de réaliser en maintenant un bon niveau technique.

Très souvent, si vous y êtes attentif, vous verrez que votre technique se dégrade rapidement avec la distance. Il est alors très souhaitable d’alterner avec d’autres nages, pour récupérer mentalement et physiquement, et être capable de toujours nager avec la meilleure technique possible.

Les « Contre »

On peut faire la même objection que pour l’intensité, puisqu’en compétition il faudra bien réussir à maintenir la meilleure efficacité possible sur la distance.

On peut aussi remarquer que cet argument ne nécessite pas vraiment de nager les 4 nages, mais juste de trouver une nage pour alterner. Vous pourriez même préférer faire un parcours en jambes seules (avec une planche) pour récupérer physiquement et mentalement, avant de repartir en nage complète.

Conclusion

En fait, les deux types d'arguments sont valides. Comme souvent dans l’entraînement, il faut s’adapter.

D’abord, tout dépend du temps global dont vous disposez, et plus exactement du nombre de séances que vous réalisez par semaine. Si vous réalisez 4 séances hebdomadaires par exemple, vous pouvez réaliser des séances axées sur le 4 nages, et d’autres sur votre nage de spécialité. Si vous n’en faites que deux, il faudra probablement spécialiser davantage toutes vos séances, en réservant par exemple 60% de chaque entraînement à votre meilleure nage. C’est le principe retenu dans les programmes d’entraînement du livre Natation, méthode d’entraînement pour tous.

Ensuite, il faudrait adopter une vision cyclique de l’entraînement (par opposition à « faire tout le temps la même chose »). En début de saison, quand on essaie d’améliorer sa technique, il est préférable d’alterner plusieurs nages. On n’a de toute façon pas encore la capacité de nager longtemps et efficacement dans une seule nage, tout au long de la séance. Plus tard dans la saison, à l’approche des compétitions, l’entraînement peut se spécialiser pour se préparer à maintenir son efficacité et sa vitesse sur toute la distance de la course.

D'autres arguments? Venez participer à la discussion sur le forum de Natation pour tous

A lire également