Fermer

Entrez vos identifiants


Mot de passe oublié ?

logo de natation pour tous

Afficher menu du site

respiration en papillon

Crédit photo : Angela Radulescu

Natation pour tous
Livre

Nager une brasse efficace

Nouveauté : Natation pour tous vous propose une collection de trois livres complets sur les techniques pour vous perfectionner quel que soit votre niveau et approfondir les thèmes abordés sur ce site internet.

Présentation de la collection

Restez en contact :

facebook Flux rss Natation pour tous sur Twitter


Vous êtes ici : Accueil > Technique > Virages et départs : virage en papillon



Le virage en papillon

Le virage en papillon est similaire à celui pratiqué en brasse. Bien le maîtriser vous permettra de réduire les temps d'arrêt en course ou à l'entraînement et d'améliorer votre vitesse de nage.


Approche

Le nageur doit toucher le mur avec les 2 mains simultanément et au même niveau juste sous la surface.

Rotation

Juste après avoir touché le mur, le nageur positionne l'une de ses mains sous l'eau dans le sens où il va aller (donc vers le mur opposé). En faisant ce mouvement, les jambes vont passer sous le buste et les pieds vont se placer contre le mur. Dans le même temps la 2ème main va rejoindre la première mais en passant au-dessus de la surface.
La coulée en papillonLa coulée en papillon

Poussée, coulée et reprise de nage

Le nageur doit être bien profilé dès la poussée sur le mur, il réalise ensuite une ou plusieurs ondulations sous l'eau en restant bien positionné puis reprend ses mouvements de bras lorsqu'il arrive à la surface.

 

Critères de réussite

  • Toucher le mur à 2 mains, corps en extension
  • Avoir le corps profilé lors de la poussée sur le mur
  • Réaliser des ondulations pendant la coulée en gardant le corps profilé et immergé

Pour perfectionner le virage

  • Comme en brasse, en faisant varier l'amplitude de ses deux derniers mouvements, vous pourrez toucher le mur juste à la fin du retour aérien des bras et éviter ainsi un temps de glisse avant le virage.
  • En évitant de respirer lors du ou des mouvements qui suivent le virage, vous conserverez plus longtemps la vitesse acquise grâce à la poussée sur le mur.

A lire également