Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

Pour en savoir plus :

le livre nager au carré

Nager au carré
de Eric Legrand

Natation pour tous
Livre

Nager un crawl efficace

Nouveauté : Natation pour tous vous propose une collection de trois livres complets sur les techniques pour vous perfectionner quel que soit votre niveau et approfondir les thèmes abordés sur ce site internet.

Présentation de la collection

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter


Vous êtes ici : Accueil > Technique > Pour nageurs confirmés : amélioration de l'ondulation



Amélioration de l'ondulation en papillon


Intérêt de ce point technique :
Bien synchroniser le mouvement d'ondulation facilitera le passage des bras et réduira la dépense d'énergie nécessaire pour nager le papillon. Une bonne ondulation permettra également une meilleure propulsion grâce à des mouvements de jambes plus efficaces.

La maîtrise de la coordination de l'ondulation en papillon passe par 2 phases clés dans lesquelles la tête jouera un rôle important. C'est pourquoi nous nommerons ces 2 phases bascule et redressement en référence aux mouvements de la tête.

1- la bascule

Le premier moment clé se situe lorsque les mains entrent dans l'eau. A ce moment la tête doit être rentrée et s'enfoncer avec les épaules sous l'eau. Le bassin s'élève alors jusqu'à la surface voire même sort de l'eau. Lors de l'apprentissage on peut marquer un temps d'arrêt lors de cette phase de bascule pour bien faire ressortir le bassin car c'est un élément indispensable pour nager le papillon. Attention, à ce moment, les mains ne doivent pas aller vers le fond du bassin mais loin vers l'avant.

2- le redressement

Dès le début de la phase propulsive du mouvement de bras, la tête se redresse progressivement. Les mouvements de la tête et des bras entraîneront la descente du bassin puis des jambes. On ne peut jamais marquer de temps d'arrêt lors de cette phase ou à la fin de cette phase. Au contraire, la sortie des bras et le retour aérien s'effectuent dans la continuité du mouvement propulsif et bénéficient de l'inertie de celui-ci. Si la synchronisation des mouvements précédents a été correctement effectuée, sortir les bras de l'eau ne doit pas demander d'effort particulier.

Utilisation des jambes

L'action des jambes doit découler logiquement de l'action des bras et de la tête que nous avons vu précédemment, c'est une conséquence de ces mouvements. Les jambes appuient deux fois par mouvement de bras. La première lors de la bascule et la deuxième sur la fin du mouvement propulsif (juste avant que les bras ne sortent de l'eau). Il faut par contre essayer une fois que la synchronisation est acquise d'appuyer plus fortement sur les jambes qui doivent effectuer lors de chaque mouvement un fouetté accéléré vers le bas.


Erreurs à éviter :

Problème : Avoir la tête relevée lorsque les mains entrent dans l'eau.
Conséquence : Le bassin ne peut pas monter et il n'y a donc pas d'ondulation possible.
Résolution : Essayer de rentrer la tête avant la fin du retour aérien des bras. Le menton doit quasiment se coller à la poitrine.

Problème : Redressement tardif de la tête (le redressement de la tête n'est pas initié lors du début du mouvement de bras)
Conséquence : Le nageur ne pourra pas effectuer son deuxième battement correctement, risque d'éprouver des difficultés à sortir les bras de l'eau et va se cambrer excessivement lors du retour aérien.
Résolution : Commencer à redresser la tête dès que les bras commencent leur mouvement vers l'arrière.

Problème : Battements de jambes effectués sans mouvement du bassin et avec une flexion excessive des genoux.
Conséquence : Une résistance importante et une nage plus fatigante.
Résolution : Le mouvement des jambes est une conséquence des mouvements des bras et de la tête. Laisser d'abord traîner les jambes pour sentir ce mouvement avant de chercher à l'accentuer.


Educatifs à réaliser :

Le papillon à un bras

éducatif : papillon 1 braséducatif : papillon 1 bras

C'est un des éducatifs principaux pour l'apprentissage et le perfectionnement du papillon. Nagez le papillon avec un bras seulement, l'autre bras étant immobile devant dans l'axe du corps, la respiration s'effectue sur le côté comme en crawl. Essayez de bien réaliser votre ondulation en dégageant bien le bassin à chaque mouvement. Si vous maîtrisez bien le mouvement, vous pouvez aussi faire cet éducatif avec le bras immobile le long du corps.

Ondulations bras le long du corps

Ondulations bras le long du corpsOndulations bras le long du corps

Cet éducatif permet de ressentir le rôle de la tête dans l'ondulation. Vous devrez respirer puis rentrer la tête pour basculer et aller complètement sous l'eau. Réalisez plusieurs ondulations puis redressez la tête pour revenir à la surface et reprendre de l'air. Cet éducatif est assez difficile, il est recommandé de l'effectuer avec des palmes lors de l'apprentissage du mouvement.

Papillon avec palmes ou pull buoy

papillon avec palmespapillon avec palmes

Nagez le papillon en laissant traîner vos jambes. Entraînées par les mouvements du bassin, elles devront réaliser naturellement deux battements vers le bas sans que vous appuyiez. L'avantage des palmes est qu'elles faciliteront votre mouvement même si vos jambes sont passives.

Papillon avec retour des bras sous l'eau

educatif : papillon retour sous l'eauéducatif : papillon retour sous l'eau

Cet éducatif permet de travailler le redressement progressif de la tête. Débutez votre mouvement avec les mains devant et le bassin bien à la surface puis essayez de redresser progressivement la tête en même temps que vous commencez le mouvement des bras. Projetez-vous en avant en poussant fort jusqu'à ce que les bras soient tendus derrière. Ensuite, au lieu de ramener les bras au-dessus de l'eau, faîtes les revenir tranquillement sous la surface avant de recommencer un nouveau mouvement.

A lire également