Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

nage en mer

Crédit photo : Aulive

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter

Vous êtes ici : Accueil > Technique > Educatif en crawl - 5 mouvements et stop

Exercice technique pour le crawl : 5 mouvements et stop


Vous trouverez cet exercice page 108 du livre Nager un crawl efficace. Il permet notamment de prendre des repères pour les deux premières étapes de la progression de ce livre.

Intérêt de cet éducatif

Cet exercice permet de vérifier un certain nombre de points importants par rapport à votre position en crawl. Vous allez d'abord pouvoir évaluer votre horizontalité, et sentir comment les positions de votre tête et de votre bras influent sur la position générale du corps. Vous allez également pouvoir percevoir que le roulis (l'action de passer sur le côté à chaque mouvement) est essentiel pour glisser en crawl. Au passage, rappelons que le roulis facilite aussi le retour aérien du bras vers l'avant et la respiration.

Enfin, à travers le temps de glisse qui est proposé dans cet exercice, il est aussi possible de ressentir les effets de la propulsion apportée par les mouvements de bras. L'exercice proposé ici est donc un exercice très complet.

L'exercice en vidéo

Difficulté et matériel

Cet exercice peut être réalisé par tous les nageurs qui souhaitent perfectionner leur crawl. Si vous êtes en train d'apprendre cette nage, vous pouvez plutôt vous tourner vers le crawl costal complet qui est plus adapté dans un premier temps. Cet exercice s'effectue sans matériel.

Les points importants

position costale
  • Faites 5 mouvements normalement en crawl en respirant quand vous en avez besoin (vous pouvez faire davantage de mouvements si vous le souhaitez)
  • Au dernier mouvement, augmentez au maximum votre propulsion en tirant fort sur votre bras.
  • Laissez-vous glisser sans faire de battements de jambes. Pendant ce temps de glisse, votre corps doit être tourné sur le côté mais votre tête doit rester immobile, le regard dirigé vers le fond du bassin (comme sur la photo). Il est important d'amener l'épaule du bras qui est devant au niveau du menton, elle ne doit pas rester au niveau de la surface.
  • Il est également important de prolonger suffisamment le temps de glisse pour sentir les éventuels défauts de votre position (voir les critères de réussite ci-dessous).
  • Lorsque votre vitesse devient quasiment nulle, et seulement à ce moment-là, reprenez votre nage normale pour au moins 5 mouvements avant de vous arrêter de nouveau.

Les critères de réussite.

Votre corps doit rester parfaitement stable pendant le temps de glisse.

  • Si vos jambes s'enfoncent, rentrez un peu plus la tête (regardez bien vers le fond) et descendez de quelques centimètres la main qui est devant (plus en profondeur).
  • Si vous partez sur le côté, veillez à relâcher la nuque et à garder la tête droite.
  • Si vous revenez à une position à plat, engagez davantage votre épaule sous l'eau en la plaçant en profondeur.

Vous pouvez également considérer comme un critère de réussite le fait de glisser sur une grande distance. Ceci dépendra alors de votre position (qui permet de réduire les résistances rencontrées) mais aussi de la propulsion obtenue sur le dernier mouvement.

A lire également