Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Nageur en crawl

Natation pour tous
Livre

Nager un crawl efficace

Nouveauté : Natation pour tous vous propose une collection de trois livres complets sur les techniques pour vous perfectionner quel que soit votre niveau et approfondir les thèmes abordés sur ce site internet.

Présentation de la collection

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter

Vous êtes ici : Accueil > Blog > 7 astuces pour stagner

7 astuces pour stagner

Le 1er avril 2018

De nombreux nageurs ne progressent pas d’une année à l’autre. Pourtant ils s'entraînent dans de bonnes conditions, avec une grande régularité et disposent parfois de bons conseils techniques. Aujourd'hui est le jour parfait pour explorer leurs petits secrets et pour s'en inspirer.

1. Répéter la même séance inlassablement

Albert Einstein disait « La définition de la folie, c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents. » Certes, mais dites vous bien que ce grand savant ne pigeait probablement rien à la natation.

Répéter la même séance pendant des mois voire des années est au contraire une routine très saine qui vous permettra d’être absolument sûr de stagner. En effet, grâce à l’absence de progressivité, la même séance produira de moins en moins d’effet.

Pour ceux qui auraient peur de s’ennuyer avec ce conseil (et il est vrai que ce train-train demande une certaine aptitude à la méditation), il est tout à fait possible d’avoir deux ou trois séances différentes et de les répéter en boucle.

2. Ne pas modifier sa nage

Pour progresser significativement en natation, il est nécessaire d'améliorer sa technique de nage. Le développement des seules qualités phyisiques ne suffit pas pour progresser durablement.

Veillez donc à éviter soigneusement toute source d'information technique et montrez par exemple ostensiblement votre ennui à tout nageur ou entraîneur qui essaierait de vous donner un conseil. Les nageurs les plus pointus parviennent même à conserver la nage qu'ils ont apprise à l'école primaire.

3. Se concentrer sur 10 points techniques à la fois

Vous avez eu l’idée saugrenue de prendre des cours ? Ou alors, on vous a offert un livre de natation pour Noël et vous l’avez lu bêtement au lieu de le revendre sur Le bon coin ?

Bref, vous ne pouvez plus appliquer l'astuce précédente correctement. Ne vous inquiétez pas, rien n'est perdu. Essayez d’appliquer tous les conseils que vous avez reçus en même temps. Cette méthode est d’une efficacité redoutable car votre cerveau, incapable de faire plusieurs choses en même temps, vous ramènera vite vers votre nage habituelle.

Le secret de cette astuce magique est de ne jamais se focaliser sur un bon conseil trop longtemps car vous pourriez alors l’automatiser, ce qui vous rendrait capable de l'appliquer sans y penser. Si vous sentez que cela arrive, une seule solution, nagez comme une chèvre (voir astuce n°5)

4. Mettre la charrue avant les boeufs

Cette astuce est utilisée avec succès par de nombreux apprentis nageurs mais peut aussi s’appliquer à des nageurs confirmés.

L’idée est de ne surtout pas valider tout ce qui se trouve dans la partie Débuter : aller sous l’eau, pouvoir passer du dos au ventre, souffler sous l’eau, etc.

Ne pas travailler sur la respiration notamment est une piste déjà appliquée avec succès par des dizaines de nageurs. Cela vous permettra de limiter votre progression à de très courtes distances et d’être relativement tranquille pour tout ce qui dépasse une longueur. D'ailleurs franchement, avez-vous vraiment besoin de respirer?

5. Nager avec style

Rien de plus important que le staïïïle comme dirait Cristina Cordula, la reine du shopping, qui elle au moins s’y connaît visiblement en natation.

Passez du temps à perfectionner tout ce qui fera de vous un beau nageur ou une belle nageuse. Adoptez le retour aérien parfait du bras, effleurez l’eau délicatement, développez un mignon petit battement... Avec tout ça, vous aurez la plus belle note artistique. Vos gains en matière d’efficacité pourront, eux, passer facilement inaperçus.

6. Faire du volume en nageant comme une chèvre

Comme le disait un grand auteur : « Nager de grands volumes avec une mauvaise technique permet de développer toutes les capacités physiques utiles pour nager mal. »

Si malgré tout vous aimez bien faire un peu « de technique », par exemple en pratiquant des éducatifs à vitesse lente, pas de problème. Cantonnez stictement ce travail technique à vitesse lente. Dès que vous passez sur vos séries, à vitesse moyenne ou rapide, nagez comme une chèvre !

Le modèle des nages A, B, C nous permet de penser que cette astuce devrait être coronnée de succès, encore une fois grâce à l'absence d'automatisation.

Certains lecteurs peuvent maintenant se demander si une chèvre nage vraiment. Eh bien on y travaille !

7. Se blesser

Une solution un peu extrême consiste à se blesser. En effet, chaque blessure peut vous amener à devoir arrêter ou réduire nettemement vos séances, ce qui est parfait pour stagner.

Avantage, les moyens de se blesser sont multiples (pas d’échauffement, utilisation de plaquettes sur des durées prolongées, gros volume avec mauvaise technique). Le mieux d’ailleurs est de les combiner tous, en commençant l’entraînement directement avec des plaquettes et une mauvaise technique.

Inconvénient, ça peut faire un peu mal. Il faut donc considérer cette solution comme un dernier recours.

Vous souhaitez être accompagné dans votre stagnation? Commentez cet article sur le forum

A lire également