Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Triathlon départ

Départ d'un triathlon

Natation pour tous
Livre

Nager un crawl efficace

Nouveauté : Natation pour tous vous propose une collection de trois livres complets sur les techniques pour vous perfectionner quel que soit votre niveau et approfondir les thèmes abordés sur ce site internet.

Présentation de la collection

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter

Vous êtes ici : Accueil > Entraînement > Dossier endurance - partie 1

Développer votre endurance

Sommaire de ce dossier :

  1. Développez votre endurance
  2. Les séries
  3. Créez facilement votre entraînement

L'endurance, la base de l'entraînement

Développer l’endurance en natation c’est être capable de nager sur de longues distances en maintenant la meilleure technique possible.

L'entraînement en endurance doit donc vous permettre d'automatiser les éléments techniques travaillés auparavant à vitesse lente (coulées, synchronisation des mouvements, gainage...etc.). Mais cette notion de meilleure technique possible comprend plus généralement le développement d'une grande amplitude de nage qui doit se traduire par une diminution du nombre de mouvements effectués par longueur.

Par ailleurs, ce type d’entraînement va entraîner différentes adaptations au niveau cardio-vasculaire (augmentation du volume du cœur et de la vascularisation par exemple) ainsi qu'au niveau musculaire, notamment avec une meilleure capacité à produire de l’énergie à partir des glucides ou des lipides.

Ces adaptations sont primordiales :

  • Dans un but de performance : le développement de l’endurance a des effets directs en compétition mais conditionne aussi tous les processus de récupération et permettra donc ensuite de s’entraîner plus efficacement à des intensités élevées.
  • Dans un but de santé : ces adaptations permettront de réduire les risques de troubles cardio-vasculaires et des différentes affections liées à la sédentarité.

Quelle vitesse adopter ?

Pour que l’entraînement soit efficace, la vitesse adoptée doit permettre de nager sur de longues distances mais être aussi suffisamment élevée pour provoquer les adaptations que nous venons de détailler. Pour répondre à ces objectifs, vous pourrez évoluer dans une plage de vitesse comprise entre une intensité modérée que l’on peut appeler endurance fondamentale et une intensité un peu plus élevée que l’on peut appeler endurance soutenue.

L'endurance fondamentale est à privilégier en début de saison et lors de périodes de reprise. Ensuite lorsque cette allure est bien maîtrisée et que la technique est stable, vous pourrez évoluer progressivement vers l'endurance soutenue.

Différentes méthodes existent pour mesurer ces allures. Vous pourrez vous fier à vos sensations, à votre fréquence cardiaque (voir S'entraîner grâce aux fréquences cardiaques.) ou encore définir un temps moyen à tenir grâce à un test de terrain ou à vos temps de compétition.

Outils pour mesurer les allures en endurance
Indicateur Endurance fondamentale Endurance soutenue
Sensations Relative aisance
Fatigue musculaire modérée
Début d'essoufflement
Fatigue musculaire assez élevée si la durée d'effort est longue
Fréquence cardiaque Autour de 65% de la fréquence cardiaque maximale Autour de 80% de la fréquence cardiaque maximale
Moyenne approchée à partir d'un temps de compétition Environ 130% du meilleur temps au 100 mètres * Légèrement inférieure à 120% du meilleur temps au 100 mètres
Moyenne à partir d'un test d'entraînement - Moyenne obtenue sur un test de 30 minutes avec la meilleure vitesse possible

* Par exemple pour un nageur réalisant 1 min 05 soit 65 secondes au 100 nage libre en compétition, la moyenne à tenir sur ce type de série serait de 1 min 25 (65 x 130 / 100)

A lire également :