Le sport après 50 ans de Thiebauld et Sprumont
Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Natation pour tous
Livre

Nager un crawl efficace

Nouveauté : Natation pour tous vous propose une collection de trois livres complets sur les techniques pour vous perfectionner quel que soit votre niveau et approfondir les thèmes abordés sur ce site internet.

Présentation de la collection

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter


Vous êtes ici : Accueil > Boutique > Librairie > Le sport après 50 ans


couverture de le sport après 50 ans

Le sport après 50 ans

De Charles M. Thiebauld et Pierre Sprumont
Editeur : De Boeck - Paru en 2005

295 pages
Prix le plus bas : 57 Euros

Acheter ce livre chez nos partenaires :
Fnac.com | Amazon.fr

Commentaires de natationpourtous.com

Le sport après 50 ans étudie à la fois :

  • Les effets du vieillissement sur l'ensemble des fonctions de l'organisme (système nerveux, musculaire, digestif...etc.).
  • Le rôle et les limites que peuvent avoir le sport face à ces effets.
  • Les modalités pratiques de l'activité sportive chez les adultes de plus de 50 ans qu'ils recherchent la performance ou un impact sur leur santé.

L'ouvrage s'adresse prioritairement aux professionnels de la santé et du sport et leur apporte toutes les bases nécessaires pour mieux encadrer ce public. Cependant, un effort de vulgarisation a été fait et le livre peut être accessible aux pratiquants eux-mêmes sans connaissances préalables.

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage étudie les aspects fondamentaux du vieillissement et révèle les clés qui garderont ouverts les contacts sociaux de l'individu âgé tout en préservant son indépendance

Les progrès de la médecine, l'amélioration des conditions d'existence et l'allongement de la durée de vie ont permis à un nombre croissant de femmes et d'hommes de maintenir une activité physique remarquable. Cet ouvrage étudie des aspects fondamentaux de la sénescence, comme les modifications des mécanismes biochimiques et l'évolution de la biologie cellulaire au sein des différents systèmes de l'organisme.

C'est ainsi que les modifications des activités cellulaires et les altérations subies par les molécules responsables des transferts d'énergie sont abordées notamment à travers le système locomoteur et les fibres musculaires, ou encore par l'étude de la transmission des informations dans le système nerveux. L'adaptation à l'effort physique des traitements médicaux – fréquemment nécessaires chez les personnes de plus de 50 ans – fait aussi l'objet d'un chapitre étendu. Lire la suite...

Dans la droite ligne de la collection "Sciences et pratiques du sport", les auteurs abordent largement les aspects pratiques en se fondant sur les modifications liées au vieillissement pour décrire les ajustements à apporter aux activités journalières et les règles à observer pour tirer bénéfice d'un exercice physique régulier.

Réservé autrefois aux seuls individus jeunes et en bonne santé, le sport a élargi son champ d'action en particulier aux personnes plus âgées. L'exercice physique, s'il n'annule pas les processus physiologiques du vieillissement, les retarde cependant. Il améliore les conditions de vie et, en prolongeant les possibilités de mobilité, garde ouvert l'accès aux contacts sociaux.

Extraits :

Puisque l'involution de la masse musculaire commence à la quarantaine, on pourrait envisager d'augmenter la masse maigre (musculaire) durant les années précédentes en favorisant les activités stimulant des gains de masse musculaire. Retarder l'augmentation du tissu adipeux et des dépôts adipeux intracellulaires survenant aux dépens du muscle ralentirait l'involution ultérieure du squelette. Les études longitudinales montrent que l'homme de 40 ans peut accroître sa masse maigre de 5kg sans intervention pharmacologique. Il est de fait qu'une activité physique minimale peut préserver le maintien de la masse musculaire, mais elle ne pourra en aucun cas empêcher la progression de l'atrophie musculaire et de la sarcopénie. La pratique de l'exercice physique est cependant salutaire puisqu'elle permet de conserver la densité osseuse en retardant la perte de phosphate de calcium.

Acheter ce livre chez nos partenaires :
Fnac.com | Amazon.fr

A lire également :