Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Départ dos

Crédit photo : Nicholas Bittencourt

Natation pour tous
Livre

Nager un crawl efficace

Nouveauté : Natation pour tous vous propose une collection de trois livres complets sur les techniques pour vous perfectionner quel que soit votre niveau et approfondir les thèmes abordés sur ce site internet.

Présentation de la collection

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter


Vous êtes ici : Accueil > Technique > Le départ en dos



Le départ en dos

Position de départ

A l'ordre "à vos marques", les bras sont fléchis ; il ne faut pas spécialement chercher à monter (ce qui augmenterait le risque de glisser sur le mur) mais plutôt à rapprocher la poitrine et le bassin du plot. Les avant-bras et les cuisses doivent être parallèles.

Position de la tête

La première chose à faire est de basculer la tête en arrière comme pour aller regarder le mur opposé. La position de la tête va définir la trajectoire du corps, elle va entraîner la montée des hanches.

Poussée

Ensuite, les mains quittent la barre de départ et vont le plus vite possible se réunir vers l'avant pour que l'entrée dans l'eau puisse se faire dans une position profilée. Ce n'est qu'une fois que les mains sont lancées et que la tête est complétement en arrière que les pieds quittent le mur.

Trajet aérien et entrée dans l'eau

Comme pour le départ des autres nages, l'élément-clé est de minimiser les résistances rencontrées en entrant dans l'eau dans une position profilée et en faisant passer tout le corps par le même point. Ceci est largement dépendant des étapes précédentes, il faut également essayer d'avoir le dos le plus arqué possible et penser à relever de façon tonique les jambes au moment où le haut du corps entre dans l'eau.

Coulée et reprise de nage

Comme en crawl ou en papillon, la coulée est effectuée en ondulations. Il faut maintenir le haut du corps le plus fixe possible et réaliser des mouvements de grande amplitude au niveau du bassin. Ces mouvements doivent être toniques et accélérés. Le premier mouvement de bras a lieu alors que le corps est quasiment parallèle à la surface de l'eau.

A lire également