Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Poissons

Crédit photo : Alain Feulvarch

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter


Vous êtes ici : Accueil > Entraînement > Calculateur de calories



Combien de calories brûlez-vous en nageant?

Cet outil vous permettra de connaître facilement le nombre de calories que vous dépensez lors de vos séances de natation. Ceci en fonction de votre taille, de votre poids et des nages réalisées (vous pouvez compléter une ou plusieurs nages).

cm

kg

Distances :

  • mètres
  • mètres
  • mètres
  • mètres

Un commentaire ou une remarque sur cet outil? N'hésitez pas à intervenir sur le sujet dédié du forum.

Compter les calories, un poisson d'avril?

La mesure du nombre de calories dépensées est devenue très commune. On peut la retrouver sur de nombreux sites internet et applications. Elle fait également partie des fonctionnalités de base des montres dédiées à l'entraînement. Nous avons lancé notre propre calculateur un 1er avril et ce n'est pas tout à fait un hasard.

Le calculateur que vous avez essayé ci-dessus a été réalisé en s'appuyant sur des données issues de plusieurs études scientifiques (voir références) qui ont mesuré le coût énergétique des différentes nages. Cependant, ces études montent surtout que les écarts à la moyenne sont immenses en natation. En effet, différents facteurs vont grandement influencer le coût énergétique de votre nage.

  • Le premier de ces facteurs est votre niveau technique. En comparant des nageurs de niveaux différents (mais tous pratiquants réguliers), on s'aperçoit que les meilleurs utilisent considérablement moins d'énergie pour se déplacer. La différence atteint 50 à 80% selon les données prises en compte. C'est évidemment le but d'une bonne technique : être capable de dépenser moins d'énergie et donc, in fine, pouvoir nager plus vite. Certains choix techniques, comme une trop grande utilisation des jambes en crawl, peuvent également augmenter la dépense énergétique.
  • Le second facteur est votre vitesse. La résistance de l'eau augmente le carré de la vitesse. En d'autres termes, si vous voulez accélérer un peu, il vous faudra dépenser beaucoup plus d'énergie car la résistance de l'eau va beaucoup augmenter. En général, la technique se dégrade un peu, ou même beaucoup, lorsqu'on accélère, ce qui accentue le phénomène. Si vous réalisez une séance avec une allure régulière, vous dépenserez donc moins d'énergie que si votre séance contient des variations de vitesse.
  • Enfin, il faut considérer toutes les caractéristiques morphologiques. Il est assez évident que vous allez dépenser un peu moins d'énergie si vous êtes grand et élancé. Mais d'autres paramètres entrent également en ligne de compte : votre envergure, votre taux de masse grasse (qui joue sur votre flottabilité), la taille de vos surfaces propulsives (mains et pieds), etc.

Les marges d'erreur, déjà importantes pour n'importe lequel de ces facteurs pris isolément, se cumulent. A l'arrivée, il faut dire qu'il est assez peu problable que le nombre de calories communiqué un calculateur de ce type ou par votre montre (quel que soit son prix), s'approche de la réalité.

Faire monter son total de calories, un bon objectif ?

Si les outils permettant de calculer le nombre de calories dépensées en natation ne peuvent être considérés comme une source exacte, ils peuvent être un soutien à la motivation pour les nageurs débutants. En effet, cela peut constituer une sorte d'indice général d'intensité ou de durée de la séance. Toutefois, il faut être conscient que, pour augmenter plus durablement la dépense énergétique, il est important :

  • De supprimer tous les facteurs limitants au niveau technique (par exemple, une mauvaise respiration limite forcément l'intensité et la durée des efforts).
  • De faire de vraies séances d'entraînement qui comportent des variations de nages, d'exercices et d'intensités. Plus les séances sont variées et plus la dépense énergétique est importante.

Beaucoup de personnes pratiquent assidument la natation mais ont malheureusement une dépense énergétique plutôt décevante parce qu'elles réalisent des séances monotones avec un style de nage unique et peu efficace (brasse tête hors de l'eau, crawl avec une mauvaise respiration, etc.). Même en cherchant à augmenter un peu les distances parcourues, les objectifs de perte de poids et d'amélioration de la santé sont alors rarement atteints.

Pour conclure, on peut généraliser en disant que le nageur dispose aujourd'hui de nombreuses données liées à son entraînement : pulsations cardiaques, calories dépensées, archivage des temps intermédiaires et du nombre de mouvements réalisés (voir article sur la montre Garmin Swim). Ceci permet une sorte de diagnostic de l'entraînement et une motivation à court-terme. Il faut cependant se donner les moyens de faire évoluer ces paramètres sur le long terme ce qui nécessite toujours une réflexion sur sa méthode d'entraînement et sur sa technique.

A lire également :

Références de cet article