Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Pellegrini

Federica Pellegrini
Crédit photo : Michiel Jelijs

Natation pour tous
Livre

Nager un crawl efficace

Nouveauté : Natation pour tous vous propose une collection de trois livres complets sur les techniques pour vous perfectionner quel que soit votre niveau et approfondir les thèmes abordés sur ce site internet.

Présentation de la collection

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter

Vous êtes ici : Accueil > Entraînement > L'affûtage avant une compétition

L'affûtage avant une compétition

Comment être au meilleur de sa forme le jour J? Quel type d'entraînement faut-il réaliser pour disposer le moment voulu de toutes ses capacités?

La période d'affûtage désigne les derniers jours ou les dernières semaines avant une compétition. C'est une période qui n'est pas toujours facile à appréhender car il faut trouver un équilibre entre :

  • Le repos nécessaire pour effacer complètement la fatigue accumulée pendant la préparation.
  • Une sollicitation suffisante pour maintenir jusqu'à l'échéance toutes les qualités acquises grâce à l'entraînement.

En d'autres termes, le but de l'affûtage est d'effacer les impacts négatifs de l'entraînement sans en perdre les aspects positifs.

Les modalités de l'affûtage

De nombreuses études ont été menées sur le sujet, ce qui nous permet aujourd'hui de disposer de données fiables pour aborder cette période au mieux. On sait par exemple qu'une période d'affûtage réussi peut permettre un gain de performance d'environ 3% (de 0.5 à 6% selon les études).

De ces études, il est également ressorti un certain nombre de principes qui sont aujourd'hui largement admis :

  • La baisse de la charge doit concerner le volume d'entraînement (le nombre de kilomètres parcourus) et non son intensité. Des sollicitations régulières à des intensités élevées sont en effet indispensables pour le maintien des qualités acquises.
  • Une réduction progressive du volume d'entraînement est préférable à une réduction brutale.
  • La réduction du volume doit être très marquée pour être efficace (de l'ordre de 50% par rapport à l'entraînement normal)
  • Ces principes s'appliquent à la fois à l'entraînement dans l'eau et à l'entraînement à sec. Ce dernier doit donc être poursuivi jusqu'au moment de la compétition mais avec une diminution progressive en volume.

A ces données, nous pouvons ajouter ici quelques éléments plus subjectifs :

  • La durée sur laquelle porte l'affûtage peut être très variable. Si quelques jours ou une semaine peuvent être suffisants pour un objectif secondaire, il est probablement intéressant d'y consacrer environ deux semaines à l'approche de l'objectif principal de la saison.
  • Cette période est également très importante au niveau mental, elle permet d'entrer progressivement dans l'état d'esprit de la compétition. Si quelques aspects de la course peuvent encore être légèrement travaillés (gestion de l'allure, départ, virages...etc.), il ne faut pas chercher à se rassurer ou à compenser d'éventuels manques de l'entraînement.
  • Avec la récupération progressive, on peut être tenté de nager de plus en plus vite, de façon consciente ou non. Il faut faire attention à bien respecter les allures d'entraînement notamment pour toutes les séries effectuées à vitesse moyenne.

Il reste cependant une importante marge d'appréciation, d'autant plus que chaque nageur répond différemment à la réduction de la charge d'entraînement, en fonction par exemple de son âge ou de son niveau sportif. Quelques essais sont donc souvent nécessaires avant de trouver la formule d'affûtage qui donnera les meilleurs résultats.

Nous avons mis en application ces différents principes dans un exemple de période d'affûtage pour un nageur s'entraînant quotidiennement.

Ailleurs sur le web

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter canal INSEP qui présente une conférence du Dr Iñigo MUJIKA, grand spécialiste de cette question (vidéo à consulter notamment à partir de la 13ème minute) ainsi que le site internet savoir-sport.org qui propose différentes fiches sur l'affûtage (les fiches sont plus facilement accessibles en faisant une recherche sur le mot "taper" qui est utilisé par les anglophones pour désigner l'affûtage).

A lire également :