Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Piscine

Crédit photo : Matt Hollingsworth

Natation pour tous
Le livre

Natation : méthode d'entraînement pour tous

Découvrez une méthode d'entraînement complète avec un accompagnement sur une centaine de séances et de nombreux exercices techniques.

Voir la présentation du livre

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter

Vous êtes ici : Accueil > Entraînement > Reconnaître le surentraînement

Comment reconnaître le surentraînement?

Le surentraînement est un état de fatigue aiguë qui entraîne une chute durable des performances. Quels sont les origines et les symptômes de cet état? Comment le dépister?

Les causes du surentraînement

Lorsqu'un sportif est en état de surentraînement, on retrouve généralement une ou plusieurs des causes suivantes :

  • Une charge d'entraînement excessive (en volume ou en intensité) et/ou qui augmente trop rapidement.
  • Une récupération insuffisante notamment à cause d'un manque de sommeil ou d'une alimentation inadaptée.
  • Un entraînement répétitif, monotone.
  • Une source de stress ou de fatigue extérieure (problèmes familiaux, professionnels, maladie, etc.).
  • Dans certaines disciplines, une spécialisation trop importante.

Symptômes

A l'entraînement, deux signes principaux peuvent permettre de détecter le surentraînement :

  • Une réduction durable des performances que les périodes de repos ne parviennent pas ou peu à endiguer. Le sportif est encore fatigué après un ou deux jours sans activité.
  • Une augmentation du rythme cardiaque pour un même effort.

Pour dépister le surentraînement, il peut donc être très intéressant de reproduire régulièrement un même test d'entraînement, en le réalisant à chaque fois après un ou deux jours de repos. Lors de ces tests, on mesurera la performance et la fréquence cardiaque au cours de l'effort. Une baisse des performances et/ou une augmentation du rythme cardiaque devront pousser le sportif ou l'entraîneur à s'interroger sur l'existence d'un état de surentraînement.

Par ailleurs, différents signes secondaires peuvent être observés, notamment :

  • Perturbations du sommeil, de l'appétit ou de l'humeur
  • Perte de motivation
  • Perte de poids
  • Infections plus fréquentes
  • Troubles menstruels

Le diagnostic du surentraînement est difficile. Chaque sportif montrera des signes différents parmi ceux que nous venons de citer. Autre difficulté, ces marqueurs ne sont pas spécifiques c'est-à-dire que l'on peut les rencontrer dans d'autres pathologies. Lorsque certains de ces symptômes sont éprouvés, un examen médical avec bilans sanguins sera nécessaire pour éliminer d'autres causes et préciser le diagnostic.

Si l'état de surentraînement est confirmé, une période assez longue d'arrêt complet de l'activité suivie d'une reprise progressive sera nécessaire.

A lire également :

Références de cet article